Business plan restaurant : comment le rédiger gratuitement ?

5/5 - (2 votes)
Business Plan » Modèles » Business Plan Restaurant » Comment faire le business plan d’un restaurant ?

Votre banquier vous demande de lui présenter le business plan de votre projet de restaurant ? Ou vous souhaitez le rédiger pour démarcher des investisseurs potentiels ? Nos experts ont rédigé pour vous un guide étape par étape afin de vous donner les clés qui vous permettront de réussir facilement la rédaction de votre plan d’affaires. Vous obtiendrez ainsi une vision globale de votre projet de restaurant et vous n’aurez pas à solliciter un expert-comptable et ce, même pour la partie financière. Si vous souhaitez simplement gagner du temps ou si vous n’avez pas encore de logiciel comptable vous pouvez utiliser notre modèle de business plan restaurant.

Étape 1 : Raconter l’histoire de votre projet

La première étape lorsqu’on rédige le business plan d’un restaurant est surement la plus facile. Il vous suffit de présenter les origines de votre idée. Comment avez-vous eu le projet d’ouvrir un restaurant ? Racontez l’anecdote qui a tout déclenché. S’agissait-il d’un déclic lors d’un voyage à l’étranger, d’une rencontre avec un(e) ami(e) partageant le même rêve ? D’une histoire de famille ou tout autre chose ? Comme on dit souvent peu importe le flacon pourvu qu’il y ait l’ivresse. Ici aussi, l’essentiel est d’embarquer votre lecteur dans votre histoire. Il doit comprendre que votre restaurant est le fruit d’une idée qui vous appartient. Il comprendra alors plus facilement ce qui vous a poussé à vous lancer dans ce projet entrepreneurial. Pour y parvenir, nous vous conseillons de vous appuyer sur les techniques liées au storytelling pour embarquer vos lecteurs dans votre histoire. L’objectif est bien de démontrer qu’il ne s’agit pas d’une lubie mais bien d’une évidence professionnelle. Enfin pendant cette partie du business plan vous devez démontrer que vous avez les compétences pour gérer votre restaurant. Il est crucial de mettre en avant votre rôle et les compétences et diplômes que vous possédez pour parvenir à le gérer avec du succès. Attention, n’oubliez pas de parler des membres de votre équipe. Vous ne serez surement pas seul derrière le fourneau. Présentez les missions et les qualités des membres de votre staff.

Étape 2 : Présenter le concept de votre restaurant

Un restaurant doit avoir sa propre personnalité pour se différencier et permettre à ses clients d’identifier clairement son positionnement. De plus, vous devez proposer une cuisine qui vous ressemble. Il est même essentiel à la vue de l’offre, de proposer un concept de restauration unique afin de se différencier de la concurrence et pour offrir à la clientèle de nouvelles expériences culinaires. Alors si vous avez des origines étrangères ou si vous avez une sensibilité particulière pour la gastronomie d’un pays, jouez à fond la carte de l’authenticité ou du voyage. Si vous souhaitez représenter fièrement la gastronomie locale ou vous si vous recherchez l’excellence de la haute gastronomie ou bistronomie allez-y également à fond ! La clé est d’aller jusqu’au bout du concept, en jouant sur chaque détail pour proposer à vos futurs clients une expérience unique et complète. Le banquier ou vos financeurs doivent ressentir en lisant le business plan de votre restaurant que tout est pensé, réfléchi et cohérent avec votre histoire, vos compétences et les attentes des consommateurs. Ce dernier point est d’ailleurs votre prochaine étape.

exemple de restaurant

Étape 3 : Réaliser une étude de marché

Vous avancez bien dans la rédaction de votre futur restaurant, votre banquier est déjà séduit par votre personnalité et par le concept que vous allez proposer. Il veut maintenant connaitre s’il existe bien une réelle demande sur votre territoire et si la concurrence ne vous a pas déjà devancé. La France est surement le pays ou la concurrence en termes de restauration est la plus forte. N’oubliez pas que nous sommes au pays de la gastronomie ! La première chose à faire est donc d’avoir une vision nationale de votre marché. Vous devez présenter les grands chiffres de votre secteur d’activité pour faire ressortir son évolution. La demande et le chiffre d’affaires peuvent être en forte croissance, en croissance constante, stable ou au contraire sur le déclin. Actuellement le marché de la restauration en France a augmenté entre 2016 et 2021 de 20 %. Grâce à notre outil utilisant la base de données de l’INSEE vous pouvez obtenir les dernières chiffres clés du marché de la restauration.

