Ouvrir une menuiserie

Construire une porte ou poser un escalier. Elaborer des placards, des dressings, des étagères, des cuisines, des salles de bains et autres sont des compétences du menuisier. Effectuer divers aménagements afin de rendre un intérieur plus pratique ou plus esthétique voire les deux, la menuiserie est de tous les chantiers, de tous les projets. Si l’on a majoritairement tendance à assimiler la menuiserie au travail du bois, ce serait occulter une grande part de ce savoir-faire. En effet, grâce à des matériaux tels que l’aluminium, le PVC et autres matériaux composites, le menuisier est en mesure d’apporter une solution à tout type de problématique. Il représente aussi un artisan en mesure de jongler parmi différentes spécialités allant de l’aménagement intérieur ou extérieur des habitations à celui de surfaces commerciales ou de bureaux. Le menuisier constitue un acteur essentiel des travaux de second œuvre et apporte souvent la touche finale à un chantier de construction.
Avec plus de 52 000 entreprises réparties sur le territoire et un chiffre d’affaires global qui représente 12% de celui généré par le secteur du bâtiment, la menuiserie reste une activité porteuse malgré la crise qui a pu la toucher ces dernières années.
Peut-être avez-vous acquis les compétences nécessaires par vous-même ? Peut-être avez-vous fait vos classes au sein de formations reconnues au plan national ou international ? Dans le fond, peu importe. Vous maitrisez ce que l’on peut qualifier d’art et savez comment en faire bénéficier vos clients pour sublimer leurs intérieurs ou optimiser leurs espaces. Vous ce qui vous plaît, c’est mesurer, dessiner, découper, assembler ou encore monter divers éléments a priori hétéroclites. Vous savez jongler entre la lecture de plans, la gestion des commandes et des devis, les calculs nécessaires à l’assemblage de divers éléments ? Vous savez mettre votre créativité et votre imagination au service des particuliers comme des entreprises ? Dans ce cas, arrêtez de vous perdre en doutes divers et inutiles. Il apparait évident que vous désirez plus que tout vous lancer dans une nouvelle aventure ! Celle de la création d’entreprise.
Minutieux et inventif, vous jouissez en plus d’une véritable aisance dans la relation client. Il semble donc grand temps de mettre toutes ces qualités au service d’un projet professionnel d’envergure : la création de votre entreprise de menuiserie. Vous êtes prêt ? Alors dans ce cas, allez vite consulter notre guide Pas à Pas et notre modèle de business plan Menuiserie. Soyez l’artisan de votre succès !

Définition

Cela fait maintenant plusieurs jours, semaines, mois voire années que vous y pensez. La perspective de conduire une nouvelle carrière professionnelle en toute indépendance vous travaille de plus en plus. Vous n’êtes jamais mieux ailleurs que dans votre atelier et voulez maintenant prendre de l’ampleur en ouvrant votre propre entreprise de menuiserie. Et bien sachez, que chaque année, tout comme vous, des centaines voire des milliers d’entrepreneurs tentent leur chance dans la création d’entreprise. La raison de ce phénomène est simple : les Français sont en recherche constante et croissante de plus d’indépendance dans leur vie professionnelle. Cependant, beaucoup d’entre eux préfèrent attendre le bon moment. Mais devinez quoi. Il n’y a pas de bon ou de mauvais moment. Il faut juste y aller. C’est tout. Malgré tout, il ne faut pas non plus y aller de manière désordonnée.
Avoir pour projet de créer votre propre entreprise de menuiserie nécessite une importante phase de réflexion sur le point de savoir quelle méthode adopter. En vous accordant ce moment, soyez certain de gagner un temps précieux. Vous ne saisissez peut-être pas encore les motifs de ce type de discours et à vrai dire, c’est plus que normal. Il faut dire que ce n’est pas à l’école que l’on apprend à devenir entrepreneur. Mais ne vous en faites pas, nous sommes là pour vous aider ! Dés lors, vous commencerez par savoir ce que vous souhaitez proposer à vos clients en termes d’offre. Il faut dire que c’est important de savoir ce que l’on vend ! Afin d’y arriver, vous aurez tant besoin de vos compétences humaines que professionnelles. Il s’agit du binôme gagnant dans la conduite de votre projet d’entreprise de menuiserie.

