Ouvrir une entreprise
de chauffeurs VTC

Pendant nombre d’années, les taxis ont joui d’un quasi-monopole sur la mobilité des français. Cependant, avec les mutations de la société française et de la technologie, de nouvelles opportunités se font jours. Si pour vous la notion de service est une priorité et que la discrétion constitue une de vos qualités principales. Si vous vivez la conduite comme un véritable loisir et que le défi ne vous fait pas peur. Pas de doute, vous avez le profil idéal pour devenir chauffeur de VTC ! N’hésitez plus et lancez-vous en toute simplicité dans l’aventure. Notre guide Pas à Pas et notre Business plan VTC vous aideront à faire de votre passion votre métier.

Étape 1 : posez vous les bonnes questions

Devenir chauffeur de VTC constitue une décision importante qui nécessite de bien mûrir son projet. A défaut, vous serait contraint de cesser votre activité à l’instar de beaucoup d’autres chauffeurs. Pour éviter cette situation, il faut vous poser les questions suivantes :

  • Etes-vous suffisamment motivé(e) pour devenir chauffeur de VTC ?
  • Disposez-vous des compétences nécessaires pour gérer une entreprise ?
  • Votre vie personnelle est-elle en adéquation avec vos objectifs professionnels ?
ouvrir un restaurant

Étape 2 : élaborez le concept

Il existe plusieurs solutions pour innover dans le secteur des VTC. Ainsi, demandez-vous quel sera votre élément de différenciation : une agence spécialisée dans des gammes économiques ou à l’inverse dans le haut de gamme ; mettre à disposition des tablettes numériques ; offrir une adaptabilité sans faille … Vous pouvez aussi prêter une attention particulière aux modèles de vos véhicules ainsi qu’aux services que vous proposez : une Peugeot 508 ou une Mercedes Classe C pour limiter l’investissement ; à l’inverse, une Mercedes Classe E ou une Audi A5 pour correspondre le plus possible aux attentes des clients ; mise à disposition de bouteilles d’eau et autres rafraichissements ; proposition de quotidiens pour la clientèle d’affaires… Laissez libre cours à votre imagination et vos envies. Le plus important reste que vous devez proposer à vos clients un concept original et nouveau pour vous démarquer de la concurrence !

Pour vous fournir un accompagnement optimal dans l’analyse de votre projet, notre équipe d’experts a développé pour vous un outil en mesure de réaliser un diagnostic de votre projet. Vous pourrez ainsi mieux percevoir les forces et faiblesses de votre projet.

TESTEZ GRATUITEMENT
VOTRE PROJET DE CRÉATION
76 000
ÉVALUATIONS
réalisées ces 12 derniers mois

Étape 3 : réalisez une étude de marché

Votre étude de marché doit porter sur l’analyse du secteur des véhicules de tourisme avec chauffeur (VTC) sur votre zone géographique. Elle vous permettra de confirmer la viabilité de votre projet. Grâce à elle, vous connaitrez votre concurrence et vos possibles fournisseurs. Vous pourrez aussi mieux cerner votre clientèle et ses attentes. Cette étude vise à évaluer l’intérêt de « vous lancer ».

Vous devez vous appuyer sur les résultats de cette analyse pour ajuster votre offre, votre positionnement en termes de prix et votre stratégie pour convertir les prospects en clients fidèles.

Au cours de votre étude de marché, vous ne pouvez faire l’économie d’une étude terrain. C’est une phase capitale car vous rencontrerez votre future clientèle en chair et en os. Il vous faudra alors impérativement recueillir ses attentes et remarques vis-à-vis des VTC :

  • Privilégier un service de nuit
  • Axer l’offre sur le grand luxe
  • Offrir des prestations économiques
  • Permettre une grande agilité au niveau des réservations

Vous pourrez aussi établir un profil de la clientèle locale :

  • Profil des passagers (sexe ; âge ; activité professionnelle)
  • Habitudes de sorties
  • Niveau de besoin et de satisfaction

Étape 4 : choisissez votre emplacement et votre voiture

Maintenant que vous avez consciencieusement analysé votre marché, déterminez un secteur géographique qui répond à la demande de votre cible. La zone géographique importe tout autant que la qualité du service proposé. Alors, pour augmenter vos chances de réaliser vos objectifs, privilégiez des zones densément peuplées. N’oubliez pas que la majorité du marché des VTC se concentre en Région parisienne.

