Comment ça marche ?

Pourquoi faire un business plan pour une start-up ?

Les start-up développent des caractéristiques particulières qui les différencient des autres types d’entreprise. Elles sont temporaires, industrialisables, innovantes et dotées d’un potentiel de croissance exponentielle. Toutefois, les étapes à suivre pour ouvrir une start-up et une entreprise classique sont quasi identiques. Dans ce sens, vous devez rédiger un business plan pour votre projet.

Le business plan contient tous les éléments essentiels du projet qu’il vous sera indispensable pour présenter efficacement votre start-up. Il met également en exergue tous les éléments financiers de votre entreprise, ce qui vous permet d’analyser la viabilité et la rentabilité de celle-ci. En outre, il constitue un outil de choix pour :

  • Structurer le projet dans les meilleures conditions ;
  • Gérer et piloter la start-up ;
  • Trouver un financement ;
  • Négocier avec les investisseurs ;
  • Etc.

Pour que le business plan d’une start-up soit aussi pratique qu’efficace, assurez-vous de créer un document de qualité. Pour ce faire, lisez ce guide.

Que mettre dans son business plan de start-up ?

Le business plan se définit comme un document écrit qui contient toutes les informations relatives au projet de création ou reprise d’entreprise. Il doit donc inclure tous les éléments permettant aux lecteurs de comprendre les tenants et les aboutissants de votre projet de start-up.

Vous pouvez diviser ce document en 2 grandes parties :

Une partie rédactionnelle

Exposant les aspects qualitatifs du projet, elle comprend plusieurs chapitres :

Une partie chiffrée

Elle est également connue sous le nom de prévisionnel financier et expose les aspects financiers de la start-up. Parmi les composants de cette partie, on cite :

Comment faire l’executive summary pour une start-up ?

L’executive summary se traduit comme le résumé synthétique du business plan. Vous devez alors y inclure les points importants de votre projet :

  • L’opportunité de marché et le secteur d’activité ciblé ;
  • Le fonctionnement et la valeur de la start-up ;
  • L’équipe créatrice de la start-up ;
  • Le marché et l’environnement concurrentiel ;
  • Le business model ;
  • Les besoins financiers.

En plus de présenter sommairement le projet, ce document sert aussi d’introduction au plan d’affaires. Sa longueur est limitée à 2 pages et son contenu doit être aussi précis que percutant.

Comment présenter les origines de son projet ?

La présentation des origines du projet a un double objectif :

  • Aider le lecteur à comprendre vos motivations et à approfondir leur connaissance du projet ;
  • Démontrer qu’il existe une véritable cohérence entre le projet et ses créateurs.

Ainsi, vous devez raconter l’historique de votre projet :

  • Quelles sont les circonstances qui ont amené à la création de la start-up (le désir d’indépendance, le goût d’entreprendre, le dégoût du système ou autre ?)
  • Vous avez entrepris le projet en solo ou en équipe ?
  • Etc.

Ce chapitre doit également exposer des informations détaillées sur le porteur de projet et son équipe (compétences, expériences professionnelles, etc.).

Comment présenter ses produits et services pour son projet de start-up ?

Quel que soit le type de start-up que vous voulez créer, ne négligez pas la présentation de vos produits et services dans le business plan. Vous devez alors fournir une description détaillée de votre offre de manière à convaincre le lecteur quant à sa pertinence et son adéquation avec vos objectifs.

Votre présentation doit donc répondre à ces questions :

  • Quelles sont les caractéristiques de votre offre ?
  • Quelle est l’utilité de vos produits et services ?
  • À qui est destinée votre offre ?
  • Quel est le prix de vente envisagé pour vos produits et services ?
  • Quel est l’avantage concurrentiel de votre offre ?
  • Quels sont les points faibles de vos produits et services ? Et comment comptez-vous y remédier ?

Comment faire l’étude de marché pour une start-up ?

Dans le cadre d’une création ou reprise d’entreprise, la réalisation d’une étude de marché demeure incontournable. Les résultats de cette étude doivent être exposés dans le business plan. Leur fiabilité s’avère essentielle, car ils vous permettent de :

  • Démontrer la faisabilité du projet sur le plan commercial ;
  • Choisir la stratégie marketing adaptée au projet ;
  • Avoir une connaissance approfondie du marché et de la concurrence ;
  • Etc.

Les étapes à suivre pour une étude de marché efficace sont :

  • La délimitation des objectifs de l’étude ;
  • L’élaboration du questionnaire ;
  • La collecte des données ;
  • L’analyse des résultats ;
  • La rédaction du rapport d’étude.

Il faut retenir que l’étude de marché porte principalement sur :

  • Le marché ciblé ;
  • L’offre ;
  • La demande ;
  • L’environnement de la start-up en question.

Comment bâtir la stratégie marketing de son projet de start-up ?

L’objectif de la mise en place d’une bonne stratégie marketing est la création d’une transaction : votre offre doit rencontrer la demande sur le marché. Votre stratégie doit ainsi prendre en compte ces 4 paramètres :

Pour élaborer un plan marketing efficace, vous pouvez adopter différentes techniques, telles que le Mix Marketing ou l’Inbound marketing.

Bon à savoir : pour créer une start-up à succès, le marketing digital doit être au cœur de votre stratégie de développement. En effet, une bonne visibilité en ligne s’impose.

Quel montage juridique pour son start-up ?

Le choix du statut juridique de la start-up est crucial, car il doit tenir compte des caractéristiques de l’entreprise. Vous devez lui attribuer un statut juridique flexible qui répond à ses besoins évolutifs.

La majorité des fondateurs de start-up opte pour la SAS (Société par action simplifiée) pour 2 principales raisons :

  • La création de la SAS est très simple et facile.
  • Le fonctionnement de la SAS est très flexible.

Bon à savoir : la SARL présente une certaine similarité avec la SAS. Toutefois, elle n’est pas vraiment adaptée aux exigences d’une start-up.

Les indicateurs financiers du business plan pour son start-up ?

Votre business plan doit exposer des données financières permettant de mesurer la performance de votre start-up et surtout d’évaluer sa rentabilité, sa viabilité et sa pérennité.

À intégrer dans la partie 2 du document, ces indicateurs incluent :

  • Le chiffre d’affaires prévisionnel ;
  • Le résultat d’exploitation ;
  • Le résultat net ;
  • Les besoins en fonds de roulement ;
  • La capacité d’autofinancement.

294 000 entrepreneurs utilisent nos services

4.8

Avis Clients

/ 13 014 avis sur Google

Vérifier les avis »

Nos autres articles pour vous aider à lancer votre Start-Up