Chambre d’hôtes : quel revenu ? Quelle rentabilité ? Quel business model ?

La location de chambres d’hôtes intéresse de plus en plus les Français. Ce secteur attire les investisseurs, car il permet d’acquérir un immobilier de qualité qui est facile à revendre. En effet, si le propriétaire ne souhaite plus exploiter les chambres d’hôtes, il peut facilement les transformer en habitation. Néanmoins, avant d’ouvrir une chambre d’hôtes, il s’avère judicieux de connaître les chiffres clés relatifs à ce secteur. En termes de rentabilité, la location de maisons d’hôtes mérite une attention particulière. Et n’oubliez pas que pour atteindre vos objectifs, vous devez avoir un bon business model. Tour d’horizon !

5/5 - (1 vote)

Vous êtes dans la rubrique dédiée au Business Plan Chambres d'hôtes

Nous vous proposons un ensemble d'articles pour vous aider à rédiger votre business plan chambres d'hôtes.

Ouvrir une chambre d’hôtes : les chiffres clés

En 2020, la France comptait environ 60 000 chambres d’hôtes avec près de 21 500 exploitants. Chaque maison d’hôtes comprend en moyenne 2,8 chambres. Dans ce sens, le secteur de la chambre d’hôtes couvre jusqu’à 10 % du marché des hébergements touristiques marchands.

À la différence des gîtes, des campings et des hôtels, les maisons d’hôtes ne font pas l’objet de classification par un système d’étoile. Cependant, vous pouvez demander la labellisation de votre demeure auprès de différents organismes. Sachez que 30 % seulement des exploitants de chambres d’hôtes bénéficient du label national.

Le taux d’occupation moyen des maisons d’hôtes est de 30 %, soit 110 jours par an. Néanmoins, il peut varier selon la qualité de services, le lieu d’implantation, la visibilité et la durée d’ouverture de l’hébergement en question.

Le prix d’une chambre d’hôtes s’élève à 86 € HT par nuitée en moyenne. Comme il s’agit d’un tarif moyen, il peut varier d’une offre à l’autre. En effet, pour élaborer son tarif, le loueur de maisons d’hôtes tient compte de plusieurs paramètres : qualité de la chambre et des services, équipements, l’emplacement de la maison…

Quant au chiffre d’affaires moyen, il s’élève à 30 000 € par an pour une maison dotée de 3 chambres d’hôtes et dont le taux d’occupation est de 30 %. Bon à savoir : si le chiffre d’affaires annuel de vos chambres d’hôtes est au-delà de 760 €, votre activité sera soumise à l’obligation de déclaration d’impôt sur le revenu. Par ailleurs, vous devez vous affilier au RSI si le montant du revenu imposable est supérieur à 5 348 € par an.

Ouvrir une chambre d’hôtes : est-ce rentable ?

Il faut reconnaître qu’il n’est pas facile de se fier à une formule toute faite pour déterminer la rentabilité des chambres d’hôtes. Une telle opération nécessite la considération de plusieurs paramètres, notamment le taux d’occupation de la maison d’hôtes. Une bonne étude de marché s’avère alors incontournable. Cette étude est essentielle pour écrire un business plan fiable et solide. N’oubliez pas que vous avez besoin d’un bon plan d’affaires pour négocier avec vos partenaires d’affaires et les convaincre de financer votre projet.

En matière de chambres d’hôtes, la rentabilité ne se mesure pas uniquement sur le plan financier. Sachez que cette activité peut vous apporter une satisfaction et un bien-être personnels, en particulier si vous aimez accueillir des invités et faire de nouvelles rencontres. Elle vous permet également de développer votre patrimoine immobilier et surtout de disposer d’une résidence de qualité et respectueuse des normes. Effectivement, ces caractéristiques sont essentielles pour attirer les touristes.

Promouvoir sa maison d’hôtes et booster son taux d’occupation

Différents moyens permettent de promouvoir votre maison d’hôtes et d’améliorer sa rentabilité.

Adopter une excellente stratégie de communication

La communication est un crucial pour promouvoir les chambres d’hôtes, notamment si votre demeure est située dans une zone assez saturée. Pour cela, vous pouvez :

  • Exploiter les réseaux sociaux ;
  • Proposer un séjour gratuit à certains influenceurs digitaux et journalistes en contrepartie d’une publicité ;
  • Contactez des personnes ou des organismes influents lors de l’ouverture des chambres d’hôtes ;
  • Participer et tenter de gagner des prix aux concours destinés aux établissements d’hébergement de touriste ;
  • Créer un blog ou un vlog (blog vidéo) …

Innover les offres

Des offres innovantes se traduisent par des offres qui sortent de l’ordinaire. Vous pouvez ainsi aménager des chambres insolites, créer des animations à thème, etc. Vous pouvez également proposer des prestations additionnelles pouvant répondre aux attentes des invités : location de vélo, table d’hôte et autres. Bon à savoir : avant d’élaborer « des offres innovantes », étudiez minutieusement les besoins de votre public cible.

Bien choisir son business model

En termes de modèle économique, le choix est multiple (le freemium, les enchères, le modèle de l’abonnement, l’affiliation, le modèle low cost…). Cependant, tous les business models ne sont pas forcément compatibles avec votre projet de chambres d’hôtes. Avant d’arrêter votre choix sur un modèle quelconque, maîtrisez les caractéristiques de votre projet. Voici une liste non exhaustive de business models à connaître.

Business model low cost

L’un des business model les plus prisés des entrepreneurs, le modèle low cost consiste à proposer uniquement l’essentiel aux consommateurs. Dans ce contexte, vos invités n’auront que le minimum de service dont ils ont besoin pour chaque nuitée qu’ils passent dans vos chambres d’hôtes. Cela leur permet de réduire le budget nécessaire pour passer des séjours agréables. De votre côté, vous pouvez réduire le coût des prestations et faire baisser les prix.

Bon à savoir : proposer un prix low cost ne signifie pas que vous allez négliger la qualité de vos prestations.

Business model enchères

Ce business model attire de plus en plus d’entrepreneurs, et en particulier ceux qui opèrent dans le secteur loisirs et voyages. Il consiste pour l’entrepreneur de proposer une offre avec un prix de départ qui est généralement bas pour que la communauté l’enchérisse. Dans la majorité des cas, les enchères se passent sur un site spécialisé dans la vente aux enchères. Les enjeux de ce modèle résident dans les caractéristiques de l’offre. En effet, celle-ci doit être assez attractive pour séduire la communauté et l’inciter à enchérir : chambres impeccables, services haut de gamme, prestations additionnelles attrayantes…

Business model freemium

Ce modèle économique consiste à proposer des offres premium d’une part et des offres gratuites d’autre part. La différence entre ces deux offres ne se limite pas sur leur prix, mais concerne également leurs contenus. Accessibles à un prix élevé, les offres premium doivent comprendre divers avantages pour inciter les consommateurs à les acheter. Elles vont compenser les pertes générées par les prestations gratuites.