Les étapes de la création d’une entreprise

Les 6 étapes de la création d’une entreprise

Pendant la phase de création, l’entrepreneur est confronté à une série de situations qu’il veut gérer simultanément. Cependant, créer une entreprise nécessite d’agir avec méthode. En effet, les différentes étapes de la création d’entreprise s’inscrivent dans un processus structuré. Voici les 5 étapes de la création d’une entreprise qui vous aideront à passer de l’idée au projet d’entreprise.

1. La formalisation de l’idée

Dans cette étape, il s’agit de passer du rêve un peu vague à une idée claire et précise. Vous devez être capable de mettre clairement en forme votre projet. Il n’y a pas de bonne ou de mauvaise idée dès lors qu’il y a une opportunité à saisir ou un besoin à satisfaire. L’expérience démontre que deux facteurs conduisent très souvent à l’abandon de projets :

  • le caractère très (ou trop) innovant,
  • l’envie de créer sans projet précis.

Vous devez donc vous poser ces deux questions avant de vous lancer :

  • quelle est la capacité de mes futurs clients à accepter mon idée de produit ou service ?
  • quelle est sa réelle utilité par rapport à l’offre existante ?
les 7 étapes de la création d'une entreprise

2. L’approche du marché

L’étude de marché est une étape très importante. Confronter votre produit ou service aux futurs clients vous permettra de cerner leurs attentes, d’adapter et/ou faire évoluer votre offre en conséquence.
Il convient donc de vous assurer que le marché est porteur et de définir une stratégie commerciale adéquate :

  • le prix : combien vos clients sont-ils prêts à payer et pour quel produit ou service ? Quelle est votre marge ?
  • la distribution : vous devez définir vos canaux de distribution, en fonction de chaque segment de clientèle,
  • la communication : c’est le message que vous délivrerez afin de séduire la clientèle et la fidéliser.

3. Le choix du statut juridique

Le choix du statut juridique est déterminant pour votre entreprise. En effet il aura un impact considérable sur la vie quotidienne de la structure et de ses possibilités d’évolution. Deux grandes familles de statut s’offrent à vous :

  • les entreprises individuelles, qui n’ont pas de personnalité morale,
  • les sociétés (SARL, SA, SAS, SASU, etc.) qui ont une personnalité morale.

4. L’élaboration du business plan

L’élaboration de votre business plan est la clé de la réussite de votre projet. Il permet de présenter l’ensemble des éléments qui le composentafin de convaincre les investisseurs (banques, business angels, etc.) de vous financer. Vous devrez notamment aborder dans ce document le business model de votre entreprise ainsi que le montage financier. Le modèle économique (ou business model) permet de définir la manière dont votre entreprise générera du cash. Un business model a 6 fonctions :

  • Articuler la proposition de valeur (quel est votre produit ou service ?)
  • Identifier un segment de marché (quelle(s) catégorie(s)s de clients ciblez-vous ?)
  • Définir la structure de la chaîne de valeur dans l’entreprise (quelles sont les différentes fonctions de l’entreprise, les activités clés qui contribuent à la création de valeur ?)
  • Spécifier les mécanismes de génération de revenus
  • Définir la position de l’entreprise dans la chaîne de valeur externe (quel est votre positionnement face aux partenaires ou concurrents?)
  • Formuler une stratégie à partir de l’analyse concurrentielle (Comment faîtes-vous face à la concurrence?)

Les réponses à ces questions vous aideront à définir clairement votre offre. Ce travail préparatoire vous sera d’une aide utile lorsqu’il faudra notamment présenter votre projet aux investisseurs potentiels.

Le montage financier consiste à traduire en termes financiers, tous les éléments réunis au cours des précédentes étapes. Vous devrez construire un modèle économique en adéquation avec les moyens disponibles ou mobilisables. Il s’agit des moyens humains (le nombre de postes à pourvoir), des moyens de production (les locaux et le coût d’installation), les moyens matériels d’exploitation (les machines et outils), les éléments incorporels (brevets ou licences).

Attention à ne pas sous-estimer les frais nécessaires à la maturation du projet. En effet, pendant les premiers mois, vous ne réaliserez peut-être pas de vente et n’aurez donc pas de revenus. Or vous aurez des frais de fonctionnement à couvrir. Votre montage financier devra tenir compte de ces décalages de trésorerie qui constitue le BFR (besoin en fonds de roulement) de votre activité.

5. La recherche de financements

Vous avez défini le business model, élaboré votre stratégie. Il s’agit maintenant de réunir les capitaux nécessaires pour financer les différents besoins durables identifiés dans les étapes précédentes. Plusieurs sources de financement sont possibles :

  • vos deniers personnels,
  • la famille, les amis (encore appelés « Love money »),
  • les organismes privés (les banques, certaines associations ou fonds spécifiques d’aide aux créateurs d’entreprise, les sites de crowdfunding, etc.),
  • les organismes publics (L’Etat, les régions, les départements, BPI France, etc.).

Tous ces financements dépendront donc souvent de la nature de votre projet, du montant de votre besoin en financement mais aussi de votre implantation géographique.

6. Les démarches administratives

Vous avez une idée d’entreprise fiable et dont vous avez pu vérifier tous ses aspects. Votre stratégie est élaborée tout comme votre dossier de création. Il vous a permit d’obtenir les financements nécessaires pour vous lancer dans cette aventure. Il ne reste plus qu’a réaliser les dernières démarches administratives pour ouvrir officiellement votre entreprise. Vous devez notamment vous rapprocher du CFE (centre de formalité des entreprises) mais des nombreuses autres démarches sont nécessaires pour créer son entreprise correctement. 

BESOIN D’UN COUP DE POUCE ?

DÉCOUVREZ NOS GUIDES COMPLETS PAR SECTEUR D’ACTIVITÉS