Comment ça marche ?

Pourquoi faire un business plan pour devenir paysagiste ?

Un passionné de la nature, de jardinage ou de décoration extérieure, vous voulez créer ou reprendre une entreprise de paysagiste ? Vous avez validé la faisabilité de votre projet de devenir paysagiste ? Il est temps maintenant de passer à l’étape suivante : la rédaction du business plan ou plan d’affaires.

Certes, la rédaction du business plan ne figure pas dans la liste des procédures administratives à suivre pour créer une entreprise. Cependant, cette étape reste incontournable, car ce document recense toutes les informations relatives à votre projet et vous permet :

  • De bâtir une entreprise bien organisée, fiable et pérenne ;
  • De présenter efficacement votre projet à votre équipe et aux partenaires potentiels ;
  • D’optimiser la négociation lors de la recherche de financement ;
  • De piloter le projet dans les règles de l’art.

Ce guide vous explique tout ce qu’il faut savoir pour rédiger un bon business plan de paysagiste. En même temps, vous allez comprendre l’importance de ce document dans le cadre de la création de votre entreprise.

Que mettre dans son business plan paysagiste ?

Le business plan formalise votre idée d’entreprise et répertorie les informations qualitatives et quantitatives y afférentes. Pour qu’il soit efficace, vous devez y inclure les caractéristiques de l’entreprise ainsi que tous ses aspects économiques et financiers.

Pour faciliter la lecture de ce document, il convient de le diviser en 2 parties avec plusieurs chapitres :

Partie 1 : la partie rédactionnelle

Partie 2 : la partie financière

Bon à savoir : un bon business plan est limité à 20 à 30 pages. Vous devez alors ajouter des dossiers annexes pour exposer les détails sur les informations fournies dans ce document. Ces dossiers peuvent inclure : les CV des créateurs du projet, l’étude de marché complète, les spécificités techniques de l’entreprise…

Bon à savoir : l’exercice de ce métier ne nécessite aucun diplôme spécifique sauf si vous voulez devenir paysagiste concepteur. Dans ce cas, vous devez suivre une formation de 5 ans sanctionnée par un diplôme reconnu par l’État. N’oubliez pas de préciser ce détail dans le business plan.

Comment faire l’Executive Summary pour devenir paysagiste ?

À la fois un résumé et une introduction au business plan, l’executive summary est une vue d’ensemble de votre projet de devenir paysagiste. Il fournit ainsi des informations sommaires sur :

  • L’entreprise de paysagiste : dénomination, nature de l’activité (agricole, commerciale, artisanale), membres fondateurs (expériences, diplômes et formations, etc.)
  • Les produits ou services à vendre : production et vente de végétaux, travaux d’aménagement et d’entretien extérieur, conception de jardin…
  • Le marché du paysagisme dans la zone ciblée
  • Vos besoins (investissement en matériel, crédit, etc.)

Comment présenter les origines de son projet ?

Ce chapitre doit répondre à ces questions :

  • Pourquoi vous voulez devenir paysagiste ?
  • Quelles sont motivations ?

Grâce à ces informations, le lecteur va comprendre que vous disposez de toutes les qualités requises pour mener à bien le projet.

Dans ce sens, une présentation détaillée du porteur de projet s’impose. Présenter votre état civil ne suffit pas, vous devez également renseigner vos formations et diplômes, expériences professionnelles, compétences spécifiques…

Comment présenter ses produits et services pour son projet de paysagiste ?

La présentation de votre offre commerciale consiste, entre autres, à :

  • Faire un résumé détaillé de vos produits et services : aménagement de jardin, entretien d’espaces verts, conseils en jardinage…
  • Décrire les caractéristiques de votre offre
  • Indiquer les prix pratiqués
  • Présenter le stade d’avancement de l’offre.

Bon à savoir : dans certains cas, l’exercice du métier de paysagiste est réglementé et exige la disposition d’un certificat adéquat :

  • Le Certiphyto pour les activités impliquant des produits phytopharmaceutiques
  • Le Certibiocide pour les activités impliquant des produits biocides

Comment faire l’étude de marché pour un paysagiste ?

L’analyse du marché est indispensable pour évaluer la faisabilité commerciale de votre projet de devenir paysagiste.

Comme ce secteur comprend plusieurs catégories, la segmentation du marché est nécessaire avant la mise en œuvre de l’étude. Une fois le marché segmenté, vous devez :

  1. Définir l’objectif de l’étude
  2. Dresser le questionnaire
  3. Collecter les informations
  4. Analyser les résultats et établir le rapport d’étude

En principe, l’analyse du marché porte sur 4 principaux points :

  • L’offre sur le marché ;
  • La demande sur le marché ;
  • Les caractéristiques et l’évolution du marché ;
  • L’environnement du marché de paysagisme dans la zone de chalandise.

Comment bâtir la stratégie marketing de son projet de paysagiste ?

Le succès de votre projet de devenir paysagiste est basé sur la mise en place d’une bonne stratégie marketing qui repose sur ces 4 éléments :

  • Le plan marketing
  • Les moyens humains
  • Les moyens matériels
  • Le fournisseur

Bon à savoir : la présentation de ces moyens matériels et humains est essentielle pour démontrer qu’il existe une bonne cohérence entre les ressources et les objectifs.

Quel montage juridique pour son projet de paysagiste ?

L’aspect juridique de votre projet concerne principalement le choix du statut juridique de l’entreprise.

Sachez que la nature de votre activité est un critère essentiel pour choisir le statut juridique de l’entreprise. Voici les différents statuts juridiques possibles selon la nature de votre activité :

  • Pour une activité agricole (plantation d’arbres, création de jardins, etc.) : SCEA, GAEC, EARL, SAS agricole.
  • Pour une activité commerciale ou artisanale (vente de plantes, entretien d’espaces verts, etc.) : EURL, SAS, SARL, SASU…

Les indicateurs financiers du business plan pour un paysagiste

La partie financière du business plan comprend des données chiffrées qui vous permettent d’évaluer la rentabilité, la viabilité et la pérennité de votre projet.

Parmi les données les plus importantes de ce document, on cite :

  • Le chiffre d’affaires prévisionnel ;
  • La capacité d’autofinancement ;
  • Le résultat d’exploitation ;
  • Le résultat net ;
  • Les besoins en fonds de roulement.

291 000 entrepreneurs utilisent nos services

4.8

Avis Clients

/ 12 709 avis sur Google

Vérifier les avis »