Les étapes pour ouvrir une boucherie

La création d’entreprise doit suivre quelques étapes logiques et itératives. Ce principe reste valable pour ouvrir une boucherie. En effet, pour concrétiser votre projet dans les meilleures conditions, vous devez réaliser quelques démarches précises : validation de l’idée d’entreprise, étude de marché, etc. Pour vous aider à mettre en œuvre un projet à succès, voici les détails relatifs aux différentes étapes pour ouvrir une boucherie.

5/5 - (1 vote)

Vous êtes dans la rubrique dédiée au Business Plan Boucherie

Nous vous proposons un ensemble d'articles pour vous aider à rédiger votre business plan boucherie.

Évaluer l’idée d’entreprise et définir le projet

Avant de mettre en œuvre les démarches de création d’entreprise, vous devez évaluer votre idée pour mieux la développer et en faire un véritable projet. Pour cela, vous devez vous poser des questions par rapport à :

  • Votre motivation ;
  • Les moyens à votre disposition pour concrétiser le projet et faire fonctionner votre entreprise (compétences, moyens financiers et humains, etc.) ;
  • Votre situation personnelle (assurez-vous que votre vie personnelle ne risque pas d’entraver la concrétisation, ni le développement de votre boucherie).

Une fois vos idées d’entreprise en place, vous devez procéder à la définition du concept de la boucherie. En effet, il existe plusieurs façons d’exercer cette activité. Selon vos envies, les moyens dont vous disposez et vos objectifs, vous pouvez opter pour :

  • Une boucherie traditionnelle ;
  • Une boucherie – restaurant (ce concept permet aux clients de déguster les viandes sur place) ;
  • Une vente en avant (ce concept est idéal pour garantir la proximité avec les clients) ;
  • Etc.

Vous pouvez aussi vous spécialiser sur un produit particulier (volaille, viande de porc, tripes et abats, viande halal…) ou proposer plusieurs variétés de viandes.

Bon à savoir : misez sur un concept innovant pour vous démarquer de la concurrence. C’est essentiel pour séduire un maximum de clients et optimiser la pérennité de votre activité.

Analyser le marché

L’étude de marché permet d’évaluer la faisabilité de votre projet sur le plan commercial. Retenez que l’absence d’opportunité de marché peut entraîner l’annulation du projet. Raison pour laquelle vous devez analyser la tendance et l’état du marché de la viande dans la zone de chalandise avant de réaliser les démarches pour ouvrir une boucherie.

Quelques informations clés à connaître

Selon la Confédération Française de la Boucherie, Boucherie-Charcuterie et Traiteur, il existe plus de 18 000 boucheries artisanales en France. Le secteur de la viande regroupe plus de 80 000 personnes (chefs d’entreprises, employés, apprentis…).

Le marché de la boucherie est généralement dominé par les boucheries traditionnelles. Il faut, toutefois, préciser qu’il n’est pas encore saturé. Par ailleurs, les boucheries accaparent environ 20 % du marché de la viande en France. La grande distribution et les canaux de vente alternatifs constituent leurs plus grands concurrents.

Analyse du marché local

L’analyse du marché local, c’est-à-dire le secteur de la boucherie dans la zone de chalandise vous permet de :

  • Définir avec un maximum de précision la clientèle cible ;
  • Connaître les attentes des consommateurs (type de produit et de prestation, qualité de service, etc.) ;
  • Estimer le prix psychologique de vos produits ;
  • Évaluer le dynamisme du marché ;
  • Définir des objectifs précis (chiffre d’affaires, développement de l’entreprise, etc.).

Pour obtenir toutes ces informations, votre analyse doit porter sur ces 3 éléments essentiels :

  • L’offre sur le marché (les produits disponibles et les concurrents) ;
  • La demande ;
  • L’environnement du projet (situation sociodémographique, lois et règlementation en vigueur, etc.).

Trouver un emplacement

L’étude de marché d’une boucherie vous permet également de valider la viabilité de votre projet dans la zone d’implantation de votre future boucherie. Une fois le choix de la zone d’emplacement de l’entreprise validée, vous pouvez procéder à la recherche du local.

