Ce qu’il faut savoir avant d’ouvrir une entreprise de transport

En 2020, on comptait 1,4 milliard de colis distribués en France. Et selon la FEVAD, le marché du commerce en ligne est en perpétuelle progression. Sa valeur a effectivement augmenté de + 32 % en un an en 2020. La même année, plus de 41 millions de Français effectuaient des achats en ligne.

5/5 - (1 vote)
Business Plan » Modèles » Business Plan Transport Express » Ce qu’il faut savoir avant d’ouvrir une entreprise de transport

L’essor du e-commerce favorise les prestations de transport de marchandises. Et les conséquences de la crise sanitaire sur le comportement des consommateurs s’ajoutent à cela. Raison pour laquelle le marché de la livraison a le vent en poupe. Si vous envisagez d’opérer dans ce secteur et de créer ou de reprendre une entreprise de livraison, consultez d’abord ce petit guide. Il fournit des informations pratiques qui vous seront indispensables dans la mise en œuvre de votre projet.

La disposition d’une capacité de transport est obligatoire

Les prestations de transport de marchandises sur le réseau routier peuvent être classifiées en 2 catégories :

  • Le transport routier poids lourd (+ 3,5 tonnes) ;
  • Le transport routier léger de marchandises (- 3,5 tonnes).

Que vous optiez pour l’une ou l’autre catégorie, vous devez disposer d’une capacité de transport ou d’une équivalence pour pouvoir exercer cette activité. Pour obtenir cette capacité, vous devez satisfaire l’une de ces conditions :

  • Passer un examen écrit ;
  • Être titulaire d’un BTS Transport, d’un BTS Transport et prestations logistiques, d’un DUT Gestion logistique et transport, Diplômes supérieurs du transport ;
  • Justifier d’une expérience professionnelle de direction au sein d’une entreprise de transport routier. Pour ouvrir une entreprise de livraison de marchandises légères (- 3,5 tonnes), cette expérience professionnelle est limitée à 2 ans. Dans le cadre de la création d’une entreprise de transport de poids lourds, elle est fixée à 10 ans.

N’oubliez pas d’inclure le formulaire CERFA n° 11414*05 dûment complété, signé et daté dans votre dossier de demande d’attestation de capacité. Ce formulaire doit être adressé au DREAL, cependant, si votre entreprise est implantée en Île-de-France, vous devez le transmettre à la DRIEA.

Bon à savoir : en plus de la capacité de transport, vous devez également :

  • Disposer d’une autorisation d’exercer la profession de transport routier de marchandises ;
  • Déclarer votre entreprise auprès du CFE compétent. Retenez qu’à partir du 1er janvier 2023, cette formalité doit être effectuée auprès de l’I.N.P.I. (guichet unique électronique).

La livraison de marchandise est une activité règlementée

Les autorités compétentes prévoient une règlementation légale pour régir l’activité de livraison de marchandises. En effet, vos obligations ne se limitent pas seulement à la disposition d’un diplôme ou d’une équivalence, ni au respect des formalités administratives. Pour créer ou exploiter une entreprise, vous devez également vous soumettre à ces règles.

La sécurité et l’accessibilité des locaux

Vous envisagez d’ouvrir vos locaux au public ? Vous devez vous soumettre aux obligations régissant les établissements recevant du public (ERP). Elles visent à :

  • Préserver la sécurité du public contre les risques d’incendie ;
  • Optimiser l’accès des locaux aux personnes en situation de handicap.

Bon à savoir : les entreprises de transport de marchandises lourdes doivent également prendre en compte la règlementation sur le transport de matières dangereuses.

La garantie sur la sécurité des objets transportés

Le Code de commerce prévoit que le transporteur est garant de la sécurité des objets qu’il transporte. Vous devez donc mettre en place des mesures adaptées pour prévenir les risques de perte ou d’avarie auxquels les objets sont exposés durant leur transport. Cependant, le même Code prévoit des exceptions à cette règle. En effet, votre responsabilité ne peut pas être engagée en cas de force majeure ou de vice propre à l’objet transporté.

Bon à savoir : il faut faire la différence entre une entreprise de livraison et une entreprise de déménagement. Si la nature de l’activité de livraison est purement commerciale, celle de l’entreprise de déménagement peut être artisanale ou commerciale. Dans les 2 cas, l’entrepreneur peut s’adresser à la Chambre de commerce et d’industrie pour créer son entreprise. Néanmoins, la Chambre de métiers et de l’artisanat demeure le CFE compétent pour le déménageur n’employant que 10 salariés maximum dans son entreprise.

La rédaction d’un business plan est indispensable

Même si aucune loi ne vous oblige à rédiger un business plan, la réalisation de cette étape est fortement recommandée par les experts en création d’entreprise. Retrouvez d’ailleurs leur conseils d’experts pour réussir la rédaction de votre plan d’affaires.

L’importance du business plan

Le business plan se traduit comme la formalisation par écrit de votre projet d’ouvrir une entreprise. Vous allez donc y transcrire toutes vos idées, exposer les résultats des études réalisées en amont de la rédaction du document en question, etc. Toutes les informations insérées dans ce document vous permettent de comprendre les ficelles du projet et de l’analyser minutieusement. Une fois le plan d’affaires rédigé, vous aurez toutes les informations requises pour évaluer la faisabilité de votre projet sur tous les plans (commercial, financier, technique…). Ce document vous permet également de vérifier si votre projet développe ou non une potentielle rentabilité. Il s’avère ainsi indispensable pour analyser la viabilité de votre future entreprise.

Business Plan foot-indoor-foot-en-salle

Business Plan Entreprise de Transport

Nous vous proposons un modèle de business plan complet (rédactionnel et tableaux financiers) pour vous permettre d’ouvrir votre entreprise de transport de moins de 3,5 Tonnes. Organisé pour présenter efficacement votre projet, il est prêt à l’emploi et ne nécessite aucune compétence particulière.

4.8

Avis Clients

/ 11 415 avis de clients satisfaits de nos services.

Business Plan transport express

Les différentes parties du business plan

Que vous vouliez rédiger le business plan d’une entreprise de transport express, d’une agence de voyage, d’une supérette ou autre, votre document doit comporter des éléments textuels et des éléments chiffrés.

La partie textuelle

La 1ère partie de votre business plan doit être divisée en plusieurs sections qui mettent en évidence :

  • Le projet ainsi que le porteur de projet et son équipe ;
  • Le marché et son environnement concurrentiel ;
  • La stratégie d’entreprise et le plan opérationnel ;
  • Les ressources à votre disposition ;
  • L’aspect juridique du projet.

Idéalement, cette partie doit inclure un résumé opérationnel. Connue également sous le nom d’Executive summary, cette dernière introduit le business plan de manière à inciter les lecteurs à s’intéresser davantage au projet. En plus d’être convaincant, elle doit présenter les grandes lignes du projet dans les règles d’art.

Bon à savoir : une Executive summary efficace ne doit pas dépasser 2 pages.

La partie chiffrée

La 2eme partie du business plan est composée de plusieurs tableaux financiers. Ces derniers mettent en évidence les prévisions financières de votre future entreprise durant ses 3 premières années d’activité. Ces prévisions concernent principalement :