Pour ce qui est de votre outil de travail, informez-vous sur les normes du métier. Ainsi :

  • Votre véhicule devra contenir entre 4 et 9 places
  • Votre véhicule devra avoir moins de 6 ans
  • Votre véhicule devra offrir un confort et des aménagements intérieurs haut de gamme
  • Les mensurations de votre véhicule devront être d’au moins 4.50m et 1.70m de largeur
  • La puissance moteur de votre véhicule devra être supérieure à 84KW, soit 115 CV
  • Les capacitaires et les véhicules hybrides sont hors du champ de ces recommandations

Le choix de votre véhicule représente une décision cruciale. En effet, il constitue l’arme numéro un pour capter et fidéliser de nouveaux clients. C’est un investissement stratégique que vous devez réaliser après avoir bien défini votre positionnement ainsi que les particularités que vous souhaitez.

Prenez votre temps de bien effectuer votre recherche et de déterminer vos besoins.

Étape 5 : rédigez votre business plan

Votre projet ne cesse de grandir et vous êtes persuadé de son potentiel. Vous devez maintenant parvenir à convaincre votre banquier de vous accorder un prêt afin de donner corps à votre idée. Pour ce faire, rédigez impérativement un business plan « Chauffeur VTC ». Ce document qui expose l’intégralité de votre projet, permettra à votre banquier de se figurer le potentiel de votre projet. Ce business plan s’accompagne de tableaux financiers tels que :

Utilisez-le si vous rencontrez des difficultés !

A partir de ces éléments, votre banquier jugera de la solidité de votre projet et vous accordera sa confiance pour cette aventure. Nous avons donc élaboré pour vous un modèle efficace de business plan qui a déjà fait ses preuves auprès de centaines de chauffeurs VTC.

Télécharger le modèle

Étape 6 : choisissez le statut juridique

Le choix du statut juridique de votre activité concrétise réellement votre projet de création. Attention chaque statut a ses particularités. De votre choix découleront les responsabilités financières et juridiques qui pèsent sur vous et vos associés. Vous devrez également établir la répartition du capital entre les différents associés (sauf si vous choisissez un statut comme l’EURL ou une entreprise individuelle). Enfin, vous devrez définir le régime fiscal et social de votre société de VTC.

Voici les statuts qui peuvent convenir à votre activité :

  • La SARL (société à responsabilité limitée) : Elle est composée de 2 associés au minimum. L’entreprise créée est une personne morale. En cas de faillite, seul le montant du capital de la SARL peut être réclamé. Le créateur de la société ne peut voir ses biens propres saisis (hormis dans le cas d’une faute grave de sa part). Le capital social de l’entreprise est constitué par les apports des différents associés. Attention, une assemblée générale doit être organisée une fois par an.
  • L’EI (entreprise individuelle) : le créateur de l’agence dirige seul son entreprise. On ne parle pas alors de société. Le patrimoine personnel de l’entrepreneur se confond avec son patrimoine professionnel. En cas de faillite, ses biens privés peuvent donc composer le gage d’éventuels créanciers. Les bénéfices réalisés par l’agence font partie du revenu du créateur et sont soumis à l’impôt sur le revenu.
  • L’EIRL (entreprise individuelle à responsabilité limitée) : Le patrimoine personnel et professionnel sont dissociés. Il bénéficie donc d’une protection pour son patrimoine propre. Cependant, cette forme n’est pas la plus indiquée pour réaliser un emprunt car elle prive les créanciers de nombreuses garanties.
  • Le régime de micro-entrepreneur: il s’agit d’une entreprise individuelle immatriculée au Répertoire des métiers ou au Registre du commerce et des sociétés. Ce régime permet de bénéficier d’un régime social simplifié ; le micro-social. La responsabilité est illimitée. Ce statut présente plusieurs avantages, et notamment celui de la simplicité. En effet, les contributions fiscales et sociales ne sont payées qu’une fois le chiffre d’affaires réalisé. Les cotisations sociales sont calculées sur la base du chiffre d’affaires et non du bénéfice. Cependant, des plafonds de chiffre d’affaires sont à respecter. Il est idéal pour devenir chauffeur VTC UBER

Étape 7 : réalisez les démarches administratives

La première formalité administrative concerne l’enregistrement de votre établissement au RCS (Registre du Commerce et des Sociétés). En parallèle vous devez vous rapprocher de votre CFE (Centre de Formalités des Entreprises) qui se trouve dans votre CCI afin de réaliser les déclarations obligatoires nécessaires à la création d’une entreprise. Il vous aiguillera afin de faciliter vos démarches. Il transmettra notamment vos informations directement auprès du greffe du tribunal de commerce, de la DIRECCTE, de l’INSEE, etc.