L’emplacement est l’un des facteurs déterminants du succès de votre projet d’entreprise. Raison pour laquelle son choix mérite une réflexion particulière. Voici les questions parmi lesquelles vous devez vous poser pour bien choisir l’emplacement de votre boucherie :

  • Le taux de fréquentation du lieu est-il élevé ?
  • Quelle est la densité du flux des passants ?
  • Le local possède-t-il une bonne visibilité ?

Choisir un statut juridique

En terme de statut juridique, le choix est multiple :

  • SARL ;
  • SAS ;
  • EURL ;
  • SASU ;
  • Microentreprise ;
  • Etc.

Retenez que le statut de micro-entrepreneur n’est pas très recommandé pour une activité de boucherie. Il présente certaines limites qui ne vous permettent pas de développer efficacement votre entreprise. Le chiffre d’affaires du micro-entrepreneur est effectivement limité. Pourtant, les charges relatives à l’ouverture et au fonctionnement d’une boucherie sont assez importantes. Cela implique que si votre boucherie est rentable, il peut générer un chiffre d’affaires pouvant dépasser le seuil imposé par la loi pour les microentreprises. Par contre, la SAS et la SASU sont fortement plébiscitées par les entrepreneurs en raison de leur flexibilité.

Bon à savoir : étudiez minutieusement les caractéristiques de votre projet avant de choisir un statut juridique pour votre entreprise. Ce conseil reste valable que vous souhaitiez ouvrir un coffee shop, un commerce de cigarette électronique, un bar à vins ou autre.

Élaborer le business plan d’une boucherie

Une étape essentielle à la création de votre boucherie, la rédaction du business plan d’une boucherie consiste principalement à formaliser vos idées d’entreprise. Ce document contient tous les éléments clés de votre projet (origines, stratégies d’entreprise, extrait de l’analyse du marché, analyse financière…).

Réparti en 2 volets, le business plan d’une boucherie comprend des informations cruciales vous permettant d’analyser la rentabilité et la viabilité de votre projet, telles que :

Nous mettons à votre disposition un modèle de business plan de boucherie pré-rempli pour vous aider à élaborer un document soigné et efficace.

Mettre en œuvre les démarches administratives

Comme la société est la forme juridique la plus adaptée à une boucherie, voici les étapes à suivre pour créer votre entreprise :

  • Rédaction des statuts d’entreprise ;
  • Déclaration auprès de la Direction Départementale de la Cohésion Sociale et de la Protection des Populations) ;
  • Déclaration de dérogation à l’obligation d’agrément sanitaire auprès des services vétérinaires de la préfecture du lieu d’installation de la boucherie ;
  • Immatriculation de l’entreprise (la boucherie est une activité artisanale, la Chambre de métiers et de l’Artisanat est donc le CFE compétent pour recevoir votre dossier).
  • Retrait du numéro d’identification (SIREN et SIRET) ;
  • Publication de l’annonce légale.

Quelques notes essentielles à savoir avant d’ouvrir une boucherie

Les aptitudes professionnelles

Le métier de boucher est réglementé. Pour pouvoir ouvrir une boucherie, vous devez :

  • Avoir un cap ou BEP en boucherie ;
  • Avoir un diplôme équivalent ou supérieur dans ce domaine ;
  • Justifier d’une expérience d’au moins 3 ans en tant que boucher.

La règlementation à respecter

L’exercice de cette activité est soumis à une règlementation stricte. Si votre activité consiste à préparer, transférer ou vendre de la viande :

  • L’animal doit faire l’objet d’un contrôle vétérinaire avant et après son abattage ;
  • Vous devez être en mesure d’assurer la traçabilité des viandes ;
  • Vos fournisseurs doivent être des établissements agréés.

Par ailleurs, le respect des obligations prévues par l’arrêté du 21 décembre 2009 doit être de rigueur. Ce dispositif concerne les règles sanitaires applicables aux activités de commerce de détail, d’entreposage et de transport de produits d’origine animale et denrées alimentaires en contenant.