Ouvrir une entreprise de plomberie

Une fuite de canalisations, un nouveau réseau d’eau à concevoir, un ballon d’eau chaude à changer ou encore un nouveau sanitaire à installer ? Autant de travaux qui peuvent empoisonner la vie de vos clients et pour lesquels le recours à un véritable professionnel qualifié constitue la seule alternative. Qu’il s’agisse d’intervenir sur des installations anciennes dans le cadre d’une rénovation ou d’un entretien courant, de recommander une installation pour un nouveau projet, ou de préconiser des techniques en matière énergétique et climatique, le plombier est de tous les chantiers.
Le champ d’intervention de cet artisan ne se limite pas seulement aux petits dégâts des eaux. Grâce à ses nombreuses compétences et une importante diversification de ce métier, il accompagne aussi sur les poses de piscines, de sauna ou encore de systèmes de chauffage.
Vous éprouvez un plaisir intense à souder, assembler, façonner des matériaux divers ? Vous pouvez compter sur vos connaissances approfondies des réseaux de distribution d’eau, de gaz ou d’air ? Votre condition physique n’a rien à envier aux plus grands athlètes et vous jouissez d’une faculté d’adaptation à tout épreuve ? Pour vous, dialoguer avec le client, l’écouter et lui proposer des solutions à la fois pratiques et esthétiques représentent des impératifs incontournables ? Vous avez la réponse à toutes ces questions ? Et tout conduit à penser que vous êtes la personne dont les particuliers inondés ont besoin ? Alors qu’attendez-vous pour saisir vos outils et partir à la conquête d’un marché de la plomberie qui vous tend les bras ?
Savoir-faire, expertise et professionnalisme comptent parmi vos principaux atouts et vous êtes désireux d’en faire bénéficier vos clients. Dans ce cas, mettez toutes les chances de votre côté grâce à notre guide Pas à Pas et notre modèle de business plan Plombier. Votre projet vaut bien plus qu’une goutte d’eau !

Définition

Dans quelques temps, vous aurez très certainement accompli un des projets les plus importants de votre vie. De quoi s’agit-il ? Parvenir à conjuguer votre passion et votre métier de plombier. Aujourd’hui, nombreux sont les Français qui brûlent de tenter la grande aventure de la création, de l’entrepreneuriat. Et ils sont tout aussi nombreux à se lancer chaque année. Vous êtes d’ailleurs vous-même sur le point d’en faire partie. Cependant, avant de vous lancer bille en tête, il convient de vous livrer à une étape nécessaire. Celle qui résulte d’une importante phase de réflexion avant de mettre votre plan à exécution.
A ce stade, vous vous demandez certainement : « Et comment fait-on ? ». Le tout réside dans une connaissance et une maîtrise totale des prestations auxquelles vos clients pourront accéder. Afin d’y parvenir, il s’agira de mettre en valeur tant vos qualités professionnelles qu’humaines. En effet, dans l’artisanat, ce sont deux valeurs fondamentales qui amèneront vos clients à vous choisir et vous être fidèles. N’hésitez pas à faire montre de travaux que vous auriez déjà réalisés par le passé.

Étape 1 : validez son idée

La naissance de votre entreprise de plomberie constitue un véritable challenge qui implique une réflexion approfondie. Vous placer dans une démarche de création nécessite que vous jouissiez d’un solide socle méthodologique afin que votre projet bénéficie des meilleures chances de se pérenniser. A défaut, vous vous exposez largement à voir votre projet prendre l’eau et se retrouver coincé dans le syphon à ambitions. Il y a fort à parier que vous avez d’autres aspirations pour votre future entreprise de plomberie. Alors prenez le temps de vous poser les questions suivantes :

  • A quel point l’ouverture de votre entreprise de plomberie vous motive ?
  • Bénéficiez-vous d’ores et déjà des compétences nécessaires à la gestion d’une pareille entreprise ?
  • Pensez-vous que vos ambitions professionnelles pourront correspondre à vos projets professionnels ?

