Ouvrir une entreprise de recyclage

Ce n’est un secret pour personne. Les ressources de notre planète ne sont pas infinies et se doivent d’être préservées. Nous ne connaissons maintenant que trop bien les problématiques posées par la croissance permanente de notre société de consommation. Surexploitation des ressources, pollutions d’origines diverses, gaspillages en tous genres comptent parmi les grands maux de notre temps. Et nous commençons tout juste à en prendre conscience. C’est pourquoi depuis plusieurs années, une des solutions apportées à ces problématiques fut de promouvoir le recyclage tant auprès des particuliers que des professionnels. Si l’Etat assure cette fonction directement auprès des ménages par la fourniture d’un service de ramassage et de tri, les entreprises doivent quant à elles conduire cette tâche par leurs propres moyens. Ceci explique en partie le fait qu’aujourd’hui, mis à part les grandes organisations, peu d’entreprises sont en mesure d’assurer cette fonction, notamment en raison du coût que cela peut représenter. Pourtant, chaque année, ce sont plusieurs millions de tonnes de déchets qui sont laissés à l’abandon au lieu de faire l’objet d’un retraitement et d’une véritable valorisation.
Or, entrer dans ce type de démarche, présente pour les entreprises un grand nombre d’avantages parmi lesquels un gain en termes d’image, en termes d’optimisation de leurs process et surtout en termes financiers. Le recyclage des déchets constitue un véritable marché qui reste encore très, voire trop peu exploité. Et de nombreuses startups innovantes ne s’y sont pas trompées. Les opportunités dans ce domaine sont légions et ne demandent qu’à être saisies.
Vous êtes doté d’une grande sensibilité pour les questions de protection environnementale et l’innovation vous attire ? Vous disposez d’une pleine conscience des enjeux à la fois réputationnels, organisationnels et financiers du recyclage des déchets dans les organisations ? Vous savez comment organiser un processus efficace afin de collecter, trier et valoriser cette précieuse ressource encore sous-exploitée ? Convaincu de la nécessité d’entrer dans une telle démarche vous savez faire œuvre de pédagogie pour rallier à vous les plus sceptiques ? Vous nourrissez un grand enthousiasme à chaque fois que vous entendez parler d’une nouvelle technologie à même de contribuer à la résolution de ce type de problématique ? Ne faites plus semblant nous le savons tout comme vous ! Il est évident que vous êtes le nouveau fer de lance du recyclage de déchets. Alors maintenant que les mots sont posés, qu’attendez-vous pour créer votre propre entreprise de recyclage ? Levez vos appréhensions et partez à l’assaut de ce marché colossal.

Engagé, imaginatif, passionné d’environnement et véritable touche à tout, vous jouissez d’ores et déjà de toutes les qualités nécessaires pour créer votre entreprise de recyclage. Et il y a fort à parier que vous n’aurez aucun mal à convaincre de nouveaux clients de la nécessité de cette démarche. Vous le sentez, votre idée, c’est de béton. C’est pourquoi, il vous faut la consolider grâce à notre guide Pas à Pas et notre modèle de business plan Entreprise de recyclage. Participons ensemble à protéger notre planète !

Définition

Cela fait longtemps que vous y songez. Vous avez toujours senti au fond de vous que vous n’étiez pas fait pour être un simple opérateur. Vous, ce qui vous fait vibrer c’est l’indépendance. C’est la possibilité de mener les projets qui vous tiennent à cœur, de la manière dont vous les concevez. En effet, vous avez votre propre conception du recyclage et de la manière dont il doit être conduit. Vous en connaissez tous les arcanes et êtes mûr pour vous lancer en solo. Félicitations car ce n’est pas une décision facile à prendre. Cependant, gardez en tête que votre démarche n’est pas si exotique que ça. Au contraire, de plus en plus de Français sautent chaque année le pas de la création et ne regrettent pas leur choix. Vous êtes sur le point de pénétrer dans la grande sphère de l’entrepreneuriat. N’attendons plus une seconde de plus et commençons ensemble !
Tout débute par vous consacrer un moment afin de définir les attentes que vous nourrissez pour votre nouveau projet. N’y voyez nullement une perte de temps ! Loin s’en faut. C’est une étape préliminaire essentielle pour garantir le bon départ de votre projet. Vous êtes peut-être novice dans la grande aventure de l’entrepreneuriat. Dans ce cas, une première question doit commencer à poindre : « comment on fait ? ». Vous voulez savoir comment on fait pour tenter de lancer une entreprise de recyclage ? Et bien, on commence par déterminer ce que l’on veut vendre ; ce que l’on veut proposer au marché. Vous allez donc devoir construire votre offre. Et la bonne nouvelle, c’est que pour entamer ce travail, vous disposez déjà des principaux éléments : vos compétences personnelles et vos compétences professionnelles. Ne perdez jamais de vue cette association. Elle constitue un duo de choc que vous ne devez pas hésiter à solliciter. De la sorte, vous augmenterez largement votre potentiel de réussite.

