Comment ça marche ?

Pourquoi faire le business plan d’un commerce ?

Dans le cadre de la mise en œuvre de votre projet d’ouvrir un commerce, la rédaction d’un business plan est fortement recommandée. Le business plan ou plan d’affaires est une présentation écrite dudit projet. Ce document à usage multiple contient tous les détails de votre futur commerce. Vous pouvez l’utiliser pour :

  • Vérifier la faisabilité et la viabilité du projet ;
  • Communiquer efficacement avec votre équipe ;
  • Négocier avec les investisseurs et les financeurs ;
  • Gérer et piloter le commerce tout au long de la vie de l’entreprise.

L’importance de ce document s’explique par la valeur de son contenu. Raison pour laquelle sa rédaction ne doit pas être prise à la légère. Voici un guide qui peut vous aider à faire un bon business plan de commerce.

Que mettre dans son business plan de commerce ?

Aucune règle n’impose la structure à suivre pour élaborer un business plan. Toutefois, pour optimiser son efficacité et faciliter sa compréhension, il s’avère judicieux de le diviser en 2 volets :

La partie textuelle

Elle s’articule autour des éléments rédactionnels du projet et comprend :

La partie financière

Elle expose les données financières relatives au projet : chiffre d’affaires, dépenses du personnel, montant de l’apport du porteur de projet…

Comment faire l’executive summary pour un commerce ?

L’executive summary est le document qui introduit le business plan. Comme son nom l’indique, il assure également le rôle de résumé. Dans ce sens, sa rédaction doit être réalisée en dernier.

Le résumé opérationnel expose les points clés du commerce et répond à ces questions :

  • Qui sont les créatrices du projet ?
  • Quel est le marché ciblé (restauration, import-export, e-commerce…) ?
  • Qui sont vos concurrents ?
  • Quelles sont vos offres ? Quels sont leurs atouts ?
  • Qui sont vos clients potentiels ?
  • Quels sont vos besoins en financement et en investissement ?

L’executive summary doit inciter votre interlocuteur à continuer la lecture du business plan afin qu’il éprouve de l’intérêt pour votre projet. Vous devez donc assurer la qualité de son contenu, que ce soit sur le fond ou la forme.

Comment présenter les origines de son projet ?

Que vous souhaitiez ouvrir une boutique physique ou un commerce en ligne, votre interlocuteur aura toujours envie de savoir les origines de votre projet. Cela lui permettra de connaître les raisons qui vous ont poussé à ouvrir un commerce.

Pour une présentation parfaite des origines de votre projet, vous devez répondre à ces questions :

  • Qu’est-ce qui vous motive à ouvrir un commerce (l’envie de créer votre propre emploi, le goût d’entreprendre, le besoin d’avoir plus d’argent…) ?
  • Qui sont les créateurs du projet (État civil, expériences professionnelles, compétences particulières…) ?

Comment présenter ses produits et services pour son projet de commerce ?

Dans cette sous-partie, vous devez :

Effectuer une description complète de l’offre commerciale

  • Quelles sont les principales caractéristiques des produits ou services (prix, quantité estimative à vendre chaque année, saisonnalité…) ?
  • Qui sont les clients ciblés (âge, sexe, classe sociale…) ?
  • Quelle est l’utilité de l’offre ? À quel besoin répond-elle ?

L’objectif est non seulement de présenter les produits et services, mais surtout de démontrer la cohérence de l’offre.

Exposer les atouts et les faiblesses de votre offre

Le business plan doit expliquer la valeur ajoutée de votre offre, c’est-à-dire les éléments qui la rendent unique par rapport à la concurrence.

Pour prouver que vous œuvrez en toute transparence, vous devez également indiquer les points faibles de votre offre. Vous devez être en mesure de proposer des solutions pour corriger ces faiblesses qui peuvent constituer des risques pour les clients.

Comment faire l’étude de marché pour un commerce ?

L’étude de marché fait partie des étapes clés de la création d’entreprise et de la rédaction du business plan. Elle consiste à collecter un maximum d’informations sur le commerce en France et dans la zone de chalandise. L’objectif est d’analyser la faisabilité du projet sur le plan commercial. Pour cela, vous devez étudier :

  • Le secteur du commerce (état du marché, perspective d’avenir, lois et réglementations à connaître…) ;
  • La demande (profil type des clients ciblés, attentes des consommateurs, etc.) ;
  • L’offre (produits ou services les plus vendus sur le marché, stratégie marketing utilisée par les concurrents, etc.).

L’étude de marché se fait en quelques étapes :

  • Délimitation des objectifs de l’étude ;
  • Élaboration des questionnaires ;
  • Sélection des données ;
  • Rédaction du rapport d’analyse.

Comment bâtir la stratégie marketing de son projet de commerce ?

L’élaboration de la stratégie marketing vise à déterminer les différentes solutions possibles pour atteindre les objectifs et définir les choix stratégiques. Elle suit quelques étapes bien précises :

  • L’analyse stratégique marketing via l’étude de marché ;
  • La délimitation des objectifs en volume de vente, chiffre d’affaires et parts de marché ;
  • L’identification des clients ciblés ;
  • Le positionnement de l’offre sur le marché ;
  • L’établissement du plan marketing.

Le mix marketing ou 4P est la méthode la plus utilisée pour élaborer le plan marketing. Il met en évidence le produit, la politique de prix, la stratégie de distribution et la stratégie de communication.

Bon à savoir : assurez-vous que les résultats de l’étude de marché soient complets et fiables. C’est essentiel pour garantir le bien-fondé de la stratégie d’entreprise et surtout la cohérence entre les objectifs fixés et les moyens à mettre en œuvre.

Quel montage juridique pour son commerce ?

Pour exercer en tant que commerçant, vous devez satisfaire certaines obligations :

  • Inscrire votre entreprise au Registre du Commerce et des sociétés ;
  • Respecter les règles et pratiques commerciales (liberté de la fixation des prix sauf cas particulier, information du consommateur, etc.) ;
  • Respecter les normes relatives aux établissements recevant du public ;
  • Attribuer un statut juridique à l’entreprise.

Par rapport au statut juridique, si vous exercez votre activité commerciale en solo, vous avez le choix entre :

  • L’entreprise individuelle (entreprise individuelle classique et microentreprise) et ;
  • La société unipersonnelle (EURL et SASU).

Par contre, si vous avez un ou plusieurs associés, vous pouvez opter pour :

Les indicateurs financiers du business plan pour un commerce ?

Connue également sous le nom de prévisionnel financier, la partie financière du business plan comprend les éléments chiffrés du projet. Elle expose ainsi des indicateurs financiers présentés clairement dans des tableaux Excel et incluant :

  • Le chiffre d’affaires prévisionnel ;
  • Le résultat d’exploitation et le résultat net ;
  • Le seuil de rentabilité ;
  • La capacité d’autofinancement ;
  • Les Besoins en Fonds de Roulement (BFR).

Bon à savoir : le prévisionnel financier peut être composé de plusieurs sous-parties :

  1. Compte de résultat
  2. Bilan prévisionnel
  3. Plan de financement
  4. Budget de trésorerie

289 000 entrepreneurs utilisent nos services

4.8

Avis Clients

/ 12 709 avis sur Google

Vérifier les avis »