Étape 2 : élaborez son concept

A ce stade, vous parvenez à une étape sensible de votre projet. En effet, c’est à cet instant que vous concevez ce qui fera le sel de votre entreprise de plomberie. Vous devez bien cerner toute l’importance de prendre le temps d’élaborer votre projet. Surtout, que dans votre corps de métier, l’intensité concurrentielle peut s’avérer extrêmement élevée en fonction des zones géographiques. La différenciation se conçoit donc comme votre plus fidèle alliée afin de percer sur votre marché.
Différentes stratégies se présentent à vous. Dans un premier temps, vous pourriez choisir de vous concentrer sur les petites prestations. Celles-ci sont assez nombreuses pour vous assurer un certain volume d’activité et vous permettront de gagner en notoriété sur votre zone de chalandise. Une autre alternative peut se trouver dans la volonté de ne vous positionner que sur des chantiers relativement importants. Dans cette hypothèse, vous serez le plus souvent amené à travailler avec des professionnels et des collectivités.
C’est à vous de dessiner votre métier de plombier. N’oubliez pas qu’il vous faut offrir un concept qui accrochera vos prospects ou votre clientèle et qui vous permettra de vous tailler la part du lion. Quoiqu’il en soit, dans votre parcours, vous aurez besoin d’un véritable soutien. C’est pourquoi, nos experts ont développé pour vous un outil en mesure de réaliser un diagnostic pertinent et détaillé de votre projet.
Gagnez en efficacité et rapidité grâce à votre business plan Plombier ! De cette manière, les atouts et faiblesses de votre projet vous apparaitront de façon claire afin que vous puissiez y remédier.

TESTEZ GRATUITEMENT
VOTRE PROJET DE CRÉATION
69 158
ÉVALUATIONS
réalisées ces 12 derniers mois

Étape 3 : réalisez une étude de marché

Cela va certainement vous sembler très évident, mais c’est assez important pour revenir dessus. Rappelez-vous que votre étude doit s’attacher à analyser le secteur afférent à la plomberie. Si vous le jugez pertinent, rien ne vous empêche d’étendre votre étude à d’autres domaines adjacents. En menant ce travail, vous vous garantissez efficacité et succès.
L’atout de l’étude de marché réside dans ce qu’elle vous offre un regard complet sur votre secteur d’activité. Elle vous permet en outre d’appréhender votre concurrence et de cerner les attentes de vos prescripteurs et partenaires. Ce type d’analyse vous sera d’une aide précieuse. Normalement, si vous vous êtes livré à cette étude de manière rigoureuse, vous devriez rapidement vous apercevoir des forces et faiblesses de votre projet.
Dés que vous aurez procédé à la compilation de vos résultats, nous vous conseillons vivement de rencontrer ceux qui formeront votre future clientèle. De cette manière, vous bénéficiez d’une place privilégiée pour les écouter et recueillir leurs remarques quelles qu’elles soient. Charge à vous de les répertorier et les analyser pour en retirer de précieuses informations :

  • Privilégier une clientèle urbaine ?
  • S’axer sur les petits travaux ?
  • Faut-il prévoir une ouverture tous les jours ?
  • Quels sont les principaux matériels utilisés ?

Ces informations vous fourniront en outre une caractérisation précise de vos clients :

  • Fréquence des incidents
  • Budget alloué à l’entretien et la réparation
  • Proportion de personnes qui réalisent les réparations elles-mêmes
  • Types de logements

Étape 4 : choisissez votre emplacement et votre outil de travail

A présent, votre étude de marché est bouclée. Vous disposez d’une vision claire de vos résultats après les avoir analysés. Il est donc grand temps pour vous de vous lancer à la recherche de votre emplacement pour implanter votre activité de plombier. D’ailleurs, parce qu’on ne s’en lasse pas, il peut être bon de vous rappeler les 3 règles essentielles du commerce : l’emplacement, l’emplacement et enfin l’emplacement. Non, non, ce n’est pas une blague ! Il s’agit d’une donnée capitale à ne pas négliger.
Alors démarrez tout de suite sous les meilleurs auspices en intégrant le plus possibles de paramètres qui vous sembleront pertinents :

  • Une implantation dans une grande ville ou d’une taille plus modeste ?
  • Préférer un local en plein centre ?
  • Disposez-vous d’un réseau important ?
  • Vous placez-vous sur un marché dynamique ?

