Les subventions

4 min de lecture

Un entrepreneur établit un business plan parce qu’il a besoin d’un appui financier. Les subventions font partie des financements qui vous permettront de créer votre société. Si vous avez besoin de subventions ou si vous en avez déjà recueilli, il ne faut pas manquer de le préciser dans le business plan.

L’insuffisance de fonds peut constituer un blocage au lancement de la création d’une entreprise. Il existe alors différents moyens de financer un tel projet :

En effet, le régime obligatoire ainsi que plusieurs organismes privés et publics prévoient des subventions pour encourager la création d’entreprise et d’emplois. Découvrez les différents types de subventions auxquelles vous pouvez prétendre. Pourquoi les préciser dans votre business plan ?

Création d’entreprise : les subventions dans le business plan

D’un côté, vous créez un business plan dans l’optique de trouver un financement à votre projet. Cependant, montrer à vos futurs partenaires que vous avez d’autres solutions de financement en vue témoignera de la fiabilité de votre projet. Raison pour laquelle vous devez indiquer les subventions collectées ou à collecter dans le business plan, notamment dans le prévisionnel de trésorerie.

D’un autre côté, vous pouvez utiliser votre business plan pour demander des subventions. Dans ce contexte, il s’avère indispensable d’adapter le contenu du document en fonction de son destinataire. Pour obtenir une subvention, vous pouvez, par exemple, mettre l’accent sur l’impact de votre projet sur le plan socioéconomique. La création d’entreprise est principalement une source d’emplois qui permet de lutter contre le chômage et par ricochet, la pauvreté.

Quoi qu’il en soit, le document doit contenir des informations précises sur :

  • la nature et le montant des subventions.
  • la destination des subventions collectées.
  • les éventuelles contreparties…

Zoom sur les différentes subventions existantes

Voici une liste non exhaustive des subventions auxquelles vous pouvez prétendre.

L’aide à la création ou la reprise d’une entreprise (ACRE)

L’ACRE vous donne la possibilité d’être exonérée partiellement ou totalement des cotisations sociales. Depuis le début du mois de janvier 2019, aucune demande n’est plus requise pour bénéficier de cette subvention. Elle s’applique automatiquement aux entreprises concernées.

Les exonérations et les allègements fiscaux

En tant que créateur d’entreprise, vous pouvez profiter d’une exonération d’impôts. Les impôts concernés incluent :

  • la Cotisation foncière des entreprises (CFE).
  • l’impôt sur les bénéfices et les impôts locaux.
  • le crédit d’impôt pour les recherches et les innovations.
  • certains impôts et cotisations sociales (pour les jeunes entreprises innovantes).

Avez-vous un commentaire ?

Les allocations chômage, l’ASS et la prime d’activité

Ces subventions vous seront utiles pour compenser un revenu professionnel faible ou inexistant, notamment lors du démarrage du projet.

Les prêts et les aides financières

Ils incluent, entre autres :

  • les prêts d’honneur.
  • les aides émanant de la Bpifrance (Banque publique d’investissement).
  • les Fonds d’intervention pour les services, l’artisanat et le commerce…

Quelques conseils utiles pour obtenir des subventions

Pour augmenter vos chances d’obtenir une subvention, il est important de démontrer votre capacité à :

  • réaliser vos objectifs.
  • rembourser vos dettes.
  • entreprendre un projet rentable.
  • gérer votre chiffre d’affaires…

Vous intégrerez toutes ces données et informations dans les tableaux financiers, c’est-à-dire la deuxième partie du business plan. Misez sur la forme de votre document pour accrocher le lecteur et l’inciter à le lire jusqu’à la fin.

Vous devez également demander la bonne subvention au moment propice. Il est important de prendre en compte les critères d’éligibilité des subventions avant de déposer la demande.