Étape 1 : validez son idée

Gagner en efficacité, progresser encore et encore pour remplir les objectifs que vous vous êtes fixés constituent pour vous de véritables moteurs ? Alors, en créant votre entreprise de menuiserie, vous devriez trouver un challenge à la hauteur de vos ambitions ! Soyez conscient que lors de votre parcours de création, vous rencontrerez certainement nombre d’embuches et de défis. Mais vous pourrez aussi éprouver le plaisir de conduire un projet qui vous ressemble. Malgré tout, pour vous prémunir d’éventuelles déconvenues et garantir à votre projet le succès qu’il mérite, vous allez devoir adopter une véritable méthode bien rodée ainsi qu’une discipline quasi martiale. Ignorer ces quelques recommandations pourrait en revanche conduire votre projet tout droit dans une impasse. Rassurez-nous, c’est bien ce que vous désirez éviter ? Dans ce cas interrogez-vous :

  • Pour quelles raisons, la création de votre entreprise de menuiserie vous anime-t-elle autant ?
  • Avez-vous une idée des ressources dont il vous faudra tirer parti pour conduire votre projet d’entreprise de menuiserie ?
  • Pensez-vous pouvoir établir un équilibre entre votre vie personnelle et vos objectifs professionnels ?

Étape 2 : élaborez son concept

L’élaboration du concept représente une des phases essentielles de votre parcours. En effet, c’est à ce stade que vous bâtissez le squelette de votre entreprise de menuiserie. Pour vous assurer de réaliser cette étape dans les règles de l’art, vous ne devrez pas vous soustraire à un important exercice de réflexion. Surtout si vous devez affronter une concurrence acerbe.
Vous pouvez donc commencer par définir les grands axes quoi porteront votre idée. Ainsi, vous pourriez choisir de ne proposer que des travaux de menuiserie généralistes à destination des particuliers. A l’inverse, si vous en percevez l’opportunité, rien ne vous empêche de vous spécialiser sur certains types de prestations comme les ouvrages d’art par exemple.
De toute manière, vous devez toujours garder en tête qu’en toute circonstance, vous êtes le seul et unique capitaine du navire. C’est donc à vous que revient la responsabilité de déterminer la stratégie la plus adéquate. Vos efforts devant toujours tendre vers la satisfaction de votre client et son expérience lorsqu’il fera appel à vous.
Pour chacune des phases de votre projet, nous pouvons vous accompagner efficacement grâce à notre outil en mesure de réaliser un diagnostic pertinent et détaillé de votre projet.
Notre business plan Menuiserie vous apportera tous les outils nécessaires pour donner à votre projet toutes ses chances de réussite. Il vous permettra de visualiser rapidement les lignes de forces et les petites lacunes de votre projet.

TESTEZ GRATUITEMENT
VOTRE PROJET DE CRÉATION
69 202
ÉVALUATIONS
réalisées ces 12 derniers mois

Étape 3 : réalisez une étude de marché

Vous n’êtes peut-être pas encore accoutumé à la conduite de ce type de chantier. Alors dans ce cas prêtez attention au développement qui va suivre car l’étude de marché représente un indispensable dans votre création d’entreprise de menuiserie. Grâce à elle, vous percevrez avec une grande acuité, les grandes tendances du marché qui sera le vôtre. De cette manière vous parviendrez à déterminer le meilleur positionnement pour votre entreprise de menuiserie. Alors, pour commencer, votre étude devra évidemment porter sur le secteur de la menuiserie.
La grande force de ce type d’analyse consiste dans ce qu’elle permet l’acquisition d’un regard grand angle sur votre future activité. L’étude de marché représente aussi un outil redoutable pour identifier votre concurrence et obtenir un profil complet de vos prospects, tout comme de vos clients et partenaires. Si vous suivez notre méthode, vous parviendrez à en retirer tous les éléments nécessaires à la poursuite de votre parcours.
A la suite de votre analyse, vous devrez impérativement en extraire les résultats et les compiler pour rendre leur appréhension plus facile. Ensuite, afin d’approfondir ces derniers, vous devrez partir à la rencontre de vos futurs clients et écouter leurs remarques ainsi que leurs critiques. De cette manière vous ajusterez certaines parties de votre projet. En atteignant un tel niveau de détail, vous faites croître vos chances de vous démarquer sur votre marché. Une fois que vous aurez terminé votre étude de marché, les réponses aux questions suivantes devraient vous apparaitre :

  • Quelles sont les prestations les plus susceptibles de conquérir vos clients ?
  • Faut-il vous concentrer sur le marché du neuf ou de la rénovation ?
  • Quel est le niveau de prestation attendue ?
  • Quels sont les matériaux les plus plébiscités ?