Étape 1 : validez son idée

Une chose est sûre, vous êtes porté par votre ambition et le goût du challenge. Dans ce cas, votre projet d’entreprise de recyclage devrait vous donner pleine et entière satisfaction. En effet, si la création d’entreprise représente une démarche tout à fait enrichissante à plusieurs égards, c’est aussi une route semée d’embuches. Cette situation vous poussera parfois dans vos retranchements et vous conduira à puiser dans toutes vos ressources pour relever les défis qui se présenteront à vous. Un des premiers conseils qui nous pouvons vous dispenser est de vous soumettre à une méthodologie rigoureuse afin d’assurer de solides bases à votre projet. C’est capital. Sans quoi, vous risquez de rapidement perdre le fil et laisser votre projet s’éteindre précocement. Dés lors, pour ne pas vous retrouver dans ce type de situation, prenez soin de vous questionner :

  • Pourrez-vous trouver la motivation suffisante pour soutenir jusqu’au bout votre projet d’entreprise de recyclage ?
  • Etes-vous certain de pouvoir rassembler l’ensemble des ressources nécessaires à l’essor de votre entreprise de recyclage ?
  • Avez-vous les épaules pour gérer simultanément votre vie professionnelle et personnelle ?

Étape 2 : élaborez son concept

A ce stade, vous commencez à dégrossir votre projet d’entreprise de recyclage et mettez en exergue les principaux éléments qui le porteront. Pour conduire cette phase de manière sereine et efficace, vous aurez à nouveau besoin d’une période de réflexion. Il s’agit d’une condition sine qua none afin que votre projet jouisse du meilleur environnement pour éclore.
Plusieurs options sont donc à votre disposition. Il vous est possible d’adopter une démarche classique en proposant à vos clients de procéder vous-même à la collecte, au tri et à la valorisation de leurs déchets. Une autre option pourrait être de leur proposer la location d’une machine qu’ils installeraient dans leurs locaux et qui opèrerait directement sur place les opérations de tri. Les collaborateurs ayant juste à déposer leurs déchets dedans.
Sachez seulement qu’il n’existe pas de solution unique et qu’en toute circonstance vous êtes le seul à savoir ce qui sera pertinent pour votre entreprise de recyclage. Malgré tout, il existe une donnée que vous devrez prendre en compte à toutes les phases de votre projet. C’est celle relative à l’expérience que vos clients éprouveront à l’utilisation de votre service. Celle-ci doit toujours être la plus exceptionnelle possible. Il n’y a qu’ainsi que vous ferez une réelle différence et que vous parviendrez à les fidéliser.
Bien conscients du défi que cela représente, nous avons développé pour vous un outil en mesure de réaliser un diagnostic pertinent et détaillé de votre projet.
Parce que tous les soutiens comptent, ne vous privez pas d’une chance de conduire votre projet à sa réussite. Consultez notre business plan Entreprise de recyclage. Ainsi, vous percevrez rapidement tous les points forts et les points faibles de votre projet pour y apporter des solutions alternatives si besoin.

