Ouvrir une restauration rapide : les erreurs à ne pas commettre

Pizzeria, fast-food, sandwicheries, french tacos… Les restaurations rapides sont devenues un business tendance. Et contrairement aux idées reçues, l’ouverture d’une restauration rapide n’est pas un long fleuve tranquille.

5/5 - (1 vote)
Business Plan » Modèles » Restauration Rapide » Ouvrir une restauration rapide : les erreurs à ne pas commettre

Vous maîtrisez toutes les étapes pour ouvrir une restauration rapide (définition du concept, rédaction du business plan, montage juridique…) ? Cela ne suffit pas. Vous devez également connaître les erreurs à éviter pour anticiper les risques relatifs à ce type de projet. En voici quelques-uns qu’il ne faut pas prendre à la légère.

Ne pas réaliser un bilan personnel

L’ouverture d’une restauration rapide nécessite un investissement en temps et en argent. Avant de mettre en œuvre quoi que ce soit, il s’avère judicieux d’effectuer une introspection. Remettez votre projet en question et déterminez si vos objectifs professionnels et personnels sont compatibles. La réalisation d’un bilan personnel vous permet de connaître :

  • Vos principales motivations : qu’est-ce qui vous pousse à ouvrir un établissement de restauration rapide ?
  • Votre situation personnelle et sanitaire : êtes-vous prêt à consacrer du temps dans la mise en œuvre et le développement de votre projet ? Quel serait l’impact de votre décision sur votre situation personnelle et votre santé ?
  • Votre situation financière : avez-vous les moyens nécessaires pour constituer un apport personnel ? Idéalement, l’apport financier d’un entrepreneur s’élève à 30 % des besoins financiers du projet.

Ne pas réaliser un bilan professionnel

Certes, l’ouverture d’une restauration rapide exige la réalisation de certaines formations. Cependant, il faut retenir que cela ne requiert pas de diplômes spécifiques. Pour déterminer si vous avez l’étoffe d’un entrepreneur du secteur de la restauration, analysez vos parcours professionnels. Remettez vos compétences et votre savoir-faire en question. Analysez vos années d’expérience pour déterminer si vous avez acquis tout le nécessaire pour piloter et gérer un projet de restauration rapide. À l’issu de ces bilans, essayez de déterminer vos besoins pour monter le projet dans les meilleures conditions :

  • Acquérir de nouvelles compétences ;
  • Développer ou renforcer un savoir-faire ;
  • Se faire assister dans certaines démarches ;
  • Penser aux solutions de financement possible…

Bon à savoir : ces informations vous seront utiles pour élaborer la section 1 de la première partie de votre business plan (Executive summary).

Business Plan restauration-rapide

Business Plan restauration rapide

Nous vous proposons un modèle de business plan complet (rédactionnel et tableaux financiers) pour vous permettre d’ouvrir votre restauration rapide. Organisé pour présenter efficacement votre projet, il est prêt à l’emploi et ne nécessite aucune compétence particulière.

4.8

Avis Clients

/ 11 163 avis de clients satisfaits de nos services.

Business Plan restauration rapide

Négliger certaines démarches obligatoires

Les formations obligatoires : pourquoi est-ce important ?

La règlementation légale vous oblige à suivre certaines formations pour ouvrir un restaurant. Elles vous permettent d’acquérir des connaissances sur vos droits et obligations par rapport à la vente de boissons alcoolisées et à l’hygiène de l’établissement.

La formation pour le permis d’exploitation

La vente de boissons appartenant aux catégories 2, 3, 4 et 5, que ce soit sur place, à emporter ou à titre accessoire, est soumise à autorisation. Que vous souhaitiez ouvrir un bar à thèmes, un restaurant ou autre, vous devez vous soumettre à cette obligation. À l’issu de cette formation, vous saurez :

  • Les enjeux de la santé publique ;
  • Les obligations des exploitations concernant la vente d’alcool ;
  • Les démarches à suivre pour obtenir une licence ;
  • Les règles légales relatives aux débits de boissons.

La formation en matière d’hygiène alimentaire.

Depuis 2012, la formation HACCP est devenue obligatoire pour certains secteurs d’activité, notamment la restauration rapide. D’une durée de 14 heures, elle vous permet d’acquérir les principales techniques d’hygiène alimentaire. Cette formation est assurée par des encadreurs qualifiés et expérimentés. Vous n’êtes pas obligé de vous déplacer pour y participer. Vous pouvez suivre la formation HACCP en ligne.

Pourquoi le choix de la forme juridique de la restauration rapide est-il important ?

Que vous souhaitiez créer ou reprendre une entreprise, le choix du statut juridique est crucial. Ses conséquences ne se limitent pas sur le plan juridique. Le choix de la forme juridique a également un impact notable sur :

  • Le régime fiscal du restaurant et de son dirigeant ;
  • Le régime social applicable ;
  • Les obligations comptables ;
  • Les modalités de prise de décision au sein de l’établissement ;
  • La répartition du capital social.

Bon à savoir : La SARL et l’EURL sont les formes juridiques privilégiées des entrepreneurs opérant dans le secteur de la restauration. Elles se caractérisent par la simplicité de la création, de la gestion et de la dissolution de l’entreprise en question. Par ailleurs, l’entrepreneur n’est pas obligé de constituer un capital social. Selon les caractéristiques de votre projet et vos objectifs à moyen et à long terme, vous pouvez également ouvrir une restauration rapide sous ces formes juridiques :

  • La SAS (Société par actions simplifiée) ou la SASU (Société par actions simplifiée unipersonnelle) ;
  • La microentreprise ;
  • L’EIRL (Entreprise individuelle à responsabilité limitée).

Négliger la rédaction du business plan fiable

Pourquoi faire un business plan ? Cette question taraude souvent les entrepreneurs. En effet, la rédaction d’un plan d’affaires est un passage obligé pour tous les entrepreneurs désireux de réussir dans leur projet. Sachez que ce document est parmi les principaux piliers de votre future entreprise. Il révèle non seulement la faisabilité du projet, mais évalue la pérennité et la rentabilité de l’activité. La réalisation du plan d’affaires implique certaines étapes, entre autres :

Bon à savoir : pour que le business plan de la restauration rapide soit fiable, définissez le segment de marché à étudier de manière claire et précise. Cette étude concerne principalement :

  • Le marché en question (état, tendance, etc.) ;
  • La concurrence ;
  • La demande et les attentes des clients.

L’analyse de la concurrence ne doit pas se limiter aux concurrents directs. Vous devez également étudier le comportement de vos concurrents indirects. Dans ce sens, si vous voulez ouvrir un fast-food, vous devez également étudier tous les établissements de restauration rapide dans votre zone de chalandise. Notez que votre business plan doit comporter des tableaux financiers. Ces derniers doivent mettre en évidence les prévisionnels financiers de votre futur établissement sur une période définie, notamment :

Négliger la mise en cohérence des principaux éléments constitutifs du projet

Pour que votre projet de fast food soit viable et pérenne, assurez-vous que vos objectifs soient cohérents avec vos plans d’action. Vous devez également instaurer un certain équilibre entre les moyens à votre disposition et les plans d’action établis pour atteindre vos objectifs. Pour mesurer efficacement la performance de votre projet, ne vous limitez pas à fixer des objectifs, imposez des délais pour les réaliser. Que ce soit en termes d’objectifs ou de délais, vous pouvez imposer des défis à relever, mais restez réaliste.