Avec toutes ces informations, vous connaitrez vite votre cœur de cible et comment le toucher :

  • Quelle est la catégorie socioprofessionnelle la plus représentée ?
  • Quel est le montant moyen des travaux ?
  • Quelles sont les réalisations les plus demandées ?
  • Quel est le budget alloué ?

Étape 4 : choisissez votre emplacement et votre outil de travail

A ce stade, votre étude de marché et peut-être terminée ou en passe de l’être. Vous pouvez donc compter sur de nombreuses informations en mesure de vous renseigner sur le meilleur moyen de proposer vos prestations.
A présent, vous allez devoir partir à la chasse au local. Vous l’aurez compris maintenant, toute la question pour vous va être de vous dégoter le local idéal pour abriter votre entreprise de menuiserie. Il s’agit d’un moment essentiel dans votre progression. Raison pour laquelle vous devrez vous attacher à une grande rigueur.
Si vous ne devez pas tarder à vous mettre en recherche de l’emplacement de vos rêves. Evitez tout de même de vous précipiter au risque de faire le choix d’un local qui ne correspondrait pas vraiment aux ambitions que vous nourrissez pour votre entreprise de menuiserie. Ainsi, pour vous garantir un choix optimal, prenez le temps d’écrire tous les éléments qui, pour vous, sont essentiels à votre activité de menuiserie :

  • Est-il important de vous installer dans une grande ville ?
  • Quel est le contexte économique alentours ?
  • Y’a-t-il un dynamisme urbain important notamment au regard du nombre de chantiers engagés ?

Une démarche utile pourrait être de rencontrer d’autres professionnels présents sur votre secteur depuis assez longtemps afin de fournir des informations complémentaires.

Étape 5 : rédigez votre business plan

Dorénavant, vous le savez. Votre projet d’entreprise de menuiserie a toutes les chances de fonctionner. Mais maintenant, il va falloir que votre banquier en soit tout aussi convaincu que vous. C’est à cette seule condition qu’il vous apportera tout le soutien financier dont vous avez besoin. Afin d’atteindre votre objectif, vous devrez vous munir de votre indispensable business plan Menuiserie. Il vous fournira tout le soutien nécessaire à la réussite de ce rendez-vous crucial.
Vous devrez avancer à votre banquier des arguments efficaces et incontestables afin qu’il prenne son stylo pour signer votre accord de prêt et partir avec vous dans cette aventure. C’est pourquoi vous devrez absolument lui présenter votre business plan Menuiserie et ses tableaux financiers :

  • le compte de résultat prévisionnel
  • le bilan prévisionnel
  • le plan de financement
  • le budget de trésorerie

Si vous le jugez utile, vous pourrez y ajouter tous les indicateurs nécessaires au soutien de votre propos.
Une fois que vous lui aurez présenté vos arguments, votre banquier devrait vous octroyer votre prêt sans difficulté.
Pour assurer à votre projet les meilleures chances de succès, nos experts de l’accompagnement ont créé un modèle de business plan Menuiserie efficace et soigné. Il a permis le succès de centaines d’entrepreneurs comme vous ! Vous aimeriez vous aussi en profiter ? Consultez vite notre business plan Menuiserie pour donner toutes les chances à votre projet.

Télécharger le modèle

Étape 6 : choisissez le statut juridique

Choisir un statut juridique, c’est choisir l’identité à la fois administrative et juridique de votre entreprise de menuiserie. Vous percevez donc toute la sensibilité de ce choix. Et ce d’autant plus que tous les statuts n’ont pas les mêmes spécificités sur le plan de votre responsabilité juridique et financière ainsi que de celle de vos associés.
Une fois que vous aurez déterminé le statut le plus mieux adapté à votre activité, vous procèderez à la répartition du capital parmi les associés de votre entreprise de menuiserie. Cette formalité n’étant pas nécessaire dans le cas où vous choisiriez l’EURL. Enfin, il vous faudra effectuer un choix pour le régime fiscal et social de votre entreprise de menuiserie.

Voici les statuts qui peuvent convenir à votre activité :

Le régime de micro-entrepreneur

Il s’agit d’une entreprise individuelle immatriculée au Répertoire des métiers ou au Registre du commerce et des sociétés. Ce régime permet de bénéficier d’un régime social simplifié ; le micro-social. La responsabilité est illimitée. Ce statut présente plusieurs avantages, et notamment celui de la simplicité. En effet, les contributions fiscales et sociales ne sont payées qu’une fois le chiffre d’affaires réalisé. Les cotisations sociales sont calculées sur la base du chiffre d’affaires et non du bénéfice. Cependant, des plafonds de chiffre d’affaires sont à respecter.