TESTEZ GRATUITEMENT
VOTRE PROJET DE CRÉATION
71 194
ÉVALUATIONS
réalisées ces 12 derniers mois

Étape 3 : réalisez une étude de marché

Une étude de quoi ? Ça ne vous dit rien ? Dans ce cas ne paniquez pas et apprenez. Vous allez tout savoir. L’étude de marché constitue une des pierres angulaires dans l’élaboration de votre projet. Avec cette analyse, vous anticipez les éventuelles complications par une approche scientifique de votre marché. En l’occurrence, vous ferez porter votre étude sur le marché du recyclage et de la valorisation des déchets. De cette manière, vous concevrez plus facilement les éléments qui influeront de manière profonde votre activité et pourrez vous adapter en conséquence.
Grâce à l’étude de marché, vous jouissez d’un regard neuf et éclairé sur tous les axes possibles afin de développer votre entreprise de recyclage. Analyser le marché sur lequel vous vous situez vous permettra en outre de connaitre les acteurs qui évolueront sur votre marché. Il s’agira bien sûr de vos concurrents mais aussi et surtout de vos futurs clients. De quelle manière peuvent-il utiliser votre service ? Pourquoi l’utiliserait-il ? Sont-ils intéressés ? Par l’étude de marché, vous parviendrez peu à peu à apporter des réponses à toutes vos questions. L’étude de marché est donc un instrument dont vous ne pouvez vous passer. La conduire de manière rigoureuse vous procurera un nombre important de données très qualitatives et donc stratégiques.
Une fois votre enquête achevée, vous devrez absolument les mettre tous en parallèle afin d’en extraire de nouvelles données. Une fois cette phase accomplie, n’hésitez pas échanger avec vos futurs clients. Toutes les occasions sont bonnes et vous obtiendrez certainement des pistes supplémentaires afin de préciser votre stratégie. Vous affinerez aussi le positionnement de votre entreprise de recyclage. A l’issue de l’étude, il est très fort probable que vous ayez la réponse à nombre de questions telles que :

  • Quelles sont les entreprises le plus en demande ?
  • Quelle sont leurs pratiques en la matière ?
  • Comprennent-elles l’intérêt d’une telle démarche ?

Sur la base de cette masse d’informations, vous obtiendrez le portrait type des entreprises en mesure de bénéficier de vos services et pourrez bâtir une stratégie adaptée à chacune d’entre elles :

  • Quels sont les secteurs les plus concernés ?
  • Les entreprises ont-elles un budget dédié à cette thématique ?
  • Sont-elles enclines à adopter la démarche que vous leur proposez ?

Étape 4 : choisissez votre emplacement et votre outil de travail

A ce stade, vous avez très vraisemblablement achevé de conduire votre étude de marché. Votre projet se précise. Les éléments que vous avez collectés vous confortent dans votre idée. Bref, tout va bien.
A présent, vous allez devoir trouver un endroit pour implanter votre entreprise de recyclage. Et implanter, ça signifie trouver un local qui vous permettra d’exercer votre métier efficacement. Il s’agit d’une phase cruciale pour votre future entreprise de recyclage. C’est pourquoi, il convient une fois de plus d’adopter une certaine rigueur.
Souvenez-vous que vous ne serez pas seul à partir en quête de l’emplacement rêvé. C’est pourquoi, vous devez dès à présent anticiper cette étape afin de pouvoir saisir de possibles opportunités et de ne pas vous retrouver au dépourvu. Cependant, ce n’est pas non plus une raison pour vous jeter dans le premier local venu. A défaut, vous vous exposeriez à devoir composer avec un local qui ne vous correspond pas. Alors optimisez votre temps en établissant dès à présent une liste des prérequis attendus pour l’hébergement de votre entreprise de recyclage :

  • Quelle doit être la superficie minimale ?
  • Faut-il privilégier les zones d’activité ?
  • Quel est le contexte politique, économique ou social de votre lieu d’implantation ?
  • Comment l’endroit est-il desservi ?

Une bonne stratégie afin d’obtenir des informations pertinentes sur ces sujets pourra consister dans l’échange avec des professionnels divers déjà implantés. Vous pourriez recueillir des informations essentielles.

Étape 5 : rédigez votre business plan

Arriver à ce niveau de votre projet constitue déjà une belle avancée, alors vous pouvez vous applaudir ! Malgré tout vous n’êtes pas encore arrivé au bout de votre chemin. Car si vous maîtrisez votre sujet sur le bout des doigts et que vous êtes convaincu de son potentiel de réussite, sachez que ce n’est pas tout. Pour faire grandir votre projet, vous aurez certainement besoin d’un partenaire qui apportera un soutien financier à votre aventure. Et ce partenaire sera votre banquier.
Mais avant de le compter parmi vos rangs, il vous faudra le convaincre. Le plus sûr moyen d’y arriver ? Lui montrer des chiffres pour qu’il se rende lui aussi compte de la faisabilité de votre projet. Comment y parvenir ? Vous devez lui exposer des chiffres, des chiffres et encore des chiffres !
Pour vous accompagner dans cette étape cruciale, nous vous conseillons de télécharger votre business plan Entreprise de recyclage.
Ayez conscience qu’en la matière, il n’y a pas d’« à peu près ». Votre banquier veut du concret. Alors vous lui présenterez les documents disponibles avec votre business plan Entreprise de recyclage :

