Les fonds propres

Lorsqu’on parle de projet de création d’entreprise, on pense naturellement à l’aspect financier. Pour cause, on évaluera la viabilité de votre activité à travers des données chiffrées. Avant de dresser votre plan d’affaires, identifiez les fonds propres de votre projet. Les détails dans les lignes qui suivent !

5/5 - (1 vote)

Les fonds propres résultent de la différence entre les actifs et les dettes de l’entreprise. Ils constituent la valeur de l’entreprise en matière de comptabilité. Ils peuvent être positifs si les dettes sont moins élevées que les actifs. Le cas échéant, vous aurez des fonds propres négatifs.

Dans le cadre de la création d’un business plan, l’évaluation des fonds propres demeure indispensable. Elle fera partie des éléments constitutifs des tableaux financiers et pus particulièrement du tableau des ressources externes.

Les éléments constitutifs des fonds propres

En principe, les fonds propres sont l’ensemble des capitaux propres et des autres fonds propres.

Les capitaux propres

Les capitaux propres de l’entreprise regroupent :

  • les apports des associés.
  • les primes liées au capital.
  • les écarts de réévaluation.
  • les réserves en compte.
  • les écarts d’équivalence.
  • le compte de l’exploitant.
  • le report à nouveau du débiteur ou du créditeur.
  • les bénéfices et les pertes en compte.
  • les subventions d’investissement.
  • les provisions réglementées.

Les autres fonds propres à prendre en compte

Les éléments constitutifs des autres fonds propres sont :

  • les émissions de titres participatifs.
  • les avances conditionnées.
  • les droits du concédant.

Avez-vous un commentaire ?

Utilité des fonds propres

L’importance des fonds propres réside dans le fait qu’ils sont indispensables dans l’analyse financière d’un projet de création d’entreprise. Ils vous permettront de définir vos besoins de financement. Ils constituent des données essentielles pour convaincre les potentiels financeurs de la fiabilité de votre projet. Ils vont servir de base de calcul pour le banquier lorsque celui-ci va évaluer votre capacité d’emprunt.

Des fonds propres positifs révèlent effectivement la solidité financière de votre activité. Les données issues de l’évaluation des fonds propres contribueront à l’élaboration du plan de financement. Avant de vous lancer dans la création d’une entreprise, vous devez vérifier si vous disposez des fonds nécessaires pour mener à bien le projet. Il faut retenir que les fonds propres représentent l’apport personnel des membres fondateurs. Ils comptent parmi les principales ressources qui financeront votre projet. Contrairement aux crédits d’impôt ou subventions, se sont sur ces fonds que les investisseurs vont se baser pour apporter leur soutien à votre projet.

Autres points essentiels à prendre en compte

Avant de vous lancer dans votre projet de création d’entreprise, vous devez déterminer si vous avez les fonds propres nécessaires pour y procéder. Pour cela vous devez vous poser certaines questions. Les réponses à ces questions vous aideront à prendre des décisions stratégiques. Il convient alors de déterminer :

  • vos besoins en financement et en trésorerie.
  • la répartition entre les capitaux propres et l’endettement.
  • le délai d’encaissement des clients.
  • votre chiffre d’affaires prévisionnel.

Important également : connaître la période à laquelle vous pouvez atteindre le seuil de rentabilité.

Les risques en cas de fonds propres insuffisants ?

L’insuffisance de fonds propres peut avoir des impacts négatifs sur la faisabilité de votre projet. Les investisseurs remettront en cause la fiabilité de votre projet et vous pourrez avoir du mal à trouver des financements pour le concrétiser. Avec des fonds propres négatifs, vous risquez de ne plus pouvoir continuer à exploiter votre entreprise. Dans les pires des cas, vous risquez de déposer le bilan en vue d’un redressement ou d’une liquidation judiciaire.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Share This