Le guide complet pour ouvrir une onglerie

5/5 - (2 votes)
Business Plan » Modèles » Business Plan Bar à Ongles » Comment ouvrir une onglerie ?

Adepte de manucure, vous aimez pomponner vos ongles et vous souhaitez vous lancer dans une activité de prothésiste ongulaire pour prendre soin ceux des autres ? La création d’une onglerie est une excellente manière d’y parvenir. Cependant, votre passion pour les soins et l’esthétique des ongles ne suffira pas pour créer une onglerie. Un tel projet ne s’improvise pas ! Son succès dépend de plusieurs paramètres : qualités et compétences personnelles, budget, emplacement du bar à ongles, forme juridique de l’onglerie… Avant d’entreprendre quoi que ce soit, découvrez comment ouvrir un bar à ongles : prérequis et business plan. Ce petit guide fournit également des informations intéressantes sur le marché des bars à ongles à l’international comme en France.

Ce qu’il faut savoir sur le marché des bars à ongles en France

La beauté des ongles est un secteur très florissant à l’international comme en Europe, et la France suit cette tendance. En effet, le marché des bars à ongles dans l’Hexagone connaît un dynamisme non négligeable et une santé insolente, malgré la crise. Le résultat d’une étude menée par Research and Markets a permis de savoir que la croissance en valeur du marché international de l’onglerie s’établit à 9,5 %. Selon ce spécialiste des prévisions et de l’analyse du marché, ce secteur pourrait générer un chiffre d’affaires de 15,5 milliards d’euros d’ici 2024. La Confédération nationale artisanale des instituts de beauté estime qu’en 2016, l’onglerie détient les 15 % du marché de l’esthétique en France. La même année, ce secteur compte 54 000 entreprises et son chiffre d’affaires s’élève à 2,7 milliards d’euros. Sachez que le marché des bars à ongles en France enregistre une croissance moyenne de 9,5 % par an. La crise de 2020 a, cependant, entraîné une légère réticence du marché. Et les professionnels dans le domaine ne cessent pas d’innover leurs produits et services pour séduire davantage les consommateurs et dynamiser le marché. Nombreux d’entre eux ciblent les niches de marché pour se faire une place dans ce secteur fortement concurrentiel. Cela explique le fort développement des produits ainsi que des techniques de soin et d’esthétique des ongles (gels, vernis semi-permanents, vernis « bio » et autres). Retenez que l’onglerie n’est pas un domaine réservé exclusivement aux femmes. Le nail art masculin est une tendance très répandue au Japon. Ce marché reste à explorer en France.

Les prérequis pour créer une onglerie

Quelles sont les qualités personnelles requises pour ouvrir une onglerie ?

La création d’une onglerie requiert certaines qualités personnelles. La polyvalence s’avère alors indispensable pour assurer le succès du projet. En plus de maîtriser les différentes techniques d’onglerie et de proposer des prestations variées sur les ongles, vous devez, entre autres :

  • Avoir un sens du contact très développé ;
  • Maîtriser des notions de gestion basique (démarche administrative, comptabilité, stock, personnel…) et de marketing ;
  • Disposer d’une grande créativité.

Quelles formations pour ouvrir un bar à ongles ?

Pour créer une onglerie, vous devez au moins disposer d’un Certificat d’aptitude professionnelle (CAP). Les activités liées au soin et à l’esthétique des ongles sont réglementées par la DGCCRF (Direction Générale de la Consommation, de la Concurrence et de la Répression des Fraudes. Selon les règlementations en vigueur, le CAP n’est pas requis pour exercer en tant que prothésiste ongulaire. Cependant, vous devez suivre une formation qualifiante d’au moins 105 heures et disposer d’un Certificat de compétence professionnel (CPP). Par contre, si vous souhaitez opérer dans le stylisme ongulaire, vous devez disposer d’un CAP et d’un CPP. Idéalement, passez des stages dans des salons professionnels pour avoir une idée précise du fonctionnement d’une onglerie et connaître les différents aspects de l’entreprise.

