Le lexique de l’entrepreneur

C’est connu de tous. Ce qui fait la force des entrepreneurs c’est leur imagination créatrice, leur capacité à transformer le réel, à le réinventer. C’est un monde qui peut parfois paraître déroutant, surtout si l’on n’en a pas les clés. Les clés pour échanger avec d’autres créateurs, les clés pour aborder les banquiers ou les investisseurs. Parfois évident, mais souvent austère pour les novices, voici notre boite à outils pour le décoder.

4.5/5 - (10 votes)
Business Plan » Guide du Business Plan » Les outils du Business Plan » Le lexique de l’entrepreneur

Quelques expressions

Vous trouverez ci-dessous une liste de termes et expressions communément utilisés par les créateurs pour expliquer leurs produits, vanter leurs services, présenter leur business plan ou parler de leur business model.

  • « Fais-moi ton pitch
    Le pitch est la présentation expresse (en quelques mots maximum) de son projet d’entreprise. Il intervient en complément du business plan. Tout bon entrepreneur doit être capable d’expliquer de manière brève (et convaincante!) le fonctionnement de son produit/service.
  • « J’ai fait un premier tour de table »
    Lors d’une levée de fonds, « un premier tour de table » permet de récolter de l’argent pour financer son projet. Ce tour de table s’effectue souvent auprès des proches (Love money) ou des business angels.
  • « J’ai monté mon activité en mode Bootstrap »
    Ici contrairement à l’expression précédente, l’entrepreneur décide de créer son activité sans recourir à un financement extérieur, uniquement avec ses fonds propres.
  • « Quel est ton taux de rétention ? »
    Le taux de rétention est un indicateur qui désigne la proportion des clients fidélisés sur une période donnée. Il permet de mesurer l’efficacité d’une action d’acquisition clients.
  • « Je fais du C2C»
    On connait plus classiquement le B2B ou le B2C. Le C2C (customer to customer) désigne quant à lui les échanges réalisés entre consommateurs, sans intermédiaire. Le Bon Coin ou Ebay en sont deux parfaits exemples.

Quelques définitions classiques

  • Bottom up et top down
    Le « bottom up » est une stratégie qui permet de partir du plus petit élément pour en déduire une globalité. Il est notamment utilisé en modélisation financière, pour estimer ses ventes par exemple. Le « top down » est la stratégie inverse.
  • Economies d’échelle
    Cette expression traduit le fait que lorsque la production augmente, le coût de production unitaire d’un produit baisse. Les économies sont donc réalisées parce que l’entreprise augmente sa production (donc son volume) alors même que ses coûts fixes (machines, bâtiments) restent identiques.
  • Feedback
    Désigne le retour d’expérience des clients. Lors du lancement d’un produit, le feedback permet de connaitre l’avis des prospects/clients et d’adapter le produit/service en fonction de leurs recommandations. C’est l’un des concepts fondamentaux du lean startup.
  • MVP
    Le sigle MVP (Minimum Viable Product) désigne une stratégie de développement de son produit. L’idée c’est de créer un prototype basique (le produit minimum viable) afin de le proposer à la clientèle pour voir s’il existe réellement un marché. Avantage : limiter les couts de développement et recentrer son offre dès le départ.
  • Proposition de valeur
    Désigne le bénéfice que votre offre de produit ou de service apporte à vos différents segments de clients. Qu’est ce qui fait que votre offre est unique, différente de celle de vos concurrents ? Quelle est sa plus-value ? La proposition de valeur est au cœur de votre business model (modèle économique).

Avez-vous un commentaire ?

