Le plan marketing

Connaissez-vous le PPDC ? C’est un plan marketing qui garantit la réussite d’un lancement de produit. Il va falloir dresser un plan marketing solide pour se démarquer des concurrents. Cela concerne le produit, le prix, la distribution et la communication. Il s’agit au fait d’une suite logique de l’étude du marché.

5/5 - (1 vote)

L’étude de marché vous aura renseigné sur les forces et les faiblesses des produits concurrents. Dans le plan marketing, vous établissez désormais comment entrer sur le marché et lancer votre produit. Le plan marketing reprend donc toutes les conclusions de l’étude de marché : informations sur la clientèle cible, faiblesses des concurrents directs et indirects… Le plan marketing permet d’établir des aspects clés pour votre lancement : le prix du produit ou du service, la communication, la distribution, et le choix des fournisseurs.

Le Mix Marketing : au coeur du Plan Marketing

Le mix marketing est une méthode pour vous aider dans votre réflexion. Une sorte de grille pour vous assurer que vous n’oubliez aucun aspect et que vous ne laissez rien au hasard. En somme, cette « grille » vous permet de définir point par point différentes politiques.

Par exemple, la politique de prix. La grille vous aide à définir un prix public suivant les conclusions de l’étude de marché. Elle vous aide également à voir s’il est nécessaire de décliner ce prix en incluant les bonnes remises, les délais de paiement demandés par un segment professionnel de la clientèle, les marges minimales exigées par vos futurs distributeurs… Avec le mix marketing, vous n’inventez rien. Vous vous basez de manière objective sur votre étude de marché.

De cette manière, vous en arrivez à définir le « plan marketing » de votre produit ou de votre service. Pour simplifier, un plan marketing inclut les composantes suivantes : le PRODUIT, la COMMUNICATION, le PRIX et la DISTRIBUTION. Un anglicisme courant y fait référence comme aux 4P (Product, Promotion, Price, Place).

Plan marketing pour un produit

Commençons par votre Produit : il s’agit de lui trouver un nom peut-être plus adapté au marché, un emballage et un style d’étiquetage… Il s’agit essentiellement d’affiner votre version initiale du produit pour le rendre plus conforme aux attentes de la clientèle ciblée. Vient ensuite la Communication : vous établissez une feuille de route pour la promotion de votre produit ou service.

Par exemple, vous établissez une campagne publicitaire sur les réseaux sociaux : création d’une page Facebook, compte Twitter, chaîne YouTube… Avec un prestataire, vous décidez également d’un budget pour insérer des annonces ciblées avec Google Ads ou pour une campagne de mails… Ou vous choisissez des salons professionnels où vous ferez une présentation de votre produit à des professionnels.

Vient après cela la Distribution : il s’agit de décider où placer votre produit. En boutique ? Sur internet ? Ou seulement chez les distributeurs ? Vient enfin la question du Prix : il s’agit de définir le prix en fonction des prix concurrents, de votre prix de revient et des conditions imposées par la clientèle. Comme indiqué plus haut, vous trouverez par exemple nécessaire de décliner ce prix en incluant les bonnes remises, les délais de paiement demandés par un segment professionnel de la clientèle, les marges minimales de vos distributeurs par rapport à votre prix de revient.

Plan marketing pour un service

Si vous commercialisez un service, les choses changent un peu. Vous conservez les 4 premiers éléments, mais vous y rajouterez 3 autres : l’environnement physique, votre personnel et vos processus. Cela pourrait vous paraître inutilement compliqué, mais ça ne l’est pas ! Et les avantages que vous en retirerez vous donneront raison d’y accorder du temps. D’abord l’environnement physique : définir le (ou les) environnement(s) dans lequel votre service sera proposé. Pour un service de restauration, il s’agira par exemple de fixer les éléments qui rendront votre service attrayant.

Ensuite votre personnel : l’aspect humain est très important, on l’oublie souvent. Des éléments comme la rémunération de votre personnel, la formation de vos forces de vente, les recrutements à réaliser… Enfin le processus : pour assurer une qualité de service continue, des normes sont forcément nécessaires.

