Ouvrir un salon de thé

La France est réputée pour son goût envers les mets raffinés, vous êtes un amoureux de ce « cliché » Français ? Vous nourrissez un attrait pour les gâteaux et les mignardises de toutes les formes et de toutes les couleurs ? Il semblerait que vous ayez le profil idéal pour ouvrir un salon de thé… Alors vous avez une idée originale et l’amour du travail bien fait ? Lancez-vous en toute simplicité dans l’aventure grâce à notre guide pas à pas, à notre modèle de business plan salon de thé et faites de votre passion votre métier.

Étape 1 : posez vous les bonnes questions

Ouvrir un salon de thé est une décision importante qui nécessite de bien réfléchir à son projet. C’est pourquoi chaque année des centaines de propriétaires de salons de thé ferment leur porte. Pour éviter de vous retrouver dans cette situation vous devez vous poser ces questions :

  • êtes-vous suffisamment motivé pour ouvrir votre propre salon de thé ?
  • avez-vous les compétences nécessaires pour gérer une entreprise ?
  • votre vie personnelle est-elle en adéquation avec vos objectifs professionnels ?

Étape 2 : élaborez le concept

Il existe plusieurs solutions pour trouver un bon concept de salon de thé : un salon de thé pâtisserie traditionnel, un salon de thé à thème (salon de thé librairie avec organisation de rendez-vous littéraires, dédicaces d’écrivains…), un salon de thé plutôt reconnu pour ses délicieuses pâtisseries, un salon de thé à ambiance cosy, cocooning, jeune, urbaines ou encore trendy ? Des décors originaux, chaleureux, retro, zen, épurés, dans un style à l’anglaise… ? Vous avez le choix, mais le plus important est de proposer à vos clients un concept original et nouveau pour se démarquer de la concurrence !

Voici de précieux conseils pour vous aider à créer votre marque de thé. Pour vous aider également dans l’analyse de votre concept nous avons conçu un logiciel qui vous donnera les forces et les faiblesses de votre projet.

TESTEZ GRATUITEMENT
VOTRE PROJET DE CRÉATION
76 068
ÉVALUATIONS
réalisées ces 12 derniers mois

Étape 3 : réalisez une étude de marché

L’étude de marché va vous permettre de vérifier que votre projet est viable en analysant le secteur du salon de thé sur votre zone de chalandise. Vous devez connaître grâce à elle vos concurrents, les différents fournisseurs potentiels, la clientèle et ses attentes. L’objectif de cette étude est de savoir s’ il est intéressant de « se lancer ». Vous devez également tirer les enseignements de cette analyse sur votre offre, votre positionnement en matière de prix et comment attirer un maximum de clients.
Au cours de votre étude de marché vous devez réaliser une étude sur le terrain. C’est la partie la plus importante car vous allez rencontrer votre future clientèle. Vous devrez alors recueillir ses attentes en termes de restauration :

  • Un salon de thé indépendant
  • Un salon de thé plutôt tourné vers les coffee shops sous enseigne : comme les concepts de Starbucks, Columbus Café Co, Cha Yuan, ou bien encore les Mc Cafés.
  • Les boulangeries-cafés : des concepts tels que Paul, La Brioche Dorée, Le Fournil de Pierre… ce sont donc des lieux où l’on peut acheter du pain et/ou des pâtisseries et les consommer sur place.

Vous pourrez aussi établir un profil de la clientèle locale :

  • profil des clients (sexe, age, activité professionnelle)
  • habitudes de consommation et leur niveau de satisfaction

Étape 4 : choisissez votre emplacement et vos outils de travail

Maintenant que vous avez pu analyser votre marché, vous devez choisir un emplacement qui répond à la demande de votre cible. L’emplacement d’un salon de thé est presque aussi important que la qualité du service proposé. La clé d’un bon positionnement réside dans quatre éléments :

  • zone de chalandise suffisante
  • proximité géographique avec un axe passant
  • facilité de stationnement (parking, transports en commun, etc)
  • présence de lieux de vie (commerces, cinéma, etc)

Le choix du local est également une décision cruciale. En effet vous allez passer beaucoup de temps pendant la phase de création pour réaliser les travaux d’aménagement et obtenir les normes d’hygiène et de sécurité. Il est donc primordial de choisir un local en bon état de manière à diminuer les investissements et le temps passé pour réaliser ces différentes tâches. Concernant le choix du local en lui même l’erreur que commettent beaucoup de personnes qui ouvrent un salon de thé est de choisir la mauvaise superficie pour leur salon de thé.