Une initiative intéressante pourrait être de rencontrer les professionnels de votre secteur afin de prendre la température et glaner de nouvelles informations. Cela vous permettra de préciser encore un peu plus votre stratégie de lancement.

Étape 5 : rédigez votre business plan

Vous êtes parvenu à fixer de manière certaines les grandes lignes de votre future entreprise de plomberie ? Vous êtes maintenant convaincu de son véritable potentiel ? Voilà qui est une excellente chose ! Mais vous n’êtes pas encore parvenu au bout de votre aventure.
Vous êtes sûr de votre chemin et son potentiel vous apparait clairement. Il convient maintenant d’emporter avec vous votre banquier. Pour cela, vous aurez besoin d’un business plan percutant. C’est pourquoi, vous ne pouvez passer à côté de votre indispensable business plan Plombier. Il vous assure de posséder les outils nécessaires à ce face à face.
Afin de le convaincre à coup sûr, vous devrez savoir lui présenter les documents qu’il attend de pied ferme et qu’il saura analyser. C’est pourquoi, vous doter de votre business plan Plombier vous offrira de sérieux atouts grâce à ses incontournables tableaux financiers :

  • le compte de résultat prévisionnel
  • le bilan prévisionnel
  • le plan de financement
  • le budget de trésorerie

De plus, rien ne vous empêche de rajouter tous les indicateurs que vous jugerez pertinents.
Il y a fort à parier qu’à la suite de votre présentation, votre banquier vous suivra dans votre aventure. De la sorte, vous vous garantissez un soutien financier de poids.
Pour vous accompagner dans cette phase cruciale, notre équipe chevronnée d’experts en accompagnement a mis au point un modèle de business plan Plombier efficace et soigné.
Il a permis le succès de centaines d’entrepreneurs comme vous ! Vous aimeriez vous aussi en profiter ? Consultez vite notre business plan Plombier pour consolider votre projet.

Télécharger le modèle

Étape 6 : choisissez le statut juridique

L’élection de votre statut juridique participe d’une des décisions les plus stratégiques que vous aurez à prendre. En effet, ce n’est pas une question à négliger puisque tous les statuts ne produisent pas les mêmes effets tant sur un plan juridique que financier. Ce sont eux qui vont déterminer vos responsabilités ainsi que celles de vos associés.
L’autre étape sera de trouver une clé de répartition du capital de votre plombier entre tous les associés. Bien évidemment, ce ne sera pas le cas si vous choisissez le statut d’EURL ou entreprise individuelle. Enfin, vous devrez faire un choix pour le régime fiscal et social de votre plombier :
Voici les statuts qui peuvent convenir à votre activité :

Le régime de micro-entrepreneur

Il s’agit d’une entreprise individuelle immatriculée au Répertoire des métiers ou au Registre du commerce et des sociétés. Ce régime permet de bénéficier d’un régime social simplifié ; le micro-social. La responsabilité est illimitée. Ce statut présente plusieurs avantages, et notamment celui de la simplicité. En effet, les contributions fiscales et sociales ne sont payées qu’une fois le chiffre d’affaires réalisé. Les cotisations sociales sont calculées sur la base du chiffre d’affaires et non du bénéfice. Cependant, des plafonds de chiffre d’affaires sont à respecter.

La SARL (société à responsabilité limitée)

Elle est composée de 2 associés au minimum. L’entreprise créée est une personne morale. En cas de faillite, seul le montant du capital de la SARL peut être réclamé. Le créateur de la société ne peut voir ses biens propres saisis (hormis dans le cas d’une faute grave de sa part). Le capital social de l’entreprise est constitué par les apports des différents associés. Attention, une assemblée générale doit être organisée une fois par an.

L’EURL (entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée)

Elle a les mêmes caractéristiques que la SARL si ce n’est qu’elle ne comporte qu’un associé unique.

