Comment financer votre projet d’ouvrir une agence de voyages ?

En plus des formalités administratives à effectuer pour ouvrir une agence de voyages, un tel projet doit satisfaire certaines conditions financières. Certes, l’exercice d’une activité d’agence de voyages n’exige pas de diplôme spécifique, cependant, il existe certaines normes et règlementations que vous devez connaître et respecter. Le respect des obligations y afférentes s’impose à tous les entrepreneurs désireux d’opérer dans le tourisme en France. Cet article expose les formalités, les normes et les règlementations à connaître pour concrétiser votre projet d’ouvrir une agence de voyages. Avant d’entrer dans le vif du sujet, il s’avère judicieux de déterminer en quoi consiste l’activité d’agence de voyages.

5/5 - (1 vote)

Vous êtes dans la rubrique dédiée au Business Plan Agence de voyage

Nous vous proposons un ensemble d'articles pour vous aider à rédiger votre business plan agence de voyage.

La validation de la faisabilité commerciale d’un projet après une étude de marché d’une agence de voyages sérieuse n’est pas suffisante pour monter une entreprise qui marche. Il faut également examiner l’aspect financier dudit projet. Posez-vous des questions avant de mettre en œuvre les étapes pour ouvrir une agence de voyages. Quel budget pour créer une agence de voyages ? Avez-vous les moyens financiers nécessaires pour couvrir les dépenses relatives à la création de votre agence de voyages ? À défaut de budget pour ouvrir une agence de voyages, quelles solutions s’offrent à vous ? Vous trouverez des éléments de réponse dans ce guide.

Ouvrir une agence de voyages : les étapes préalables à la recherche de financement

Avant de frapper à la porte des potentiels financeurs de votre projet, il convient de bien connaître vos besoins. Outre l’estimation des moyens à votre disposition et de vos besoins en financement, la rédaction d’un business plan pour une agence de voyages s’avère également incontournable.

Quantifier vos besoins en financement

L’estimation de vos besoins en financement vous oblige à évaluer les moyens à votre disposition pour financer le projet. Avez-vous mis de côté des fonds pour financer votre agence de voyages ? Vos proches peuvent-ils contribuer à la réalisation de votre rêve de créer votre propre entreprise ? Avez-vous des associés pouvant contribuer au capital de départ de l’entreprise ou avancer de l’argent pour financer la création de celle-ci ?

Concernant vos besoins en financement du projet, on peut les classifier en 2 catégories :

  • Les besoins nécessaires à l’investissement ;
  • Les besoins relatifs à l’exploitation de l’entreprise.

Pour quantifier vos besoins en financement, vous devez prendre en compte :

  • L’apport personnel (ou le capital social) ;
  • Les dépenses relatives à la constitution de l’entreprise (frais d’immatriculation au RCS, garantie financière, etc.) ;
  • Les frais relatifs à la mise au point de l’offre ;
  • Le coût du local (recherche du local, travaux de rénovation ou d’aménagement, etc.) ;
  • Le coût des équipements et des installations ;
  • Les besoins en fonds de roulement (salaires du personnel, loyer, abonnement Internet…).

Rédiger le business plan d’une agence de voyages

Une fois vos besoins quantifiés, vous pouvez dresser le prévisionnel financier de votre business plan.

Ce document d’affaires constitue un véritable outil de négociation pour trouver un financement à tout projet d’entreprise. En effet, il contient tous les éléments clés vous permettant de convaincre vos potentiels financeurs de vous accompagner dans votre aventure professionnelle. Il doit ainsi démontrer la pertinence, la rentabilité et la viabilité de votre projet.

Dans ce contexte, le business plan de l’agence de voyages doit exposer les prévisions financières de votre entreprise durant ses premières années d’activité. Présentées sous forme de tableau, ces prévisions vont constituer la partie chiffrée de votre business plan. Elles doivent ainsi inclure :

  • Le chiffre d’affaires prévisionnel ;
  • Une estimation des charges fixes et variables de l’agence de voyages ;
  • Le compte de résultats prévisionnel ;
  • La présentation de la capacité d’autofinancement et des besoins en fonds de roulement de l’entreprise ;
  • L’analyse de la rentabilité de l’agence de voyages.

