Entreprendre en franchise dans l’hexagone

comment créer sa franchise

La franchise est aujourd’hui l’une des voies privilégiées en France par de nombreux entrepreneurs désireux de se lancer dans l’aventure entrepreneuriale. Le mode de collaboration contractuelle proposé par la franchise offre de multiples opportunités pour créer et pérenniser une activité. Mais devenir franchisé nécessite toutefois certaines connaissances et une motivation sans faille. En effet, être franchisé ne s’improvise pas. Ouvrir une franchise peut s’avérer être un long processus auquel le porteur de projet doit être préparé au préalable.

1ère étape : Faire un bilan personnel (motivation, capacité de financement, attente…)

Passage obligatoire pour tout entrepreneur désireux de se lancer dans la création d’une entreprise en franchise, le bilan personnel est, pour un porteur de projet en franchise, l’occasion idéale d’analyser en détail son profil (pour savoir notamment s’il correspond aux attentes du réseau ciblé), mais également pour jauger sa motivation ainsi que sa capacité de financement. En effet, avant de se lancer dans le monde entrepreneurial, plusieurs facteurs sont à prendre en compte.

Le futur franchisé est-il prêt à faire des sacrifices ?

Nécessitant parfois certains sacrifices (travailler loin de chez soi, adapter son environnement familial à son travail, travailler le weekend…), la vie d’un franchisé n’est pas de tout repos.

Le futur franchisé est-il « solide » et prêt à encaisser des moments difficiles ?

La pression du chiffre, des factures à payer, conjuguées aux règles imposées par le franchiseur, peuvent s’avérer être des facteurs qui mettent à rude épreuve la motivation du candidat à la franchise sur le long terme : ce dernier doit donc s’assurer d’être assez solide et stable pour pouvoir gérer des hauts et encaisser des bas.

Le futur franchisé dispose-t-il de l’expérience et des compétences recherchées par les franchiseurs ?

Les réseaux de franchise exigent souvent des candidats, certaines compétences (notamment dans le domaine du management, de la gestion, du relationnel ou encore du sens commercial) et d’une expérience passée dans le domaine.

Le futur franchisé dispose-t-il de suffisamment de fonds pour pouvoir se lancer en franchise ?

Ouvrir une franchise, c’est aussi investir de l’argent. Le candidat à la franchise devra donc s’assurer de disposer d’un apport personnel suffisant pour couvrir au moins 1/3 de l’investissement total envisagé par le franchiseur.

Ainsi, lors de l’élaboration de ce bilan personnel, le porteur de projet en franchise devra s’assurer de remplir toutes ces conditions afin d’être sur la même longueur d’onde que le réseau envisagé. Vous pouvez réaliser facilement votre bilan personnel grâce à notre outil d’évaluation de projet.

2ème étape : Choisir un franchiseur

Quel réseau choisir ? Comment s’informer sur les réseaux de franchise ? Quel secteur d’activité privilégier ? Des interrogations logiques qui surviennent au moment où le franchisé s’apprête à faire le premier grand pas vers le monde entrepreneurial. Pour l’aider à faire ce choix, plusieurs méthodes existent cependant.

Trouver son futur franchiseur grâce à des portails dédiés comme Toute-La-Franchise.com

Lorsque l’on souhaite se lancer dans la création d’entreprise en franchise, le choix du réseau vers lequel se tourner n’est pas toujours déterminé. Ainsi, le candidat à la franchise peut se rendre sur des sites spécialisés sur la franchise. Le site www.toute-la-franchise.com est le leader d’entre eux en France. Ce site, où figurent des informations détaillées sur plus de 2300 réseaux de franchise, (apport personnel demandé, coût de l’investissement initial, politique de développement, rentabilité du secteur d’activité, profil du candidat recherché, …), permet à n’importe quel créateur en devenir de consulter toutes les enseignes qui recrutent actuellement dans n’importe quel secteur d’activité.
En plus de couvrir toute l’actualité généraliste de la franchise et de proposer des articles de fonds sur la création d’entreprise, le site du groupe Infopro Digital permet également à des franchiseurs et développeurs d’enseignes d’être vus et d’exposer leur marque sur le portail qui attire le plus de visiteurs et candidats potentiels à la franchise en France.

