Réussir son projet de salon de thé en 4 étapes

Vous êtes sans égal pour débusquer le thé qui accompagnera les moments de détente de vos clients ? Avec le temps, vous pouvez vous enorgueillir d’une petite notoriété en raison de votre savoir-faire évident ? Vous parvenez à transmettre votre passion au travers des pâtisseries et autres gourmandises qui accompagnent vos boissons au thé vert, au thé matcha ou encore au thé noir ? Jusqu’alors vous mettiez votre aptitude au service de grands enseignes et vous souhaitez maintenant en finir ? Vous estimez que l’heure est venue pour vous de sauter le pas en assouvissant votre passion pour votre propre compte ? C’est donc que vous êtes mûr pour vous lancer dans l’aventure entrepreneuriale et ouvrir un salon de thé qui vous ressemble. Tous les projets ont une saveur qui leur est unique. Et le vôtre aura une saveur toute particulière. Et ce d’autant plus que vous mettrez dans ce projet toute votre expérience qu’elle soit personnelle ou professionnelle. Vous surmonterez les obstacles au moyen d’une motivation sans faille et saurez fédérer les gens qui vous entourent vous créer un réseau solide et fidèle.
Notre expérience en matière d’accompagnement à la création d’entreprises nous a enseigné ce qui suit. Les projets qui ont abouti ont tous respecté nos trois étapes clés de l’ouverture d’un salon de thé.

Étape 1 : la réflexion préalable

En amont de la réalisation de votre projet de salon de thé, sachez opérer une réflexion sincère et objective quant à vos objectifs. De cette manière, vous les définirez précisément et connaîtrez le but de votre démarche. Sachez aussi qu’ouvrir un salon de thé aura des répercussions sur votre mode de vie actuel et certainement celui de vos proches. C’est la raison pour laquelle prendre du recul vous sera bénéfique et vous permettra de conserver l’objectivité nécessaire pour continuer votre projet. L’entreprise que vous démarrez constituera votre futur projet professionnel. Vous devez le garder toujours à l’esprit. C’est pourquoi nous ne saurions mieux vous recommander que d’entamer une profonde réflexion. C’est la teneur et la qualité de votre questionnement qui vous permettra de garantir à votre salon de thé les meilleures conditions d’ouverture :

  • Quelles ambitions nourrissez-vous pour ce projet ?
  • Pourriez-vous décrire le moteur qui vous pousse à l’action (humain, financier, autre) ?
  • Quel sera votre place dans le projet ?
  • Qu’est-ce qui a déclenché votre envie d’entreprendre ?
  • A quel horizon vous projetez-vous ?
  • Connaissez-vous le monde des salons de thé ?
  • Avez-vous la capacité de réaliser les investissements nécessaires à la réussite de votre projet de salon de thé ?
  • Maîtrisez-vous cette activité de bout en bout ?

Afin d’apporter des éléments nouveaux à votre réflexion, reposez-vous sur notre application gratuite. Elle rendra plus facile la réalisation du diagnostic de votre projet et vous permettra d’évaluer avec fiabilité le potentiel de votre projet de salon de thé.

TESTEZ GRATUITEMENT
VOTRE PROJET DE CRÉATION
69 174
ÉVALUATIONS
réalisées ces 12 derniers mois

Étape 2 : l'étude de marché

L’étude de marché constitue une phase essentielle et nécessaire dans l’élaboration de votre business plan salon de thé. Pour vous assurez de sa bonne conduite et de la fiabilité de ses résultats, vous devez partir à la rencontre de vos futurs clients. Vous pourrez, à l’occasion de vos échanges avec eux, obtenir de nombreuses informations. Elles faciliteront votre travail pour affiner votre positionnement stratégique et, par exemple, élaborer votre politique de prix.

ALLEZ PLUS LOIN !
Comment faire l'étude de marché pour mon salon de thé ?

Étape 3 : le business plan

A la suite d’une réflexion approfondie et d’une étude sérieuse de votre marché, vous bénéficierez des outils suffisants pour déterminer les forces et les faiblesses de votre futur salon de thé. Au moment de construire votre business plan, vous gravirez une nouvelle marche. Vous devez concevoir le business plan comme grande synthèse de votre projet. Il vous soutiendra lorsqu’il s’agira pour vous de partir en quête de financements auprès des banques et investisseurs. Par la présentation de votre business plan salon de thé, vous pourrez largement espérer acquérir les fonds nécessaires pour couvrir les frais nécessaires à votre activité tels que l’achat de matériels, la location ou l’achat de locaux, les frais liés à la gestion courante, les divers aménagements, etc…). Pour maximiser vos chances, prenez soin de faire apparaitre les parties suivantes dans votre business plan salon de thé :

Le résumé opérationnel

Vous pourrez aussi parfois le trouver sous le nom d’« executive summary ». Cette partie se conçoit comme un résumé synthétique de votre business plan salon de thé. Ce résumé opérationnel vise un objectif principal : permettre à vos investisseurs de bâtir une première opinion sur votre document et plus largement sur votre projet. Vous devez particulièrement soigner cette partie. En effet, la plupart du temps, les financeurs n’accordent qu’un temps très limité à chacun des plans d’affaires qui leurs sont proposés. Le résumé opérationnel permet donc d’attiser la curiosité du lecteur et d’attirer son attention. De cette manière, il souhaitera poursuivre l’étude de votre document.