Il peut s’agir de procédures types à appliquer pour votre future entreprise de restauration collective : vérification de la propreté de la vaisselle, pesage des ingrédients, pointage des plats expédiés… Politique de prix, une politique de distribution et une politique de communication : tous ces aspects du plan marketing contribuent à accroître vos chances de lancer un produit ou un service qui trouvera sa clientèle.

Avez-vous un commentaire ?

Le plan marketing | A retenir :

Le plan marketing est une étape importante de votre stratégie. C’est un ensemble de décisions que vous devez prendre. Le but de ces décisions est de créer, conserver et développer votre marché et donc votre clientèle. C’est un travail qu’il faut renouveler sans cesse pour s’adapter aux évolutions et aux contraintes de votre environnement. N’oubliez pas que votre plan marketing doit s’appuyer sur votre business model mais également sur les possibilités offertes par votre matériels et vos équipements.

Une autre vision : l’inbound marketing

inbound marketing

L’inbound marketing ou « marketing entrant » vient rompre avec le marketing traditionnel. En effet, dans le mix marketing, on doit tout mettre en œuvre pour « aller chercher » le client : visite d’entreprise, campagne de pub, prospection téléphonique, salon, etc. Dans cette nouvelle approche (complémentaire à la première) c’est le prospect qui est attiré vers l’offre de produit ou service : on ne va plus chercher les prospects. Ils viennent à nous. Comment réaliser une stratégie d’inboung marketing efficace?

Les 4 phases de l’inbound marketing

Augmenter la visibilité de son offre

Pour attirer les prospects, pas de secrets : il faut multiplier les points de contact. Pour un site de e-commerce par exemple, cela passe par la création d’un site internet attractif, fluide et responsive, la mise en place d’un blog pour échanger sur son secteur, la création de pages Facebook ou Twitter pour faire développer et faire vivre une communauté, faire une campagne de e-mailing, faire des liens sponsorisés, organiser des concours, etc. Le but de toutes ces actions : générer du trafic de qualité vers votre offre. Cela nécessite donc de réaliser du contenu original, de qualité et à réelle valeur ajoutée pour les visiteurs.

Transformer les visiteurs en prospects

Dans cette étape, il faut mettre en œuvre des actions permettant de faire découvrir au prospect l’ensemble de votre offre pour détecter s’il y a une réelle appétence pour votre produit/service. Si l’on reprend l’exemple du site de e-commerce, cela peut se traduire par :

  • La mise en téléchargement du catalogue produit
  • La mise en place de jours et d’offres « découvertes »
  • La mise en place d’un formulaire de contact
  • La proposition d’un livre blanc
  • Etc.
Toutes ces actions auront pour but de transformer les simples visiteurs en prospects et vous permettront d’identifier les personnes qui visitent votre site.

Qualifier les prospects

Dans cette phase il s’agira de déterminer à quel niveau se situe le prospect dans le processus d’achat. Il y a en effet une nette différence entre le prospect qui vous demande un catalogue produit et celui qui veut un devis sur une offre précise. Le second est beaucoup plus en avance dans le processus d’achat. Peut-être a-t-il déjà fait le tour de la concurrence et est arrêté sur son choix.

Dans tous les cas, il vous faudra tenir une base de données prospects avec toutes les informations que vous récolterez (via le formulaire de contact, le téléchargement du livre blanc, le retour de l’e-mailing, etc.) et les ventiler en fonction de leur maturité dans le processus d’achat.

Transformer les prospects en clients.

Dans cette dernière étape, vous avez clairement identifié votre base de prospects. Il faut maintenant :

  • Transformer les prospects prêts à acheter en clients (c’est le travail de vos commerciaux)
  • Amener à maturité les clients indécis ou réticents (grâce aux offres découverte ou via un formulaire de demande d’informations, la réalisation d’un hangout, d’un webinaire, etc.)
L’inbound marketing est donc une stratégie qui peut vous aider à booster vos ventes et améliorer votre parcours d’achat.
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Share This