Ouvrir une crèche

La crèche permet aux jeunes bambins dès le plus jeune âge de se sociabiliser et d’apprendre à s’épanouir entourés par des professionnels Elle permet aussi aux parents de travailler librement ou bien de prendre du temps pour eux. La petite enfance est une étape cruciale dans l’éducation. Ce secteur d’activité n’est pas à la portée de tous. Voyons quelles sont les diverses questions à se poser en amont.

Étape 1 : posez vous les bonnes questions

Ouvrir une crèche est souvent bien plus qu’un simple projet d’entreprise classique. En effet, participer à l’éveil de jeunes enfants est une grande responsabilité. Mais c’est surtout la possibilité de faire un métier passionnant. De plus, la demande en matière de place en crèche est toujours aussi forte ce qui assure une forte demande pour votre entreprise. C’est pourquoi, de nombreuses personnes décident d’ouvrir leur propre micro crèche. Mais Il est important de prendre le temps pour posséder le recul indispensable sur son projet en se posant les bonnes questions afin de ne pas se lancer dans cette aventure dans de mauvaise conditions. Nos experts vous conseillent de répondre à ces trois questions de la manière la plus objective possible afin de déterminer le bien fondé de votre projet :

  • êtes-vous suffisamment motivé pour ouvrir une crèche ?
  • avez-vous les compétences nécessaires pour gérer une entreprise ?
  • votre vie personnelle est-elle en adéquation avec vos objectifs professionnels ?

Étape 2 : élaborez le concept

Vous n’êtes sans doute pas la seule micro-crèche de votre ville ou région. Vous avec le choix entre créer votre propre crèche indépendante ou rejoindre un réseau, pour cela voici les questions à vous poser :

  • Pourquoi vous démarquez-vous des autres ?
  • Quelle est votre force : votre concept est-il innovant, vos employés ont-ils chacun leur spécialisation (petite enfance, enfants handicapés…) ?
  • La concurrence est rude dans ce secteur. Voilà pourquoi vous devez « vendre » votre projet et mettre en avant ses avantages. Communiquer sur votre particularité et mettez la en avant.
  • Votre micro-crèche propose un service additionnel pour les parents ? Communiquer sur ce point et faites-en votre force afin d’ouvrir une crèche rentable.

Vous pouvez aussi choisir d’adhérer à un réseau et donc avoir accès à tous ses avantages :

  • Mutualisation de certains moyens de communication
  • Apport d’affaires
  • Formations
  • Échange de bonnes pratiques
  • Moments de convivialité (séminaires, rencontres informelles, etc.)
TESTEZ GRATUITEMENT
VOTRE PROJET DE CRÉATION
76 068
ÉVALUATIONS
réalisées ces 12 derniers mois

Étape 3 : réalisez une étude de marché

Une étude de votre environnement. Vous devez collecter les informations clés sur vos fournisseurs, vos concurrents, la demande, etc. Vous devrez tenir compte des éléments conjoncturels et notamment de la crise. Les ménages dépensent moins : sont–ils prêts malgré tout à vous confier leur argent mais aussi leur enfant ? Comment allez- vous gérer les situations de crise (un problème avec des parents, la gestion de nombreux enfants…) ? Comment allez-vous attirer vos nouveaux clients et les fidéliser avec vos services (les parents vont souvent faire garder leurs enfants au plus près de chez eux, vous devrez alors choisir une zone géographique propice aux enfants) ? A partir des réponses à ces questions, vous pourrez déterminer le bon positionnement pour votre crèche en matière d’implantation géographique, horaires ou services.).

Réalisez une étude de terrain : vous devez aller à la rencontre de vos futurs clients afin de comprendre leurs habitudes et leurs besoins en matière d’accueil de leurs enfants. Vous pourrez aussi établir un profil de la clientèle locale :

  • profil des clients (âge, activité professionnelle)
  • habitudes de consommation (horaires, budget, besoins, etc.)
  • leur niveau de satisfaction
ALLEZ PLUS LOIN !
Le guide pour réussir l’étude de marché d’une micro crèche

Étape 4 : choisissez votre emplacement et votre local

Quand vous ouvrez une micro crèche, le choix de l’implantation est déterminant. Vous devez faciliter l’accès des parents afin qu’ils puissent avec le plus de facilité possible déposer et venir chercher leur enfant. Vous devez notamment vous concentrer sur ces éléments pour prendre la bonne décision :

  • zone de chalandise suffisante
  • proximité géographique avec un axe passant
  • facilité de stationnement (parking, transports en commun, etc)
  • présence de lieux de vie (commerces, cinéma, etc)

Une fois le secteur géographique déterminé, il convient de trouver le bâtiment et le terrain le plus habilité à recevoir des enfants dans d’excellentes conditions de sécurité et d’hygiène. Le local doit renvoyer une image rassurante et agréable aux parents. La décoration et l’aménagement sont eux aussi très importants. Pensez à bien budgéter ces investissements dans votre business plan.

Étape 5 : rédigez votre business plan

Ce document va vous permettre de présenter l’ensemble de votre projet. Après en avoir pris connaissance attentivement, votre banquier pourra lui aussi s’assurer de la faisabilité de votre projet. Ce business plan s’accompagne de tableaux financiers parmi lesquels :

Intégrez les fluctuations du marché dans votre business plan. Montrez aux lecteurs que vous avez pensé à tout et que ne manquez pas de ressources (des lits pour les plus grands et les petits, une piscine pour l’été…). Avoir réponse à tout ou presque sera un avantage pour présenter votre projet. Cela démontrera votre degré d’implication dans le secteur et la (future) réussite de votre projet. Afin de vous accompagner dans cette étape, notre équipe d’experts en accompagnement a mis au point un modèle de business plan crèche, soigné et efficace qui a déjà fait ses preuves auprès de centaines d’entrepreneurs comme vous !

