Financement d’un projet d’entreprise : la levée des fonds

4 min de lecture

Vous projetez de lever des fonds pour financer votre entreprise ? Ce guide signé « Créer mon Business Plan » décrypte le fonctionnement et les avantages de ce processus. Découvrez également les différents investisseurs que vous pouvez cibler lors de votre campagne de levée de fonds. Bonne lecture !

Accueil » Guide du Business Plan » Après le Business Plan » Financer mon projet » Financement d’un projet d’entreprise : la levée des fonds

Des investisseurs extérieurs peuvent contribuer au financement de votre projet d’entreprise (création d’entreprise, lancement de produit, développement d’activité…). Via la levée de fonds, ils peuvent ainsi entrer dans le capital de votre société. Ce processus consiste pour ces contributeurs à verser des fonds dans l’entreprise et en contrepartie, à recevoir des titres financiers.

Le principe et fonctionnement de la levée de fonds

La levée de fonds consiste à rassembler de l’argent pour augmenter le capital de l’entreprise. Les fonds versés par les investisseurs deviennent alors les apports de cette dernière. En plus des titres que les contributeurs reçoivent, ceux-ci espèrent multiplier leur mise de départ. Tous les projets d’entreprise ne peuvent pas faire l’objet de levée de fonds. Les investisseurs privilégient les projets innovants, notamment ceux qui ont lien avec les nouvelles technologies.

Si votre projet n’est pas éligible à la levée de fonds, il existe d’autres solutions de financement que vous pouvez adopter : le crowdfunding, les aides de l’État, etc.

Pourquoi faire une levée de fonds ?

La levée de fonds permet à l’entreprise de couvrir diverses dépenses telles que :

  • les frais de recherche et de développement de ses activités ;
  • les rémunérations de ses dirigeants jusqu’à ce qu’elle puisse les payer avec ses revenus ;
  • les charges relatives au recrutement de son personnel ;
  • le coût des matériaux et des équipements pour booster son développement…

Qu’en-est-il des investisseurs ?

Le choix des investisseurs ou des capitaux risqueurs varie selon les caractéristiques du projet. Voici une liste non exhaustive des investisseurs que vous pouvez solliciter.

Les capitaux de proximité

Ils regroupent les fonds collectés auprès de vos proches (amis ou famille). Dans de nombreux cas, ces derniers font partie des premiers investisseurs qui fournissent les fonds nécessaires pour concrétiser les projets d’entreprise.

Bon à savoir : la souscription de vos proches dans le capital d’entreprise ouvre droit à des avantages fiscaux.

Les Business Angles

Ces investisseurs se distinguent par leurs compétences et expériences dans le domaine de la gestion de société. Ils sont généralement constitués d’anciens chefs d’entreprise qui développent des connaissances très poussées dans le domaine de l’entrepreneuriat. En plus du capital financier qu’ils apportent, les Business angels peuvent également vous fournir des conseils avisés et vous servir de guide.

Les Business angles interviennent généralement au début du lancement du projet. L’entrepreneur qui fait appel à eux profite de leur savoir-faire et surtout de la puissance de leur réseau de contacts.

Les investisseurs en capital-risque

Ce type d’investisseur intervient généralement auprès des entreprises naissantes et innovantes dont les projets sont aussi cohérents que prometteurs. Il investit dès la phase de création de la société. Il finance l’étape d’amorçage de l’entreprise. Il contribue ainsi au lancement du projet en finançant la réalisation du prototype, la communication de l’activité, etc.

Bon à savoir : l’investissement en capital-risque peut présenter certaines faiblesses, d’où son nom. En effet, un projet d’entreprise ne peut pas forcément aboutir à des résultats positifs. Si le projet d’entreprise tombe à l’eau, les investisseurs perdront leurs fonds.

Les fonds de capital développement

Ce type de levée de fonds s’adresse surtout aux entreprises développant de fortes perspectives de croissance. Ce type de financement prend en considération :

  • la localisation de l’entreprise ;
  • le profil du chef d’entreprise ;
  • la rentabilité de l’investissement qui fait l’objet de levée de fonds.

Avez-vous un commentaire ?

LE CONSEIL DE CREER-MON-BUSINESS-PLAN.FR

La relation entre un porteur de projet et un capital risqueur peut être rapidement conflictuelle. Il faut pourtant tout faire pour éviter les rapports trop passionnels et prendre un maximum de recul pour profiter des conseils qu’il peut vous apporter. L’objectif est de créer une relation « gagnant – gagnant » entre les deux parties.