La naissance du projet

« La naissance du projet » vise à revenir sur les sources de votre projet. Il vous faudra expliciter les raisons qui ont motivé votre décision d’ouvrir un salon de thé. Cette seconde partie pourra aussi vous permettre, si tel est le cas, de présenter les personnes qui vous suivent dans l’aventure. Vous exposerez leur parcours ainsi que leur futur rôle dans l’entreprise.

Le produit ou le service

De quelle manière allez-vous proposer vos produits ? Comment allez-vous présenter votre concept aux consommateurs ? Qu’est-ce qui va vous différencier de la concurrence directe ou indirecte ? Afin d’ancrer votre concept dans la réalité, n’hésitez pas à apporter des éléments concrets comme des visuels ou des promesses de partenariats par exemple. De la sorte, les banquiers imagineront sans difficulté les tenants et aboutissants de votre projet. Vous démontrerez par la même que votre projet est réellement mature.

Le marché

Votre étude de marché devra porter l’attention sur le secteur de la boisson chaude hors domicile. Envisager votre projet sous cette dimension facilitera votre prise de décision. En effet, vous serez en capacité de pouvoir confirmer ou infirmer l’adéquation de votre offre à la demande. Vous en profiterez aussi pour faire une estimation du niveau de rentabilité de votre futur salon de thé.
Pour effectuer cette étude cruciale dans les meilleures conditions, nous avons rédigé pour vous un guide complet. Il reprend chacune des étapes importantes et s’accompagne des conseils avisés de nos experts de l’accompagnement à la création.

La stratégie de l’entreprise

A quelles ressources faire appel pour vous démarquer de la concurrence ? Quelles politiques de prix et de communication adopter pour faire mouche auprès de votre future clientèle ? Pour quel positionnement stratégique opter (salon de thé à thème, salon de thé bio, salon de thé haut de gamme, etc.). En présentant votre stratégie, vous démontrerez que vous êtes capable de vous mesurer à la concurrence. En outre, vous ferez montre de votre aptitude à développer des actions pour attirer une clientèle croissante.

Le montage juridique

A cette étape, il vous faudra définir le statut juridique de la future entreprise. SAS ? SARL ? EI ? Etc… Vous préciserez aussi, le cas échéant, le nombre d’associés ainsi que le montant du capital social de l’entreprise.
Afin de vous accompagner dans l’élaboration de ce document essentiel, pensez à télécharger notre modèle de business plan salon de thé !

Télécharger le modèle
ALLEZ PLUS LOIN !
5 conseils de nos experts afin de réussir la rédaction du business plan d'un salon de thé

Étape 4 : la mise en oeuvre du projet

Encore un petit effort, vous y êtes presque ! A ce niveau de votre analyse, vous savez que votre projet est viable et qu’il présente des garanties de pérennité. La partie « Mise en œuvre du projet » signifie qu’à partir de là, vous commencez la phase d’action. Vous avez fait l’état des lieux de vos ressources et leviers de réussite et vous savez comment en tirer parti. Cependant, profitez de ces derniers moments de réflexion pour anticiper quelques ajustements qui vous permettront d’affronter d’éventuels imprévus. De cette manière, vous resterez en phase avec les réalités du terrain.
Pour y arriver, il vous faut un planning et le suivre scrupuleusement. De cette manière vous serez en mesure de respecter la date d’ouverture que vous vous êtes fixée. Nos experts vous conseillent également de réaliser une checklist exhaustive afin de ne rien oublier et d’être opérationnel le Jour-J.

Le conseil de notre expert

Lorsque vous procèderez au choix de vos locaux, prenez garde à bien rester dans vos prévisions de loyers pour ne pas mettre à mal votre stratégie d’installation. En outre, assurez-vous qu’ils répondent aux normes en vigueur dans votre secteur. Cela vous évitera de mauvaises surprises.

Vous avez une question ? notre expert y répond.

Valider
CET ARTICLE VOUS A PLU ?
VOTEZ !
CONNECTÉ
SUR LES RÉSEAUX
NEWSLETTER
INSCRIVEZ-VOUS !
Recevez une fois par mois toute l'actualité du Business Plan dans votre boite mail.