Télécharger le modèle
ALLEZ PLUS LOIN !
5 conseils de nos experts afin de réussir la rédaction du business plan d’une micro crèche

Étape 6 : choisissez le statut juridique

Le choix du statut juridique pour un projet de crèche est souvent tourné vers trois solutions :

  • la SARL (société à responsabilité limitée) : Elle est composée de 2 associés au minimum. L’entreprise créée est une personne morale. En cas de faillite, seul le montant du capital de la SARL peut être réclamé. Vous ne pouvez pas voir vos biens personnels saisis en cas de faillite. Les bénéfices d’une micro crèche sont soumis à l’imposition sur les sociétés.
  • EURL (entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée) : Comme son nom l’indique c’est une SARL conçue pour un seul associé.
  • La SAS (société par actions simplifiées) : c’est également une société, elle offre cependant une plus grande flexibilité dans la réalisation des statuts de l’entreprise. La différence primordiale avec une SARL est la rémunération des gérants. En effet,  le montant des charges sociales que le chef d’entreprise paye sur sa rémunération est moins élevé en SARL surtout si la rémunération est importante. Cependant en SAS, les dividendes ne sont pas soumis aux cotisations sociales contrairement aux SARL.

Étape 7 : réalisez les démarches administratives

Vous devez vous rapprocher du CFE (Centre de Formalités des Entreprises) qui se trouve généralement dans les locaux de la CCI. Il va vous aider et réaliser pour vous les démarches nécessaires à la création de votre établissement. Il joue le rôle d’aiguilleur avec les différentes instances administratives comme le greffe du tribunal de commerce, la DIRECCTE, l’INSEE, etc.

LE BUSINESS PLAN CRÈCHE

Découvrez notre modèle de business plan crèche rédigé par un de nos experts de la création d’entreprise. Ce document est indispensable pour créer votre structure. En effet, ce business plan vous permettra de mieux convaincre votre banquier de la solidité de votre entreprise et de structurer votre réflexion afin de mettre toutes les chances de votre côté.

Télécharger le modèle
Voir la fiche produit

5 points pour garantir le succès de votre micro crèche

Préalablement à l’ouverture de votre crèche, voici quelques éléments pour garantir votre succès et éviter de basculer dans un véritable cauchemar :

  • Le service proposé : la demande reste très exigeante. Quand on parle de l’éducation de leur enfant, les parents recherchent toujours le meilleur service possible. Proposez donc des services de qualité pour séduire vos futures clients. Vous avez peut-être une formation initiale dans un domaine éloigné de la petite enfance. Vous devrez alors envisager de suivre une formation spécialisée d’assistante maternelle ou puéricultrice afin de connaître au mieux votre métier et son secteur mais aussi pour acquérir les compétences nécessaires pour certifier la qualité de votre service. Cela ne pourra qu’augmenter vos chances de succès et c’est surtout obligatoire pour ouvrir une crèche.
  • Le prix : il varie selon votre positionnement, les attentes, votre notoriété et votre localisation.
  • Les compétences : pour parvenir à vous accomplir dans votre activité, il vous faudra maîtriser un certain nombre de compétences. Il peut s’agir notamment des techniques d’apprentissage innovant, notamment la découverte dès le plus jeune âge du numérique aux enfants, l’apprentissage ludique et le travail de groupe. Choisissez du personnel hautement qualifié est un réel « plus » pour votre crèche.
  • La promotion : c’est un domaine où la communication est primordiale.Les parents auront besoin d’être rassurés pour vous faire confiance et vous confier leurs bambins. Communiquez pour les rassurer et leur prouver votre professionnalisme. La qualité de votre travail est votre vitrine. Soyez présents sur les réseaux sociaux et sur internet pour obtenir une meilleure visibilité.
  • Le plan d’affaires : comme pour toute création d’entreprise le business plan est indispensable pour monter une affaire pérenne et en toute sécurité. Le business plan vous permettra de poser vos idées et de rencontrer les banques pour les convaincre de vous faire confiance. Notre modèle de business plan crèche vous attend sur notre site. Consultez-le maintenant !

Voyez-vous d’autres points clés pour favoriser le succès ?

Valider

Les forces du concept

Deux atouts font de ce business une bonne solution pour ceux qui souhaitent se lancer dans l’accueil des jeunes enfants :

  • Un marché dynamique : la demande est toujours aussi forte et chaque année des parents ne trouvent pas de place en crèches pour leurs enfants.
  • La passion : l’éducation des jeunes enfants est un métier passionnant et rien de plus valorisant que de participer à l’éveil des générations futures !

Les micros crèches en chiffres

0 M
Le nombre d’enfants en âge d’être en crèche est de 2,4 millions
0 %
Près de 60 % des enfants de moins de trois ans qui disposent d’une place
0 %
46 % sont pris en charge par une mode “informel »
0
60.000 places supplémentaires en 2016
CET ARTICLE VOUS A PLU ?
VOTEZ !
COMMENT OUVRIR UNE CRÈCHE : LE GUIDE COMPLET
4.5 (90%)
10 votes

CONNECTÉ
SUR LES RÉSEAUX
NEWSLETTER
INSCRIVEZ-VOUS !
Recevez une fois par mois toute l'actualité du Business Plan dans votre boite mail.
2018-07-17T14:01:26+00:00

Poster un Commentaire

avatar