Identifier les sources de financement existantes

Les investissements en fonds propres de l’agence de voyages

  • Comptez-vous utiliser vos fonds personnels pour financer le projet ?
    Parfois, les entrepreneurs ne cherchent pas loin quand il s’agit de trouver une source de financement à leur projet d’entreprise. Ils n’hésitent pas à utiliser leur épargne personnelle pour constituer les fonds propres de l’entreprise.
  • Vos fonds personnels suffisent-ils à constituer les fonds propres de votre agence de voyages ?
    Si les fonds personnels ne suffisent pas à couvrir les besoins financiers de votre agence de voyages, vous pouvez solliciter d’autres sources de financement, à savoir :
    • La contribution des associés : les fonds versés par les associés peuvent prendre la forme d’apports en comptes courants ou d’apports en numéraire.
    • La love money ou capital de proximité : les fonds proviennent principalement de vos proches.

Les établissements financiers

L’emprunt compte parmi les solutions de financement les plus plébiscités par les entrepreneurs. Pour en obtenir, vous pouvez vous adresser à un établissement financier comme les banques et les organismes de prêt. Néanmoins, avant de vous accorder du crédit, ces établissements ont besoin d’être rassurés. Vous devez leur démontrer que vous avez le bon profil.

Pour mettre toutes les chances de votre côté, découvrez les principaux critères retenus par ces établissements financiers pour octroyer un prêt professionnel :

  • Le profil du porteur de projet
    Pour la banque ou l’organisme de prêt, le profil du porteur de projet est un critère primordial. Ses compétences, ses années d’expérience et son savoir-faire constituent de véritables garanties pour l’établissement financier.
  • L’apport personnel et la capacité d’autofinancement de l’entreprise
    Les établissements financiers apprécient les emprunteurs avec un apport personnel élevé. Vous optimise votre profil emprunteur en équilibrant le montant des fonds propres et celui du prêt professionnel. Cependant, il ne faut pas oublier que chaque établissement financier a ses propres exigences. Certains établissements octroient des prêts même si l’apport personnel du demandeur ne dépasse pas 30 %. Raison pour laquelle la réalisation d’une comparaison des offres demeure incontournable pour trouver le financeur idéal pour votre projet.
  • La rentabilité et la viabilité du projet
    Les financeurs privilégient les projets avec un taux de rentabilité élevé. Dans ce sens, établissez un plan d’affaires fiable pour démontrer que vous vous lancez dans un projet rentable et viable. N’oubliez pas de préciser la période à laquelle vous allez atteindre le seuil de rentabilité et établissez un bilan prévisionnel clair.

Les aides à la création et à la reprise d’entreprise

Dans le cadre de la création de votre agence de voyages, ne passez pas à côté des aides proposées par l’État, les organismes publics et divers organismes privés. . Parmi les aides auxquelles vous pouvez prétendre, on cite :

Les aides sociales et financières

  • Les aides de France Travail (ARCE ou Aide à la reprise et à la création d’entreprise, maintien des allocations chômage, etc.) ;
  • Les aides de l’Agefiph ;
  • L’ACRE (Aide aux créateurs et aux repreneurs d’entreprise).

Les aides fiscales

  • Exonération d’impôts locaux ;
  • Crédit d’impôt rénovation énergétique ;
  • Etc.

Autres aides

  • Aides destinées aux travailleurs indépendants ;
  • Aides locales et nationales en milieu rural.

Bon à savoir : l’octroi de ces aides et subventions est soumis à certaines conditions. Les critères d’éligibilité peuvent porter sur la zone d’implantation de l’entreprise, le profil du demandeur, les caractéristiques du projet… Par ailleurs, ces aides ne s’adressent pas uniquement les entrepreneurs désireux d’ouvrir une agence de voyages, elles concernent aussi d’autres secteurs d’activités (pâtisserie, exploitation agricole, entreprise du bâtiment…).