Réussir votre projet de micro crèche

L’univers de la petite enfance vous séduit ? Sachez que vous pouvez en faire votre métier en créant une micro crèche. Cependant, assurez-vous d’avoir tous les éléments nécessaires à l’ouverture d’une telle structure avant de mettre en œuvre votre projet.

5/5 - (1 vote)
Business Plan » Modèles » Business Plan Micro Crèche » Réussir votre projet de micro crèche

En effet, la réussite d’un projet de crèche repose sur plusieurs facteurs : vos compétences, l’emplacement de la structure, le financement, le choix stratégique… Avant de décortiquer chacun de ces éléments, il convient de déterminer le fonctionnement d’une micro crèche.

Fonctionnement d’une micro crèche

Les spécificités de la micro crèche résident dans sa capacité d’accueil qui est limitée à 12 enfants. Regroupés dans une section unique, ces derniers sont généralement âgés de 10 semaines à 3 ans environ.
C’est le décret n° 2021 – 1131 du 30 août 2021 qui a augmenté la capacité d’accueil de ce type de crèche à 12 enfants maximum. Auparavant, elle était limitée à 10 enfants. Concernant le personnel, il comprend une équipe pluridisciplinaire, notamment :

  • Un référent technique qui a, généralement, pour mission d’élaborer le projet pédagogique et d’assurer la coordination du personnel ;
  • Un ou plusieurs éducateurs de jeunes enfants (EJE) ;
  • Un ou plusieurs auxiliaires de puériculture.

Ces professionnels doivent au moins disposer d’une qualification de niveau V et justifier de 2 ans d’expérience auprès des jeunes enfants. Leurs principales missions consistent à assurer la pédagogie des enfants et de veiller à leur bien-être. Bon à savoir : si vous êtes une assistante maternelle agréée justifiant de 3 années d’expérience, vous pouvez ouvrir une micro crèche.

Le local de la micro crèche : un choix décisif

Le local de la micro crèche doit satisfaire les règlementations relatives aux établissements recevant du public (ERP) sans oublier les installations nécessaires à la réalisation du projet pédagogique.

Les aménagements intérieurs

Le local d’une micro crèche doit comprendre des lieux de vie dédiés aux enfants et des espaces annexes bien équipés et sécurisés. En principe, vous devez prévoir au moins 10 m² de surface pour chaque enfant, cela inclut :

  • Les espaces d’accueil ;
  • Les espaces d’activité ;
  • Les espaces de sommeil ;
  • Les salles de change et sanitaires ;
  • Les espaces annexes (cuisine, lingerie, salle d’eau, toilettes…).

La sécurité en micro crèche

En matière de sécurité, la règlementation relative à l’ouverture d’une micro crèche s’avère moins rigoureuse par rapport à celle des autres types d’EAJE. Néanmoins, la mise en place de certains dispositifs spécifiques pour garantir la sécurité des enfants demeure incontournable, à savoir :

  • Des barrières de protection escaliers ;
  • Des bloque-portes/fenêtres ;
  • Des coins de table ;
  • Des cache-prises ;
  • Des passe-fils.

L’emplacement du local

Idéalement, privilégiez les locaux situés à proximité des entreprises. Cela optimisera la visibilité de votre crèche et permettra aux parents de visiter leurs bouts de choux pendant leurs heures de pause, par exemple. Pensez également à l’accessibilité de la structure. Celle-ci doit être accessible aux véhicules et disposer de tous les éléments nécessaires pour faciliter l’accès aux personnes à mobilité réduite (PMR).

Bon à savoir : votre maison ou appartement peut servir de local pour la micro crèche. Cependant, le bien doit être aménagé pour respecter les normes d’accessibilité et de sécurité relatives aux structures d’accueil pour enfants. Et à défaut d’espace extérieur, il faut prévoir un espace supplémentaire à l’intérieur du local.

Business Plan micro crèche

Business Plan micro crèche

Nous vous proposons un modèle de business plan complet (rédactionnel et tableaux financiers) pour vous permettre d’ouvrir votre crèche. Organisé pour présenter efficacement votre projet, il est prêt à l’emploi et ne nécessite aucune compétence particulière.

4.8

Avis Clients

/ 11 557 avis de clients satisfaits de nos services.

Business Plan micro crèche

Le financement de la micro crèche

Pour réussir votre projet de micro crèche, vous devez mettre en place un plan de financement solide et fiable. En effet, les ressources financières initiales doivent être supérieures à vos besoins de démarrage. Dans ce contexte, différentes solutions de financement s’offrent à vous.

Les apports personnels

Dans le cadre de la création d’une micro crèche, les investissements de départ peuvent être constitués par les apports personnels. Ces derniers ne se limitent pas aux apports numéraires. Ils incluent également les apports en nature (matériel informatique, bien immobilier, matériel de bureau…) et les apports en industrie (savoir-faire et compétences).

Recherche de partenaires financiers

Dans la majorité des cas, les apports personnels ne suffisent pas à couvrir les fonds nécessaires pour démarrer le projet. Dans ce sens, vous pouvez souscrire à un crédit bancaire ou trouver des investisseurs pour financer la création de la micro crèche.
Pour optimiser votre recherche de financement, vous devez élaborer un business plan fiable et sérieux. Que vous souhaitiez créer une nouvelle micro crèche ou reprendre une entreprise existante, cette démarche reste incontournable.
La rédaction de votre business plan micro crèche exige le respect de certaines étapes et la mise en œuvre d’une étude de marché rigoureuse. Cela s’explique par le fait que ce document doit illustrer tous les détails relatifs à votre projet. Il doit fournir des renseignements clairs et précis sur vos objectifs, votre clientèle cible, vos motivations, votre plan d’action, les prévisionnels financiers de votre projet…

Les aides relatives à l’ouverture de la micro crèche

Les aides pour ouvrir une micro crèche sont multiples et émanent de différents organismes. Par ailleurs, elles peuvent prendre plusieurs formes.

Les aides de la Caisse d’allocation familiale

Cet organisme d’allocation a élaboré un dispositif en faveur de la création de places de garde connu sous le nom de plan d’investissement d’accueil du jeune enfant. Seuls les allocataires de la CAF qui répondent aux conditions d’éligibilité y afférentes peuvent bénéficier de cette aide financière. Le montant de celle-ci peut varier selon le lieu d’implantation de la CAF. Raison pour laquelle vous devez contacter votre conseiller CAF pour connaître votre éligibilité et le montant de votre subvention.

Les aides de la Mutualité sociale agricole

Les aides de la MSA s’adressent principalement aux affiliés qui investissent dans la création de places de garde en zone rurale. Si vous répondez aux critères d’éligibilité imposés par cet organisme, vous pouvez bénéficier d’une aide financière pouvant atteindre jusqu’à 10 000 €.

Autres dispositifs d’aide à prendre en compte

Si vous avez créé votre micro crèche sous la forme d’une entreprise de service à la personne, vous pouvez prétendre aux aides suivantes :

  • L’ARCE ou l’Aide à la création ou à la reprise d’entreprise ;
  • L’ACCRE ou l’Aide aux chômeurs, créateurs ou repreneurs d’entreprise ;
  • L’ARE ou l’Aide au retour à l’emploi.

Bon à savoir : la loi vous autorise à créer une micro crèche sous la forme d’une association ou d’une entreprise. N’oubliez pas qu’avec une micro crèche associative, vous devez agir de manière purement désintéressée. Et contrairement au dirigeant ou au fondateur d’entreprise, vous ne devez pas percevoir de rémunération. Complétez également vos connaissances sur les démarches administratives liées l’ouverture d’une micro crèche.