Il vous faudra aussi souscrire une assurance responsabilité civile et financière et demander votre carte professionnelle qui est obligatoire pour exercer en tant que chauffeur VTC.

devenir chauffeur vtc

LE BUSINESS PLAN CHAUFFEUR VTC

Découvrez notre modèle de business plan entreprise de VTC rédigé par un de nos experts de la création d’entreprise. Ce document est indispensable pour créer votre entreprise. En effet, ce business plan dédié à une société de VTC vous permettra de mieux convaincre votre banquier de la solidité de votre entreprise et de structurer votre réflexion afin de mettre toutes les chances de votre côté.

Télécharger le modèle
Voir la fiche produit

6 points pour garantir le succès de votre entreprise de VTC

Avant d’ouvrir votre propre agence de VTC, voici quelques éléments pour garantir son succès et éviter de vous retrouver dans un cauchemar :

  1. Le service : sur un marché où règne une forte concurrence, trouver des atouts de différenciation est capital. Il vous faudra bâtir un nouveau concept et penser aux types de services que vous souhaitez fournir. Pensez à travailler votre offre pour doter votre activité d’une réelle identité
  2. Le prix : il est fonction de votre positionnement, de vos attentes ainsi que de votre localisation.
  3. Les qualifications : si vous souhaitez toujours exercer la profession de chauffeur de VTC, il vous faudra au préalable vous assurer d’être titulaire du permis B en cours de validité, depuis plus de 3 ans. Il vous faudra encore obtenir une attestation d’aptitude physique délivrée par le préfet. Vous devrez encore réussir un examen (qui remplace la formation initiale de 250h) ou bien, pouvoir justifier d’une expérience de chauffeur professionnel de transport de personnes, d’au moins 1 an au cours des 10 années précédentes. De plus, il vous faudra faire la demande pour une carte professionnelle et suivre un stage de formation continue.
  4. La promotion : aujourd’hui, impossible de compter exclusivement sur le bouche à oreille pour garantir votre succès. En effet les habitudes des consommateurs ont changé. Le développement d’internet, des réseaux sociaux et des plateformes comme « Uber » sont déterminants dans la promotion d’une activité. Garder un œil sur ce type de média est indispensable pour assurer une bonne notoriété à son activité. .
  5. La localisation : la qualité de l’emplacement est un point clé pour réussir votre projet. Il est indispensable de ne pas se précipiter. Il faut se poser plusieurs questions avant de démarrer : la visibilité, la population du quartier ciblé et le type de concurrence à proximité.
  6. Le plan d’affaires : comme pour toute création d’entreprise le business plan est indispensable pour monter une affaire pérenne et en toute sécurité. Le business plan vous permettra de rédiger vos idées et ainsi de pouvoir rencontrer les banques pour les convaincre de vous faire confiance. Vous trouverez un modèle de business plan chauffeur de VTC sur notre site.

Voyez-vous d’autres points clés pour favoriser le succès ?

Valider

Les forces du concept

Trois atouts font de ce business une bonne solution pour ceux qui souhaitent se lancer dans le business du VTC :

  • Le coût : votre investissement dépendra des moyens que vous utilisez et des services que vous souhaitez mettre en place. Devenir chauffeur VTC Uber peut se faire à moindre coût avec votre propre voiture personnelle.
  • Un marché dynamique : selon les prévisions, le marché des VTC va croître de manière importante dans les quelques années qui suivent. Si pour l’heure cette activité se concentre essentiellement sur la Région Ile-de-France, elle est certainement amenée à se développer en province.
  • La passion : devenir chauffeur VTC est avant tout une passion que l’on peut exercer au quotidien. Passer maître dans l’art du service et permettre à vos clients de se déplacer dans les meilleures conditions est souvent la première source de motivation qui pousse les entrepreneurs à tenter l’aventure.

Les sociétés de chauffeurs VTC en chiffres

0
On dénombre aujourd’hui environ 30 000 chauffeurs
0
On estime le potentiel du marché parisien à 68 000 chauffeurs
0%
85% des personnes souhaitent que ce type de services se développe
0%
97 % des Français ont une bonne opinion du service proposé par les chauffeurs de VTC
0 MD €
Un marché qui pèsera 3.9 milliards d’euros en 2022
CET ARTICLE VOUS A PLU ?
VOTEZ !
COMMENT OUVRIR UNE ENTREPRISE DE CHAUFFEURS VTC : LE GUIDE COMPLET
4.8 (96.36%)
11 votes

CONNECTÉ
SUR LES RÉSEAUX
NEWSLETTER
INSCRIVEZ-VOUS !
Recevez une fois par mois toute l'actualité du Business Plan dans votre boite mail.
2018-11-02T11:35:01+00:00
avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
1 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
richard Recent comment authors
plus récents plus anciens plus de votes
richard
Invité
richard

bonjour je m appelle richard katenga ,j aimerais ouvrir une societe d uber dans mon pays la rdc et devenir le premiere personne a implanter uber a kinshasa