Les ratios du secteur

Business Plan Excel

Les chiffres clés présentés ci-dessous sont à interpréter avec précaution. Les moyennes obtenues sont calculées sur la base des données économiques transmises par un panel de 92 170 entreprises ayant le code NAF 5610A - Restauration traditionnelle. De grandes disparités peuvent exister entre les différents établissements.

Ratio Valeur
Effectif 3 ETP
Chiffre d'affaires HT 373 082 €
Valeur Ajoutée 159 499 €
Frais de personnel 144 581 €
Excédent Brut d'Exploitation 9 179 €
Capacité d'Auto-Financement 8 940 €
Résultat courant avant impôts -1 910 €
Résultat Net 3 711 €
Source : Insee 2018



La prochaine étape de votre étude de marché est la réalisation d’une étude de terrain. Elle va vous permettre d’étudier votre environnement et surtout d’aller au-devant de votre future clientèle. C’est un des points clés de votre business plan restaurant. Son objectif est de démonter à vos financeurs que vous avez analysé les attentes de votre marché. Profitez de cette étude pour réaliser une première opération de communication autour de votre futur restaurant. Pour vous aider dans la rédaction de votre étude de terrain n’oubliez pas qu’elle doit notamment permettre de répondre aux questions suivantes :

  • Quels types plats attend votre clientèle ?
  • Quels types de services supplémentaires peut-elle attendre ?
  • Quel montant est-elle prête à consacrer à un repas dans un restaurant ?
  • À quelle fréquence se rend-elle dans un restaurant ou une restauration rapide ?
  • Sur quel créneau horaire se rend-elle dans un de ces établissement (midi, soir) ?
  • A-t-elle elle déjà mangé dans un restaurant du même positionnement que le vôtre ?
  • Etc.

Maintenant vous devez vous pencher sur l’analyse de la concurrence. Comme nous l’avons vu elle est très forte en France. Prenez donc le temps d’identifier votre concurrence directe et indirecte. Vous devez en particulier noter pour chacun :

  • le type
  • les forces
  • les faiblesses
  • la distance

Pour vous aider, vous pouvez utiliser notre carte interactive de la concurrence.

Enfin pour compléter votre étude de marché, vous pouvez lire notre article qui se consacre à la rédaction d’une étude de marché d’un restaurant.

Étape 4 : Élaborer votre stratégie commerciale

Le business plan de votre futur restaurant commence à avoir fière allure ! Vous allez maintenant pouvoir utiliser les résultats de votre étude de marché pour déterminer votre positionnement et votre offre. Il est crucial que vos prix de vente soient cohérents par rapport à votre cible, votre concurrence et votre coût de revient. Votre banquier sera particulièrement attentif à votre manière de déterminer vos tarifs et à votre capacité à proposer des offres intelligentes, comme un plat du jour ou un menu dégustation. En effet le business model de votre restaurant doit permettre à votre entreprise de générer des bénéfices.

Une fois votre politique de prix finalisée, vous devez vous pencher sur votre stratégie de communication. Le traditionnel bouche-à-oreille ne suffira pas à ramener suffisamment de clients dans votre établissement. Vous devez vous appuyer sur les nouveaux moyens de communication et en particulier sur les réseaux sociaux (Facebook ou Instagram). Ils sont incontournables et très utiles pour partager vos menus du jour, recueillir des avis clients ou mettre en avant la qualité de votre cuisine en particulier en utilisant des photos de vos plus beaux dressages. Vous pouvez également les utiliser en investissement dans des publicités qui seront diffusées sur votre zone de chalandise et auprès de votre cible. Idéal pour annoncer votre ouverture et mettre un coup de projecteur à votre restaurant. Les traditionnels flyers ne sont pas en reste et vous permettront de toucher à moindre coût une clientèle plus traditionnelle, tout comme la presse locale, toujours enclin à mettre en avant un nouveau service sur le territoire. Vous pouvez expliquer dans votre business plan par exemple les endroits où vous avez prévu de les distribuer (street-marketing, CE d’entreprises, facultés, etc.). Pour réussir votre communication d’ouverture vous pouvez proposer des repas gratuits aux premiers clients ou organiser un événement avec vos proches pour faire découvrir votre projet et pour vous faire la main sans risquer de faire des déçus.

