Le lexique des entrepreneurs

C’est connu de tous. Ce qui fait la force des entrepreneurs c’est leur imagination créatrice, leur capacité (ou du moins leur envie) à transformer le réel, à le réinventer. C’est un monde qui peut parfois paraître déroutant, surtout si l’on n’en a pas les clés. Les clés pour échanger avec d’autres créateurs, les clés pour aborder les banquiers ou les investisseurs (cf article sur le langage des investisseurs). Les entrepreneurs ont leur jargon. Parfois évident, mais souvent austère pour les novices.
Vous trouverez ci-dessous une liste de termes et expressions communément utilisés par les créateurs pour expliquer leurs produits, vanter leurs services, présenter leur business plan ou parler de leur business model.

Quelques expressions

  • « Fais-moi ton pitch !»
    Le pitch est la présentation expresse (en quelques mots maximum) de son projet d’entreprise. Il intervient en complément du business plan. Tout bon entrepreneur doit être capable d’expliquer de manière brève (et convaincante!) le fonctionnement de son produit/service.
  • « J’ai fait un premier tour de table »
    Lors d’une levée de fonds, « un premier tour de table » permet de récolter de l’argent pour financer son projet. Ce tour de table s’effectue souvent auprès des proches (Love money) ou des business angels.
  • « J’ai monté mon activité en mode Bootstrap »
    Ici contrairement à l’expression précédente, l’entrepreneur décide de créer son activité sans recourir à un financement extérieur, uniquement avec ses fonds propres.
  • « Quel est ton taux de rétention ? »
    Le taux de rétention est un indicateur qui désigne la proportion des clients fidélisés sur une période donnée. Il permet de mesurer l’efficacité d’une action d’acquisition clients.
  • « Je fais du C2C»
    On connait plus classiquement le B2B ou le B2C. Le C2C (customer to customer) désigne quant à lui les échanges réalisés entre consommateurs, sans intermédiaire. Le Bon Coin ou Ebay en sont deux parfaits exemples.
DÉBUTEZ LA RÉDACTION DE VOTRE BUSINESS PLAN GRATUIT

Découvrez notre outil gratuit et facile d’utilisation

Quelques définitions classiques

  • Bottom up et top down
    Le « bottom up » est une stratégie qui permet de partir du plus petit élément pour en déduire une globalité. Il est notamment utilisé en modélisation financière, pour estimer ses ventes par exemple. Le « top down » est la stratégie inverse.
  • Economies d’échelle
    Cette expression traduit le fait que lorsque la production augmente, le coût de production unitaire d’un produit baisse. Les économies sont donc réalisées parce que l’entreprise augmente sa production (donc son volume) alors même que ses coûts fixes (machines, bâtiments) restent identiques.
  • Feedback
    Désigne le retour d’expérience des clients. Lors du lancement d’un produit, le feedback permet de connaitre l’avis des prospects/clients et d’adapter le produit/service en fonction de leurs recommandations. C’est l’un des concepts fondamentaux du lean startup.
  • MVP
    Le sigle MVP (Minimum Viable Product) désigne une stratégie de développement de son produit. L’idée c’est de créer un prototype basique (le produit minimum viable) afin de le proposer à la clientèle pour voir s’il existe réellement un marché. Avantage : limiter les couts de développement et recentrer son offre dès le départ.
  • Proposition de valeur
    Désigne le bénéfice que votre offre de produit ou de service apporte à vos différents segments de clients. Qu’est ce qui fait que votre offre est unique, différente de celle de vos concurrents ? Quelle est sa plus-value ? La proposition de valeur est au cœur de votre business model (modèle économique).
CET ARTICLE VOUS A PLU ?
VOTEZ !
CONNECTÉ
SUR LES RÉSEAUX
NEWSLETTER
INSCRIVEZ-VOUS !
Recevez une fois par mois toute l'actualité du Business Plan dans votre boite mail.