Trouver son futur franchiseur en se rendant dans les salons spécialisés

Les salons dédiés à la franchise (Forum Franchise de Lyon, Top Franchise Méditerranée, Franchise Expo Paris…) regorgent aussi d’informations sur les réseaux et offrent par la même occasion, la possibilité aux porteurs de projet en franchise de rentrer directement en contact avec les franchiseurs.
Lors de ces salons, les réseaux exposants dépêchent généralement sur leurs stands, une équipe chargée de recrutement et de développement de leurs enseignes. Ces équipes ont pour mission d’accueillir les futurs entrepreneurs et de répondre au mieux à leurs différentes interrogations afin de leur offrir une vision plus globale du réseau.
Ces salons représentent donc une formidable opportunité pour le porteur de projet en franchise de nouer les premiers contacts avec des enseignes ciblées, préalablement repérées sur des portails web spécialisés par exemple.

Décrypter les audits de satisfaction des franchises

Le décryptage des résultats d’audits de satisfaction permet également de faire le point sur les réseaux qui marchent. En effet, chaque année en France, de nombreuses enseignes sont sujettes à des enquêtes menées par l’Indicateur de la Franchise (un organisme indépendant d’audit de satisfaction des réseaux).
En plus d’identifier les meilleures franchises de France, ces audits de satisfaction permettent aussi de connaitre le taux de satisfaction réel des franchisés d’un réseau sur des points clés tels que le chiffre d’affaires moyen, la qualité de la franchise, l’adéquation entre le profil du candidat et le réseau visé, mais également à identifier les forces et les axes d’amélioration d’une enseigne. L’objectif principal de ces audits est de permettre au porteur de projet en franchise d’avoir toutes les cartes en main pour pouvoir choisir plus sereinement son futur réseau de franchise.
Après avoir pris connaissance des différentes modalités d’intégration et du concept exploité par le réseau envisagé, le candidat à la franchise devra ensuite évaluer le potentiel du réseau ciblé et procéder à la réalisation d’un business plan.

3ème étape : Réalisation du business plan

Le business plan (qui constitue l’un des documents clés visant à convaincre notamment les partenaires financiers lors d’un emprunt) est aussi à prendre en considération par l’entrepreneur désireux de se lancer dans la création d’une entreprise franchisée.
Ce document ô combien important met en lumière notamment deux éléments déterminants : la description du projet et l’étude de marché.
Le business plan permet de décrire entre autres les avantages du produit ou des services proposés par l’enseigne, mais donne également accès à des informations sur l’état du marché du secteur d’activité choisi (si vous ne savez pas comment un créer un, vous pouvez consulter ces modèles gratuits de business plan).

4ème étape : s’assurer de la bonne qualité du réseau de franchise avant de s’engager

Pendant qu’il rédigera son business plan, le candidat à la franchise devra aussi s’assurer de la qualité du savoir-faire du réseau de franchise qu’il a choisi, ainsi que sa politique de développement et son bilan financier par le biais du DIP (document d’information pré-contractuelle) que les enseignes sont dans l’obligation de fournir aux nouveaux franchisés. Puis viendra par la suite le moment de signer le contrat de franchise, trouver une zone d’implantation idéale et choisir un statut juridique (Eurl, Sarl, Sa, Sas).

5ème étape : La signature du contrat

Dès lors que les étapes précédentes ont été franchies avec succès, et que le franchisé a arrêté son choix final sur un réseau, vient alors le moment décisif, celui de la signature du contrat de franchise.

Cette signature acte officiellement l’entrée du candidat à la franchise au sein du réseau qu’il a décidé de rejoindre.

Mais là encore, certaines précautions seront à prendre par le futur franchisé afin de s’éviter toutes « mauvaises surprises ».

En effet, lors de la signature de son contrat, le porteur de projet en franchise devra porter une attention particulière aux  mentions obligatoires, clauses spécifiques, business plan, et autres conditions de validité du document. Pour ce faire, l’aide d’un avocat spécialisé dans la franchise est fortement recommandé.

Une fois le contrat de franchise signé, le nouveau franchisé pourra alors bénéficier des nombreux avantages qu’offre ce mode de collaboration qui séduit toujours plus d’entrepreneurs chaque jour en France.

CET ARTICLE VOUS A PLU ?
VOTEZ !
ENTREPRENDRE EN FRANCHISE DANS L’HEXAGONE : MODE D’EMPLOI
5 (100%)
4 votes

CONNECTÉ
SUR LES RÉSEAUX
NEWSLETTER
INSCRIVEZ-VOUS !
Recevez une fois par mois toute l'actualité du Business Plan dans votre boite mail.
2017-09-17T15:02:36+00:00
avatar