Il ne vous reste plus qu’à expliquer votre stratégie d’ouverture et le choix de vos emplacements. Encore une fois prenez le temps de justifier ces deux points à votre banquier. Même si ça peut vous paraître anodin, ils sont pourtant le reflet d’un projet murement muri et pérenne dans le temps. Effectivement personne ne souhaite financer un projet qui ne sera jamais ouvert ou perdu au fin fond d’une rue sans issue, ni un projet où le gérant va s’épuiser à la tâche ou payer un loyer qui l’empêchera d’être rentable.

Étape 5 : Détailler vos investissements

Si votre banquier vous a demandé de lui fournir un business plan pour votre restaurant c’est surement car vous le sollicitez pour vous aider à financer vos différents investissements. L’ouverture d’un restaurant nécessite souvent le rachat d’un fonds de commerce ou l’acquisition d’un matériel de cuisine professionnel et onéreux. Prenez le temps de détailler ces différents investissements, expliquez-les et justifiez leur coût. Si vous envisager d’investir dans une décoration ou un aménagement particulier de votre cuisine, n’hésitez pas à fournir des projections restaurant. Cela permettra plus facilement à vos lecteurs de se projeter et de comprendre comment vous allez vous organiser dedans. Enfin n’hésitez pas à présenter tout autre investissement qui vous paraît utile de mentionner dans votre business plan.

Étape 6 : Choisisser votre statut juridique

C’est surement la partie la plus souvent mise de côté quand on rédige un business plan d’un restaurant. Pourtant l’aspect juridique est l’un des points qui va le plus influencer votre projet dans le temps. En effet, votre forme juridique va impacter votre rémunération et si vous vous associez, votre capacité à diriger et prendre des décisions. Alors prenez bien le temps de choisir entre les différents statuts qui s’offrent à vous :

Chacun a ses avantages et ses inconvénients, tout dépend de votre projet. Vous pouvez consulter notre article sur la différence entre les statuts juridiques.

Étape 7 : Terminer par l’executive summary

En cuisine, on commence à manger avec les yeux, pour le business plan c’est un peu pareil. Un executive summary doit donner envie à votre lecteur de lire la suite de votre document. Cette partie se trouve dès le début du business plan restaurant. Elle doit idéalement tenir sur une page et doit être la synthèse de votre projet. Adoptez un style rythmé et dynamique, allez à l’essentiel et surtout mettez en avant ce qui rend votre projet de restaurant unique !

exemple d'un restaurant

Étape 8 : la partie financière

Bien joué, vous avez présenté votre concept, votre stratégie et vos différents investissements. Votre banquier est certes convaincu par le potentiel de votre restaurant, mais il se pose maintenant deux questions clés : quel est le montant que vous allez lui demander pour votre prêt bancaire et votre projet est-il rentable ? Vous devez garder ces deux éléments en tête quand vous allez rédiger la partie chiffrée de votre plan d’affaires. Pour ce faire et si vous n’avez pas d’expérience comptable vous pouvez utiliser notre modèle de business plan restaurant. Il comprend un logiciel financier Excel qui réalisera pour vous le compte de résultat à 3 ans, le prévisionnel de trésorerie et le plan de financement à 3 ans.