Le lexique

APE – Activité Principale Exercée
Code caractérisant l’activité principale d’une entreprise par référence à la nomenclature d’activités française. On distingue le code APEN pour l’entreprise et le code APET pour les établissements.
ARD – Agence Régionale de Développement
Structure rassemblant les acteurs économiques locaux dont l’expertise permet la mise en place de stratégies adaptées à chaque territoire. Chaque agence est indépendante, cependant deux missions principales se démarquent : l’accompagnement des entreprises et le développement du territoire économique.
Avantage concurrentiel
Plus-value que possède l’entreprise, qui lui permet de se démarquer positivement vis-à-vis de ses concurrents. Il peut être de plusieurs types : prix, qualité, marché, technologique, etc.
B to B – Business to Business
Ensemble des activités d’une entreprise visant un commerce avec une autre entreprise, comme par exemple les achats à un fournisseur.
B to C – Business to Consumer
Commerce entre une entreprise et le consommateur final.
Barrières à l’entrée
Obstacles qu’une entreprise désirant se lancer sur un nouveau marché doit surmonter. Les barrières peuvent être liées aux acteurs déjà en place sur le secteur, au bien lui-même ou encore à la législation.
Benchmarking
Processus systématique d’évaluation des offres concurrentes les plus sérieuses ou des entreprises reconnues comme leader.
L’objectif est de déterminer, analyser et s’approprier les bonnes pratiques des organisations les plus performantes.
BFR – Besoin en Fonds de Roulement
Différence entre les actifs et les passifs d’exploitation d’une société. Il représente la plupart du temps un besoin de financement auquel l’entreprise doit faire face.
Business Angel
Personne physique qui investit une partie de son argent dans une jeune entreprise qu’elle conseille. Ses principales motivations sont la recherche de plus-values en capital ou la volonté de favoriser l’émergence des entreprises leader de demain.
Business model – Modèle économique
Présentation par l’entreprise de sa stratégie pour générer des bénéfices via la commercialisation du produit ou service qu’elle propose. Il peut s’agir de ventes directes par différents canaux de distribution, de cession de technologie, de royalties, de partenariats techniques ou commerciaux. C’est un élément clé d’appréciation pour les investisseurs ; en effet c’est ce document qui présente la capacité de l’entreprise à générer des bénéfices.
Business Plan
Document rédigé par le porteur de projet présentant les objectifs poursuivis ainsi que les besoins de financement, afin de susciter l’engagement d’un capital-investisseur ou d’une banque.
Capital risque – Venture capital
Ensemble des activités de financement d’entreprises en création ou en phase de démarrage. Il implique un investissement dans une société présentant des risques mais promettant une forte croissance dans des technologies de pointe et sur des marchés nouveaux.
Charges
Ce sont les coûts supportés par l’entreprise : achats, impôts et taxes, personnel, frais de fonctionnement, frais financiers, amortissements, provisions, etc. Dans le compte de résultat, les charges figurent au débit. Il existe deux types de charges : variables et fixes.
Charges fixes
Ce sont des frais réguliers que l’existence de l’entreprise génère, quel que soit son niveau d’activité, par exemple : le loyer du local commercial, les salaires, les primes d’assurance, etc.
Charges variables
Ce sont les charges que génère l’activité de l’entreprise. Elles sont intimement liées à la réalisation du chiffre d’affaires : achats de matières premières, main-d’œuvre directe, énergie, etc.
CA – Chiffres d’affaires
Il s’agit du total des ventes de biens ou de prestations de services effectuées au cours d’une période donnée.
Compte de résultat
Tableau financier qui compare les produits et les charges de l’exercice. Il fait apparaître le bénéfice ou la perte de l’exercice. Ce tableau permet de voir si l’entreprise est rentable ou non.
Crowdfunding – Financement participatif
Technique de financement de projets de création d’entreprise qui utilise internet pour mettre en relation les investisseurs et les porteurs de projet.
DAS – Domaine d’Activité Stratégique
Sous-partie de l’organisation de l’entreprise, qui lui permet d’obtenir une vision synthétique de ses activités. Elle peut ainsi mieux effectuer des choix stratégiques et des arbitrages en termes d’allocation des ressources.
Diagnostic Stratégique
Outil d’aide à la décision fondé sur une analyse de la situation stratégique de l’entreprise qui vise à apprécier sa position concurrentielle, sa compétitivité ainsi que les perspectives d’évolution afin de déterminer les points principaux qui permettront de formuler des propositions d’actions.
Économies d’échelle
Correspondent à la diminution du coût unitaire moyen de production associée à la quantité de produits fabriqués. On parle d’économies d’échelle lorsque le coût unitaire associé à la production d’un produit supplémentaire est inférieur au coût unitaire du produit précédent.
Elevator pitch
Exercice consistant à présenter brièvement son projet à un investisseur le temps d’une rencontre dans un ascenseur par exemple.
Évaluation de projet