La SAS (société par action simplifiée) et la SASU (société par action simplifiée unipersonnelle)

Les associés ne sont responsables qu’à hauteur de leurs apports. Le dirigeant est assimilé salarié et bénéficie donc de la même protection. Cette forme de société est réputée plus flexible que la SARL car son organisation est complètement définie par les statuts.

Étape 7 : réalisez les démarches administratives

1. Rédigez vos statuts

La rédaction des statuts constitue une phase importante dans la création de votre société. Cet acte juridique régit l’ensemble des règles afférentes à la vie de la société. Il va notamment définir les modalités de prises de décision, les règles de gouvernance ou encore l’étendue des pouvoirs des dirigeants.

2. Procédez au dépôt du capital social

Cette étape consiste dans la remise des fonds auprès d’un organisme dépositaire. Il peut s’agir d’une banque, de la Caisse des Dépôts et Consignations ou encore d’un notaire.
Ce versement peut prendre la forme d’un chèque de banque émis par un établissement bancaire domicilié en France, d’un virement bancaire ou d’un versement en espèces.
Pour certaines formes de société, ce versement peut être échelonné dans le temps. Par exemple, pour les SARL, le minimum est fixé à 20%. Le reste pouvant être versé dans les 5 ans suivant la création. Pour les SA et SAS, le minimum est fixé à 50%.

3. Procédez à la nomination du dirigeant

Que la société n’ait qu’un seul ou plusieurs dirigeants, les informations à leur propos doivent figurer dans le formulaire M0.
De plus, les dirigeants doivent signifier leur acceptation par la signature de l’acte nominatif précédée de la mention « bon pour acceptation des fonctions de » gérant ou de président, par exemple. En outre, l’identité des premiers dirigeants devra figurer sur l’avis de constitution publié au journal des annonces légales. Enfin, chaque dirigeant devra signer une déclaration sur l’honneur de non-condamnation.

4. Contactez le CFE

Cet organisme a pour rôle de centraliser les pièces du dossier de demande d’inscription pour les communiquer aux autres organismes tels que l’INSEE, le Greffe du tribunal de commerce, les services fiscaux, l’inspection du travail et bien d’autres.

5. Procédez à la publication de votre annonce légale

Cette formalité est une étape obligatoire dans la constitution d’une société. Elle doit contenir un certain nombre de mentions obligatoires qui varient selon la forme juridique. Cependant certaines mentions sont communes. Ainsi :
Dénomination sociale

  • Forme juridique
  • Montant de capital social
  • Adresse du siège social
  • Objet social
  • Durée de la société
  • Identité des dirigeants
  • Identité du RCS qui a immatriculé la société

6. Obtenez vos numéros d’identification

Dès l’effectivité de votre immatriculation, vous recevrez un numéro SIREN qui permet d’identifier l’entreprise ; un numéro SIRET qui identifie chaque établissement de la même entreprise ; un code APE qui identifie la branche d’activité de l’entreprise.

7. Prenez connaissance de la réglementation

Pour chaque machine, vous devez être en mesure de fournir une déclaration de conformité fournie par le fabricant de la machine. A défaut, il vous faudra effectuer une vérification journalière de l’ensemble des machines présentes.

LE BUSINESS PLAN PLOMBIER

Découvrez notre modèle de business plan plombier rédigé par un de nos experts de la création d’entreprise. Ce document est indispensable pour créer votre entreprise. En effet, ce plan d'affaires vous permettra de mieux convaincre votre banquier de la solidité de votre entreprise et de structurer votre réflexion afin de mettre toutes les chances de votre côté.

Télécharger le modèle
Voir la fiche produit

5 points pour garantir le succès de votre entreprise de plomberie

Préalablement à l’ouverture de votre entreprise de plomberie, nous allons échanger avec vous nos petits conseils qui devraient vous permettre d’accéder sans difficultés jusqu’au succès de votre activité de plombier :

Le service proposé : gardez toujours à l’esprit que vous vous situez sur un marché qui présente une densité concurrentielle importante. De plus, beaucoup de vos clients sont en mesure de réaliser eux-mêmes certaines des réparations que vous proposez. C’est pourquoi, il est nécessaire de proposer un service personnalisé et une écoute attentive afin de répondre le plus pertinemment possible à ses attentes.