Voici les indicateurs que votre banquier analysera avec attention :

Le chiffre d’affaires

Il est déterminé à partir de vos prix et des volumes de vente prévisionnel. Vous avez déjà déterminé ces informations en vous appuyant plus tôt sur votre étude de marché, vos charges fixes et variables et vos prix d’achat des matières premières. Pour vous donner un ordre d’idée, on estime, en moyenne, le volume de vente d’un restaurant à 100 repas journalier et le prix de vente d’une formule du midi à 12 € TTC (14 € TTC pour la région parisienne). À partir de là vous pourrez calculer votre chiffre d’affaires, il est compris entre 200 000 et 500 000 € HT pour un restaurant traditionnel.

Les achats de matières

Elles représentent les dépenses nécessaires à la production de vos repas, dans votre cas les aliments, légumes, viandes, etc. Elles doivent représenter environ 35% du prix de vente HT. L’objectif est de dégager une marge de minimum 60%. Si on reprend le chiffre d’affaires moyen d’un restaurant, ces achats représentent entre 70 000 € et 140 000 €.

Les frais de fonctionnement

Ils représentent les dépenses courantes de votre business (marketing, comptable, assurances, électricité, téléphone, emballage, etc.). Vous pourrez les ajuster en fonction de votre rentrée d’argent, de la saison ou de votre activité. En général elles ne doivent pas accéder 25% du chiffre d’affaires.

Les investissements

Dans ce cas de l’ouverture d’un restaurant, les principaux investissements sont le local, sa décoration notamment le mobilier mais aussi la cuisine et son matériel professionnel. Comptez entre 30 000 et 70 000 € HT pour ces achats. Attention, d’autres achats sont nécessaires au bon fonctionnement de votre commerce : une caisse enregistreuse, un ordinateur, des outils de communication, etc. Un dernier conseil : ne pas trop investir au lancement de votre activité dans des éléments qui ne sont pas indispensables à votre réussite.

Les salaires

Voilà enfin une dépense qui va vous redonner du plaisir, même si pendant les premières années de votre restaurant il faudra rester raisonnable sur ces dépenses. Ils ne doivent pas dépasser 40 % du chiffre d’affaires hors taxe. Attention également, ce montant doit comprendre le salaire, les charges salariales et patronales.

Les financements

On arrive enfin à LA question, celle qui intéresse le plus votre banquier ! Combien vous aller apporter vous et vos associés et combien il devra vous prêter ? Il est important que votre banque ne supporte pas l’ensemble du coût de votre projet. Pour vous suivre dans votre aventure il doit voir que vous prenez également des risques financiers. Sinon sa réponse sera sans appel. En général vous allez apporter entre 20 et 40 % du montant total du financement. Pour déterminer ce montant vous devez vous appuyer sur les tableaux financiers. Attention également à ne pas oublier d’anticiper dans votre besoin en financement la trésorerie pour débuter. Il s’agit souvent de l’erreur la plus fréquente des restaurateurs. En effet la restauration nécessite de la trésorerie pour démarrer (achats des matières, salaires, charges…) il conviendra de conserver une partie de vos apports pour l’alimenter car la banque ne voudra certainement pas la financer, du moins dans un premier temps.

Le besoin en fonds de roulement (BFR)

Comme nous venons de le voir, le secteur de la restauration nécessite un BFR important afin de pallier aux décalages de trésorerie. Ce décalage peut être lié aux délais de paiement de vos fournisseurs ou de vos stocks. Votre plan d’affaires devra donc l’anticiper afin de rassurer vos partenaires bancaires sur cet aspect de votre projet.

Les tableaux financiers

Ils sont la synthèse des points précédents. Les trois principaux que votre banquier va étudier sont le compte de résultat, le plan de financement et le prévisionnel de trésorerie. Ils vont vous permettre de valider votre besoin de financement et de déterminer votre seuil de rentabilité. Vous devrez jouer sur vos recettes et vos dépenses pour valider votre projet. Pour les générer il est indispensable d’avoir des compétences comptables ou d’utiliser un outil comme notre logiciel Excel.

Voir le modèle

Vous avez une question ? Nos experts vous répondent !

Votre business plan restaurant représente maintenant de manière claire et objective votre projet, il ne vous reste qu’à le présenter à votre banquier. C’est la première étape d’une nouvelle aventure !

Besoin d’aide pour écrire votre Business Plan Restaurant ?

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Share This