Outil permettant de vérifier la viabilité de son projet de création d’entreprise. Il prend en compte le porteur de projet, l’idée, l »offre, le marché et ses acteurs (clients, fournisseurs et concurrents).
Étude de marché
Document qui permet de connaître le marché ciblé par l’entreprise. Il permet de s’assurer qu’il existe bien une clientèle pour les biens et/ou services et que la demande est suffisamment importante pour que l’activité soit viable.
FCS – Facteurs clés du succès
Facteurs que l’entreprise doit posséder et maîtriser (savoir-faire, taille, compétences, etc) pour réussir dans son DAS.
Fonds propres
Ils correspondent au montant des investissements apporté par le créateur d’entreprise et ses associés lors de la création de l’entreprise. Ils permettent notamment d’apporter une garantie pour les créanciers qui financent le reste de l’investissement nécessaire à la création de l’entreprise.
Immobilisations
Valeurs et biens durables à long terme employés par une entreprise et qui constituent une partie de ses actifs. L’ensemble des immobilisations constitue « l’actif immobilisé ». Il existe trois types d’immobilisations : incorporelles, corporelles, financières.
Investisseurs
Personne morale ou physique qui apporte des fonds pour financer une entreprise ou un projet.
Intelligence Économique
Ensemble des actions de recherche, de traitement et de diffusion de l’information utile à l’entreprise.
Levée de fonds
Processus permettant de faire appel à des investisseurs extérieurs pour réunir les fonds nécessaires au développement de l’entreprise.
Love money – Capital de proximité
Part du financement du projet apportée par la famille et les amis du porteur.
Marge nette
Différence entre le résultat net d’une entreprise et son chiffre d’affaires hors taxes. C’est un indicateur de rentabilité.
Mix-Marketing
Ensemble des décisions relatives aux quatre volets que sont : la politique de prix, la politique de produit, la politique de distribution et la politique de communication.
NACRE – Nouvel Accompagnement à la Création et Reprise d’Entreprise
Dispositif qui accompagne le créateur d’entreprise jusqu’au troisième anniversaire de son entreprise. Il a pour but d’aider à franchir ce cap et de pérenniser l’activité par un accompagnement personnalisé.
Numéro SIREN
Le numéro SIREN est un identifiant de neuf chiffres attribué à chaque entreprise.
Numéro SIRET
Le numéro SIRET est un identifiant d’établissement.
Pépinière d’entreprises
Lieu dans lequel les créateurs d’entreprise peuvent louer des locaux à un prix inférieur au marché et bénéficier de différents services standards.
PESTEL – Analyse PESTEL
Outil d’analyse stratégique de l’entreprise qui permet d’étudier l’environnement macro-économique d’une entreprise. PESTEL est l’acronyme de : Politique, Économique, Socioculturel, Technologique, Écologique et Légal.
Pôle de compétitivité
Politique de développement économique portée par l’Etat à la demande des collectivités et des entreprises pour mettre en place une stratégie industrielle au service d’une dynamique basée principalement sur la coopération inter-firmes et l’innovation.
Porter – Les 5 forces de Porter
Outil d’analyse de l’environnement micro-économique de l’entreprise. Ce modèle est basé sur cinq forces qui influencent la structure concurrentielle de l’entreprise : pouvoir de négociation des clients, pouvoir de négociation des fournisseurs, produit de substitution, nouveaux entrants et intensité de la concurrence.
Positionnement
Choix d’attributs procurant à une offre (produit, service ou enseigne) une position crédible et différente qui permettra de se distinguer des autres identités déjà présentes sur le marché.
Prévisionnel financier
Outil de gestion qui comporte des prévisions financières, en général sur trois ans, illustrées de tableaux financiers. Il est constitué généralement de trois parties : un plan de financement, un compte de résultat prévisionnel et un plan de trésorerie.
Ratio financier
Ensemble de ratio qui permettent d’estimer la santé d’une entreprise.
Seuil de rentabilité
Chiffre d’affaires minimum à partir duquel un produit ou une activité d’une entreprise, à coût donné, devient rentable, c’est-à-dire qu’elle commence à générer des bénéfices.
Start-up
Jeune entreprise innovante en démarrage dont le potentiel de croissance réside dans un avantage compétitif fondé, notamment, sur la technologie : sciences de la vie, sciences de l’information, nouveaux matériaux. Découvrez comment ouvrir votre startup avec notre guide complet.
Stakeholders – Parties prenantes
Ensemble d’acteurs qui partagent un intérêt ou entretiennent une relation d’intérêt avec l’entreprise. Il peut s’agir de créanciers, du personnel, des clients, etc.
Statut juridique
Disposer d’un statut juridique est indispensable pour exercer une activité légalement. Il se choisit en fonction des besoins et caractéristiques de la société. Plusieurs éléments permettent de le choisir : le capital social minimum pour faire fonctionner la société, le nombre d’associés et la responsabilité envisagée.
SWOT – Matrice SWOT
Outil d’analyse de l’entreprise qui permet de regrouper l’analyse interne et externe. La matrice SWOT croise les opportunités, les menaces, les forces et les faiblesses de l’entreprise afin d’obtenir une vison synthétique d’une situation que rencontre l’entreprise.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Share This