Étape 5 : rédigez votre business plan

Votre projet avance bien, vous êtes persuadé de son potentiel. Vous devez maintenant convaincre votre banquier de vous accorder un prêt pour monter votre salon de thé. Pour cela vous devez obligatoirement rédiger un business plan pour votre projet de salon de thé. Ce document présente l’intégralité de votre projet à votre banquier. Il est accompagné des tableaux financiers comme :

A partir de ces éléments, votre banquier pourra juger de la solidité de votre projet et ainsi vous faire confiance dans cette aventure. Nous avons conçu un modèle de business plan qui a déjà aidé des centaines de créateur de salons de thé dans cette démarche, n’hésitez pas à l’utiliser si vous rencontrez des difficultés.

Télécharger le modèle

Étape 6 : choisissez le statut juridique

Le choix du statut juridique de votre salon de thé est l’étape qui concrétise réellement votre projet de création. Attention chaque statut a ses propres particularités. De votre choix découlera des responsabilités financières pour vous mais également pour vos associés. Vous devrez également établir le partage du capital entre les différents associés (sauf si vous choisissez un statut comme EURL ou une entreprise individuelle). Enfin, vous devrez définir le régime fiscal et social de votre salon de thé. Voici les 3 statuts juridiques qui s’offrent à vous pour créer votre salon de thé :

  • la SARL (société à responsabilité limitée) : Elle est composée de 2 associés au minimum. L’entreprise créée est une personne morale. En cas de faillite, seul le montant du capital de la SARL peut être réclamé. Le créateur du salon de thé ne peut pas voir ses biens privés saisis (hormis dans le cas d’une faute grave de sa part). Le capital social de l’entreprise est constitué par les apports des différents associés. Attention, une assemblée générale doit être organisée une fois par an entre eux.
  • l’EURL (entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée) : il s’agit d’une SARL avec les mêmes caractéristique hormis que comme son nom l’indique il n’y a qu’un associé.
  • l’entreprise individuelle : le créateur du salon de thé dirige seul son entreprise, on ne parle pas alors de société. Le patrimoine personnel de l’entrepreneur est confondu avec son patrimoine professionnel. En cas de faillite, ses biens privés peuvent donc être saisis. Les bénéfices réalisés par le salon de thé font partie du revenu du créateur et sont soumis à l’impôt sur le revenu.

Étape 7 : réalisez les démarches administratives

La première formalité administrative concerne l’enregistrement de votre établissement au RCS (Registre du Commerce et des Sociétés). En parallèle vous devez vous rapprocher de votre CFE (Centre de Formalités des Entreprises) qui se trouve dans votre CCI afin de réaliser les déclarations obligatoires nécessaires à la création d’une entreprise. Il jouera un rôle d’aiguilleur afin de faciliter les démarches notamment en transmettant vos informations directement auprès du greffe du tribunal de commerce, de la DIRECCTE, de l’INSEE, etc.

Vous devez également obtenir un permis d’exploitation et une licence pour proposer des boissons alcoolisées. Une formation sur l’hygiène est également obligatoire avant d’ouvrir un salon de thé.

LE BUSINESS PLAN SALON DE THÉ

Découvrez notre modèle de business plan salon de thé rédigé par un de nos experts de la création d’entreprise. Ce document est indispensable pour créer votre entreprise. En effet, ce plan d’affaires vous permettra de mieux convaincre votre banquier de la solidité de votre entreprise et de structurer votre réflexion afin de mettre toutes les chances de votre côté.

Télécharger le modèle
Voir la fiche produit

6 points pour garantir le succès de votre salon de thé

Avant d’ouvrir un salon de thé, voici  quelques éléments pour garantir son succès :