Vos tarifs : bien évidemment, tout travail mérite salaire…ou disons plutôt rémunération pour ne froisser personne. Mais tant que votre petite entreprise n’a pas pignon sur rue, appliquez des tarifs raisonnables par rapport à votre contexte.

La promotion : à vos débuts, il y a fort à parier que vous ne serez qu’un illustre inconnu pour la très grande majorité de vos prospects. Alors ne lésinez pas sur la promotion de votre activité de plomberie. En effet, le bouche-à-oreille ne fait pas tout. Prenez en compte toutes les hypothèses et déterminez la mieux adaptée en fonction de votre contexte et de vos ambitions. Vous pouvez axer votre communication sur la publicité papier qui permettra de faire connaître votre logo, votre nom et vos coordonnées. Bien évidemment, Internet est aussi un média essentiel dans la promotion de votre activité. Ainsi, vous pourriez créer un site dédié à votre activité. Les réseaux sociaux sont aussi déterminants pour promouvoir efficacement votre activité. Vous pouvez encore vous faire connaitre de votre réseau de futurs partenaires professionnels. Enfin, il vous reste les outils de communication payants si votre budget vous le permet.

La localisation : le choix de votre emplacement est capital pour la pérennité de votre activité de plombier. C’est pourquoi, rien ne sert de courir. Prenez le temps de vous interroger quant à vos véritables besoins :

  • Quel est le passé du local ?
  • Le local est-il visible ?
  • Quel est l’environnement d’implantation du local ?
  • Comment les lieux sont-ils disposés ? Sont-ils largement accessibles ?
  • Le local vous permet-il de stocker vos matériels dans de bonnes conditions ?
  • Votre budget vous permet-il l’acquisition de ce local en particulier ?
  • Le local nécessite-t-il des travaux ?
  • Vous laisse-t-il de la place pour éventuellement faire évoluer votre activité ?
  • Comment se situe la concurrence à proximité ?

Le plan d’affaires : votre business plan sera votre meilleur ami pendant et après votre parcours. C’est donc un outil essentiel pour garantir prospérité et réussite à votre projet. Notre business plan vous permettra de poser vos idées et les présenter dans les règles de l’art. Grâce à lui, vous rencontrerez sereinement les banques et tous vos partenaires. Vous les convaincrez avec force de vous faire confiance. Vous vous trouvez à 1 click du succès alors consultez-vite votre business plan Plombier ! D’ailleurs, on vous l’a déjà mis de côté ! Alors retrouvez-le vite maintenant sur notre site !

Voyez-vous d’autres points clés pour favoriser le succès ?

Valider

Les forces du concept

Un secteur en demande : à l’heure actuelle, la France souffre d’un réel déficit de plombiers et les particuliers comme les professionnels éprouvent de plus en plus de difficulté à en trouver. C’est pourquoi, la demande est extrêmement élevée.

L’investissement nécessaire : vous avez de grandes ambitions pour votre projet ? Alors vous devez anticiper les coûts qui accompagneront votre lancement et votre développement.

La passion : c’est elle qui vous permet de trouver les ressources nécessaires pour porter votre projet sans faillir. En l’ayant toujours à vos côtés vous augmentez de manière très importante vos chances de prospérer.

Les plombiers en chiffres

0
A l’heure actuelle on dénombre 44000 entreprises réparties sur le territoire
0 MDS€
Le chiffre d’affaires généré par le secteur est de 9 milliards d’euros
0%
La clientèle est à plus de 50% composée de particuliers
CET ARTICLE VOUS A PLU ?
VOTEZ !
CONNECTÉ
SUR LES RÉSEAUX
NEWSLETTER
INSCRIVEZ-VOUS !
Recevez une fois par mois toute l'actualité du Business Plan dans votre boite mail.