  • le compte de résultat prévisionnel
  • le bilan prévisionnel
  • le plan de financement
  • le budget de trésorerie

Bien évidemment, chaque secteur d’activité a ses spécificités. Alors si vous l’estimez pertinent, nous vous encourageons à rejouter tous les éléments susceptibles d’augmenter la compréhension économique de votre activité.
Une fois que votre banquier aura pris connaissance de votre projet, vous pourrez certainement vous réjouir d’avoir conquis votre premier partenaire.
Afin de garantir à votre projet les meilleures chances de performer, nous avons élaboré un business plan Entreprise de recyclage, fruit de l’expérience acquise auprès de nombreux entrepreneurs comme vous. Notre business plan Entreprise de recyclage vous assure un outil solide afin que vous atteigniez le succès. Vous souhaitez faire équipe avec de vrais experts ? Alors consultez vite votre business plan Entreprise de recyclage afin de donner toutes les chances de réussite à votre projet.

Télécharger le modèle

Étape 6 : choisissez le statut juridique

La sélection d’un statut juridique représente la concrétisation à la fois juridique et administrative de votre projet d’entreprise de recyclage. Il s’agit donc d’une phase délicate qui nécessite tout de même certaines connaissances. D’autant plus que ce choix va engendrer des conséquences tant sur le plan financier que juridique, pour vous ainsi que pour vos associés.
A partir du moment où vous aurez choisi les statuts les plus adaptés à votre entreprise et votre activité, vous vous livrerez à la répartition du capital entre vous et vos associés. Sauf bien sûr si vous optez pour l’EURL. Et pour terminer, vous choisirez votre régime fiscal et social.
Actuellement, de nombreux statuts peuvent correspondre à votre activité :

Le régime de micro-entrepreneur

Il s’agit d’une entreprise individuelle immatriculée au Répertoire des métiers ou au Registre du commerce et des sociétés. Ce régime permet de bénéficier d’un régime social simplifié ; le micro-social. La responsabilité est illimitée. Ce statut présente plusieurs avantages, et notamment celui de la simplicité. En effet, les contributions fiscales et sociales ne sont payées qu’une fois le chiffre d’affaires réalisé. Les cotisations sociales sont calculées sur la base du chiffre d’affaires et non du bénéfice. Cependant, des plafonds de chiffre d’affaires sont à respecter.

La SARL (société à responsabilité limitée)

Elle est composée de 2 associés au minimum. L’entreprise créée est une personne morale. En cas de faillite, seul le montant du capital de la SARL peut être réclamé. Le créateur de la société ne peut voir ses biens propres saisis (hormis dans le cas d’une faute grave de sa part). Le capital social de l’entreprise est constitué par les apports des différents associés. Attention, une assemblée générale doit être organisée une fois par an.

L’EURL (entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée)

Elle a les mêmes caractéristiques que la SARL si ce n’est qu’elle ne comporte qu’un associé unique.

La SAS (société par action simplifiée) et la SASU (société par action simplifiée unipersonnelle)

Les associés ne sont responsables qu’à hauteur de leurs apports. Le dirigeant est assimilé salarié et bénéficie donc de la même protection. Cette forme de société est réputée plus flexible que la SARL car son organisation est complètement définie par les statuts.

Étape 7 : réalisez les démarches administratives

1. Rédigez vos statuts
La rédaction des statuts constitue une phase importante dans la création de votre société. Cet acte juridique régit l’ensemble des règles afférentes à la vie de la société. Il va notamment définir les modalités de prises de décision, les règles de gouvernance ou encore l’étendue des pouvoirs des dirigeants.