  1. Le produit : Dans un secteur fortement concurrentiel, savoir se démarquer est primordial. Vous devrez bâtir un nouveau concept et réfléchir notamment au type de salon de thé que vous souhaitez ouvrir. Pensez à travailler la carte pour donner une réelle identité à votre établissement.
  2. Prix : Tout dépend du positionnement que vous souhaitez adopter, de vos matières premières et de vos choix de mets.
  3. Les diplômes : Vous n’en avez besoin d’aucun ! En effet, il est tout à fait possible d’ouvrir un salon de thé si vous ne faites pas vous même les pâtisseries que vous vendez. Mais si vous comptez vendre des gâteaux issus de votre propre fabrication les conditions d’exercice appliquées aux boulangers vous seront applicables, vous devrez alors suivre un stage avant de créer votre salon de thé. Vous pourrez en être dispensé si vous avez déjà suivi une formation à la gestion d’un niveau égal à celui du stage, ou si vous avez exercé pendant 3 ans à minima une profession nécessitant les connaissances similaires à celles du stage.
  4. Promotion : Aujourd’hui les salons de thé ne peuvent plus compter exclusivement sur le bouche à oreille pour garantir leur succès. En effet les habitudes des consommateurs ont changé, le développement d’internet, des réseaux sociaux et des sites de critiques comme Trip Advisor sont déterminants dans la promotion d’un établissement. Garder un œil sur son image sur ce type de média est indispensable pour assurer une bonne notoriété à son salon de thé.
  5. Place : La qualité de l’emplacement est un point clé pour réussir votre projet. Il est indispensable de ne pas se précipiter dans le choix de son local. Il faut se poser plusieurs questions avant de choisir une adresse : la visibilité, la population du quartier ciblé, la facilité pour accéder à l’établissement et le type de concurrence à proximité.
  6. Plan d’affaires : comme pour toute création d’entreprise le business plan est indispensable pour monter une affaire pérenne et en toute sécurité. Le business plan vous permettra de rédiger vos idées et ainsi de pouvoir rencontrer les banques pour les convaincre de vous faire confiance. Vous trouverez un modèle de business plan « ouvrir un salon de thé » sur notre site.

Voyez-vous d’autres points clés pour favoriser le succès ?

Valider

Les forces du concept

Trois atouts font de ce business une bonne solution pour les passionnés de salon de thé :

  • Le coût : votre investissement dépendra des moyens que vous utilisez, des matériaux et de la hauteur des travaux à réaliser.
  • Les franchises : il existe plusieurs enseignes de salons de thé qui permettent de rejoindre leur marque. Vous profitez ainsi de leur expérience et de leur image pour développer rapidement votre clientèle.
  • La passion : avoir son propre salon de thé est avant tout une passion que l’on peut exercer au quotidien. Le plaisir de recevoir et de développer sa sensibilité culinaire est souvent la première source de motivation qui a poussé les entrepreneurs à se lancer dans l’aventure.

Les salons de thé en chiffres

0
On compte 21 321 salons de thé en France
0 MD €
Le marché est estimé à 2,6 milliards d’euros en 2016.
0 %
Le marché est en croissance de 4,5%
0 %
50% des propriétaires de salons de thé ont moins de 50 ans
CET ARTICLE VOUS A PLU ?
VOTEZ !
COMMENT OUVRIR UN SALON DE THÉ : LE GUIDE COMPLET
4 (80.53%)
38 votes

CONNECTÉ
SUR LES RÉSEAUX
NEWSLETTER
INSCRIVEZ-VOUS !
Recevez une fois par mois toute l'actualité du Business Plan dans votre boite mail.
2018-07-13T11:09:42+00:00

10
Poster un Commentaire

avatar
8 Comment threads
2 Thread replies
1 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
10 Comment authors
Delavenne LucieAnonymeCalvelEdithanonyme Recent comment authors
plus récents plus anciens plus de votes
Delavenne Lucie
Invité
Delavenne Lucie

Bonjour ,
Savez vous combien de temps cela prends pour mettre tout en place (du projet à la réalisation)?
Peut-on commencer le projet (élaborer le concept + réaliser une étude de marché + rédiger un business plan…. ) en parallèle d’une activité ?
Je travaille pour une multinationale mais je pense à ouvrir mon propre salon de thé dans les années à venir….
Merci pour votre aide,
Bien à vous
Lucie

Anonyme
Invité
Anonyme

Très bel article.

Calvel
Invité
Calvel

Bonjour si on a un bac pro assistante soins service a la personne et un cap petite enfance etons dispensés du stage ?

Edith
Invité
Edith

Très bel article

anonyme
Invité
anonyme

Bonjour, merci pour ces excellentes infos !

Chloë
Invité
Chloë

Bonjour Marie-ange,
Je voudrais plus d’information concernant votre salon de thé s’il vous plait.

Cordialement

Mustapha
Invité
Mustapha

c’est magnifique merci infiniment

Marie-Ange
Invité
Marie-Ange

Bonjour,
Nous avons ouvert notre salon de thé il y a près de 2 ans et souhaitons le mettre en location gérance (dans un premier temps) pour réaliser un projet familial !
L’occasion peut-être pour l’un d’entre vous de se lancer !
Nous sommes dans l’Hérault.

Anthony
Invité
Anthony

bonjour pouvez vous m’en dire plus ?

Karry
Invité
Karry

Bonjour,
Ou se trouve votre salon de thé?