La SARL (société à responsabilité limitée)

Elle est composée de 2 associés au minimum. L’entreprise créée est une personne morale. En cas de faillite, seul le montant du capital de la SARL peut être réclamé. Le créateur de la société ne peut voir ses biens propres saisis (hormis dans le cas d’une faute grave de sa part). Le capital social de l’entreprise est constitué par les apports des différents associés. Attention, une assemblée générale doit être organisée une fois par an.

L’EURL (entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée)

Elle a les mêmes caractéristiques que la SARL si ce n’est qu’elle ne comporte qu’un associé unique.

La SAS (société par action simplifiée) et la SASU (société par action simplifiée unipersonnelle)

Les associés ne sont responsables qu’à hauteur de leurs apports. Le dirigeant est assimilé salarié et bénéficie donc de la même protection. Cette forme de société est réputée plus flexible que la SARL car son organisation est complètement définie par les statuts.

Étape 7 : réalisez les démarches administratives

1. Rédigez vos statuts

La rédaction des statuts constitue une phase importante dans la création de votre société. Cet acte juridique régit l’ensemble des règles afférentes à la vie de la société. Il va notamment définir les modalités de prises de décision, les règles de gouvernance ou encore l’étendue des pouvoirs des dirigeants.

2. Procédez au dépôt du capital social

Cette étape consiste dans la remise des fonds auprès d’un organisme dépositaire. Il peut s’agir d’une banque, de la Caisse des Dépôts et Consignations ou encore d’un notaire.
Ce versement peut prendre la forme d’un chèque de banque émis par un établissement bancaire domicilié en France, d’un virement bancaire ou d’un versement en espèces.
Pour certaines formes de société, ce versement peut être échelonné dans le temps. Par exemple, pour les SARL, le minimum est fixé à 20%. Le reste pouvant être versé dans les 5 ans suivant la création. Pour les SA et SAS, le minimum est fixé à 50%.

3. Procédez à la nomination du dirigeant

Que la société n’ait qu’un seul ou plusieurs dirigeants, les informations à leur propos doivent figurer dans le formulaire M0.
De plus, les dirigeants doivent signifier leur acceptation par la signature de l’acte nominatif précédée de la mention « bon pour acceptation des fonctions de » gérant ou de président, par exemple. En outre, l’identité des premiers dirigeants devra figurer sur l’avis de constitution publié au journal des annonces légales. Enfin, chaque dirigeant devra signer une déclaration sur l’honneur de non-condamnation.

4. Contactez le CFE

Cet organisme a pour rôle de centraliser les pièces du dossier de demande d’inscription pour les communiquer aux autres organismes tels que l’INSEE, le Greffe du tribunal de commerce, les services fiscaux, l’inspection du travail et bien d’autres.

5. Procédez à la publication de votre annonce légale

Cette formalité est une étape obligatoire dans la constitution d’une société. Elle doit contenir un certain nombre de mentions obligatoires qui varient selon la forme juridique. Cependant certaines mentions sont communes. Ainsi :
Dénomination sociale

  • Forme juridique
  • Montant de capital social
  • Adresse du siège social
  • Objet social
  • Durée de la société
  • Identité des dirigeants
  • Identité du RCS qui a immatriculé la société

6. Obtenez vos numéros d’identification

Dès l’effectivité de votre immatriculation, vous recevrez un numéro SIREN qui permet d’identifier l’entreprise ; un numéro SIRET qui identifie chaque établissement de la même entreprise ; un code APE qui identifie la branche d’activité de l’entreprise.

7. Prenez connaissance de la réglementation

Il vous faudra souscrire une assurance décennale. Cette dernière est obligatoirement souscrite antérieurement au commencement du chantier. De plus, vous devrez solliciter une assurance de responsabilité civile professionnelle afin d’anticiper sur d’éventuels dommages causés à vos clients comme à leurs biens.

LE BUSINESS PLAN MENUISERIE

Découvrez notre modèle de business plan menuiserie rédigé par un de nos experts de la création d’entreprise. Ce document est indispensable pour créer votre entreprise. En effet, ce plan d'affaires vous permettra de mieux convaincre votre banquier de la solidité de votre entreprise et de structurer votre réflexion afin de mettre toutes les chances de votre côté.