Formalisation du projet de création d’un bar à ongles

Certes, une formation adéquate et une motivation inébranlable demeurent indispensables pour mettre en œuvre votre projet. Cependant, elles ne garantissent pas la rentabilité, ni la pérennité de votre activité. Dans ce cas, l’évaluation de la viabilité de votre projet risque d’être difficile. Pour formaliser votre projet de création d’une onglerie par écrit, vous devez établir un business plan, un document qui permet de donner forme à votre future entreprise. Le succès de votre projet repose en grande partie sur cette étape qui comprend également plusieurs phases.

Pourquoi créer un business plan onglerie ?

L’élaboration d’un business plan est une manière de matérialiser vos idées de création d’entreprise. À partir de ce document, vous pouvez étudier la faisabilité et la viabilité de votre projet. Le plan d’affaires fournit des informations détaillées sur votre projet. Vous devez le présenter à vos partenaires financiers et investisseurs lors de la recherche de financement. Raison pour laquelle vous ne devez pas négliger la rédaction de ce document. Un business plan soigneusement rédigé facilite le pilotage d’un projet de création de bar à ongles. À ne pas confondre avec le plan stratégique, il vous sera indispensable tout au long de la vie de votre entreprise. En effet, il vous sera utile pour :

  • Affiner vos stratégies marketing, financières et organisationnelles ;
  • Prendre des décisions importantes qui auront un impact notable sur la vie de l’entreprise ;
  • Clarifier la responsabilité de chacun dans la mise en œuvre du projet…

Quel est le contenu d’un business plan onglerie ?

Le business plan contient toutes les informations vous permettant de savoir :

  • Les caractéristiques de votre future entreprise d’onglerie ;
  • Les ressources à votre disposition et vos besoins en financement ;
  • Vos cibles ;
  • Votre plan stratégique ;
  • Le statut juridique de l’onglerie.

Le business plan est divisé en 2 parties bien distinctes qui sont tout aussi importante l’une que l’autre, à savoir une partie rédactionnelle et des données chiffrées. La partie rédactionnelle est formée de plusieurs sous-parties :

  • Le résumé et la présentation du projet de création d’onglerie ;
  • L’état du marché et la concurrence qui y règne ;
  • La stratégie et les moyens à déployer pour concrétiser le projet (plan marketing, outils nécessaires pour ouvrir une onglerie, etc.) ;
  • Les ressources à votre disposition ;
  • L’aspect juridique du projet.

Présentée sous forme de tableau, la partie chiffrée comprend :

Bon à savoir : comme la rédaction du business plan nécessite un soin particulier, vous pouvez la confier à un professionnel dans le domaine. Nous mettons à votre disposition un modèle de business plan onglerie en ligne au format Word et Excel pour que vous puissiez les télécharger et les compléter selon les spécificités de votre projet.

Télécharger le business plan
ALLEZ PLUS LOIN !
Lire

Comment ouvrir un bar à ongle : l’aspect administratif du projet

Vous pouvez créer une onglerie en indépendant ou en franchise. Pour faire le bon choix, étudiez rigoureusement vos attentes par rapport à votre entreprise. En effet, si vous choisissez d’ouvrir un bar à ongles en indépendant, vous serez libre de choisir vos partenaires et d’élaborer vos prestations. Cela n’est pas faisable en franchise. Par contre, si vous êtes franchisé, vous profiterez de la notoriété, du savoir-faire et de l’expérience du franchiseur. En principe, ce dernier constitue une enseigne fortement développée ou une grande marque. Concernant les démarches administratives, la création d’une onglerie peut se faire en ligne. La marche à suivre comprend 4 étapes :

  • La rédaction des statuts ;
  • La constitution du capital social ;
  • La publication de l’avis de constitution sur le Journal d’annonces légales (JAL) ;
  • La constitution du dossier d’immatriculation.