Télécharger le modèle
Voir la fiche produit

5 points pour garantir le succès de votre menuiserie

Alors, heureux ?! On voit le bout ! Dorénavant vous n’avez qu’une seule hâte, démarrer votre activité sur les chapeaux de roues et faire la démonstration de votre savoir-faire. Mais attendez encore un tout petit peu. Il nous reste quelques conseils à vous prodiguer avant de vous laisser voler par vos propres ailes :

Les prestations que vous réalisez : gardez toujours en tête que le client nourrit souvent des exigences élevées et que les concurrents ne sont jamais très loin. C’est pourquoi, il est capital de vous démarquer en proposant des prestations toujours plus personnalisées qui répondent à leurs problématiques. Le montant de vos prestations : prenez le temps de le consolider avant de vous jeter dans le grand bain. Vous devez être au clair avec vos tarifs afin de ne pas être trop éloigné des prix du marché et de pouvoir saisir les opportunités lorsqu’elles se présentent.

La promotion de votre activité : aujourd’hui plus que jamais, vous ne pouvez vous passer de communiquer et vous le savez. Dés lors, vous allez devoir utiliser des instruments appropriés. Ainsi, en premier lieu, vous pourrez utiliser les ressorts de la publicité papier. Elle vous permettra de faire connaitre votre identité au travers de votre logo, vos coordonnées ainsi que le nom de votre société. Un autre pilier essentiel de votre stratégie réside dans internet. C’est pourquoi vous ne devrez pas tarder à créer votre site web. Ensuite, vous penserez à occuper les réseaux sociaux afin de bâtir une communauté de prospects fidèles. Enfin, mais il s’agira d’une question de budget, vous pourrez étudier l’intérêt des outils de communication payants.

L’emplacement de votre société : nous l’avons déjà évoqué mais le choix de l’emplacement est primordial. Ne vous précipitez pas sur le premier que vous trouverez. Au contraire, interrogez-vous sur ce que vous attendez de ce local et analysez les caractéristiques essentielles. C’est pourquoi vous devez vous interroger :

  • Le local a-t-il déjà subi des avaries ?
  • Est-il bien placé ?
  • L’endroit est-il assez paisible pour vous permettre de travailler dans des conditions sereines ?
  • Quelle est la disposition des lieux ?
  • Aurez-vous assez de place pour effectuer le stockage de votre matériel ?
  • Disposez-vous du budget suffisant ?
  • Aurez-vous besoin de réaliser des travaux ?
  • L’endroit permet-il une éventuelle évolution de votre activité ?

Le plan d’affaires : Il constitue un partenaire essentiel tout au long de votre parcours et même après. C’est pourquoi, nous vous invitons grandement à vous équiper dès maintenant de votre business plan Menuiserie.
Profitez d’une méthodologie éprouvée. Il vous permettra d’ordonner et d’exposer vos idées de manière pertinente et élaborée. Enfin, il vous sera précieux lors de la recherche de financements pour emporter la conviction de vos partenaires.

Votre business plan Menuiserie n’attend plus que vous !
Alors venez vite le consulter sur notre site !

Voyez-vous d’autres points clés pour favoriser le succès ?

Valider

Les forces du concept

Un marché dynamique : la conjugaison de faibles taux d’intérêt dans l’immobilier et de mesures fiscales qui incitent à l’achat et à la réalisation de travaux portent ce marché. De plus, le marché de l’ancien présente de réelles perspectives de croissance. Tout comme celui de la restauration.

Le montant de vos investissements : ouvrir une entreprise de menuiserie vous demandera certainement de faire l’acquisition de nombreux matériels afin de réaliser vos prestations dans les meilleures conditions possibles. Dés lors, plus vos chantiers seront ambitieux, plus vos investissements devront suivre.

Votre passion : si le métier de menuisier demande un grand nombre de qualités au rang desquelles la passion, il en va de même pour la création d’entreprise. C’est cette même passion qui vous permettra de surmonter les obstacles et de voir les opportunités là où d’autres ne verront rien.

Les menuiseries en chiffres

0
Aujourd’hui, le secteur compte environ 52 000 entreprises.
0 MDS €
En moyenne, 90% des lecteurs ont lu 16 livres sur les 12 derniers
0 %
50% des entreprises sont des entreprises de moins de 20 salariés.
CET ARTICLE VOUS A PLU ?
VOTEZ !
CONNECTÉ
SUR LES RÉSEAUX
NEWSLETTER
INSCRIVEZ-VOUS !
Recevez une fois par mois toute l'actualité du Business Plan dans votre boite mail.