2. Procédez au dépôt du capital social
Cette étape consiste dans la remise des fonds auprès d’un organisme dépositaire. Il peut s’agir d’une banque, de la Caisse des Dépôts et Consignations ou encore d’un notaire.
Ce versement peut prendre la forme d’un chèque de banque émis par un établissement bancaire domicilié en France, d’un virement bancaire ou d’un versement en espèces.
Pour certaines formes de société, ce versement peut être échelonné dans le temps. Par exemple, pour les SARL, le minimum est fixé à 20%. Le reste pouvant être versé dans les 5 ans suivant la création. Pour les SA et SAS, le minimum est fixé à 50%.

3. Procédez à la nomination du dirigeant
Que la société n’ait qu’un seul ou plusieurs dirigeants, les informations à leur propos doivent figurer dans le formulaire M0.
De plus, les dirigeants doivent signifier leur acceptation par la signature de l’acte nominatif précédée de la mention « bon pour acceptation des fonctions de » gérant ou de président, par exemple. En outre, l’identité des premiers dirigeants devra figurer sur l’avis de constitution publié au journal des annonces légales. Enfin, chaque dirigeant devra signer une déclaration sur l’honneur de non-condamnation.

4. Contactez le CFE
Cet organisme a pour rôle de centraliser les pièces du dossier de demande d’inscription pour les communiquer aux autres organismes tels que l’INSEE, le Greffe du tribunal de commerce, les services fiscaux, l’inspection du travail et bien d’autres.

5. Procédez à la publication de votre annonce légale
Cette formalité est une étape obligatoire dans la constitution d’une société. Elle doit contenir un certain nombre de mentions obligatoires qui varient selon la forme juridique. Cependant certaines mentions sont communes. Ainsi :

  • Dénomination sociale
  • Forme juridique
  • Montant de capital social
  • Adresse du siège social
  • Objet social
  • Durée de la société
  • Identité des dirigeants
  • Identité du RCS qui a immatriculé la société

6. Obtenez vos numéros d’identification
Dès l’effectivité de votre immatriculation, vous recevrez un numéro SIREN qui permet d’identifier l’entreprise ; un numéro SIRET qui identifie chaque établissement de la même entreprise ; un code APE qui identifie la branche d’activité de l’entreprise.

7. Prenez connaissance de la réglementation
Nombreuses sont les réglementations qui s’appliquent aux secteurs du recyclage. Ainsi, il vous faudra maîtriser les dispositions liées notamment à la loi NOTRe, à la loi de transition énergétique, au plan déchets, au Code de l’environnement ou encore aux plans régionaux.

LE BUSINESS PLAN ENTREPRISE DE RECYCLAGE

Découvrez notre modèle de business plan entreprise de recyclage rédigé par un de nos experts de la création d’entreprise. Ce document est indispensable pour créer votre entreprise. En effet, ce plan d’affaires vous permettra de mieux convaincre votre banquier de la solidité de votre entreprise et de structurer votre réflexion afin de mettre toutes les chances de votre côté.

Télécharger le modèle
Voir la fiche produit

4 points pour garantir le succès de votre entreprise de recyclage

Accrochez-vous ! Vous y êtes presque ! A ce stade, vous avez acquis la certitude que votre entreprise de recyclage bénéficie de toutes les chances de réussite. Mais attendez ! On a encore deux ou trois petits secrets pour vous avant d’engager les grandes manœuvres. Ça vous intéresse ?

  1. Soignez votre proposition commerciale : si le secteur du recyclage est encore assez peu investi sur le champ des TPE et PME, il n’en reste pas moins que vous n’êtes pas seul à avoir flairé le bon filon. En effet, à l’heure actuelle, de nombreuses startups se créent autour de cette thématique et prétendent révolutionner la collecte des déchets. C’est pourquoi, si vous souhaitez réellement vous différencier, vous devrez impérativement construire une offre claire qui soit comprise par vos futurs clients.
  2. Ne pas négliger votre communication : vous n’êtes certainement pas tombé de la dernière pluie et êtes en phase avec votre époque. Dans ce cas, vous savez qu’aujourd’hui, la communication constitue un levier incontournable et stratégique. C’est pourquoi, pour vous engager dans cette stratégie, vous pouvez commencer par utiliser la publicité papier. Elle sera un excellent véhicule pour exposer votre logo, le nom de votre société ainsi que vos coordonnées. Mais s’il y a bien un outil dont vous ne pourrez vous passer, c’est bien Internet. Grâce à lui, vous vous assurez de communiquer à grande échelle. C’est une des charnières de votre politique de communication. Surtout si vous privilégiez les réseaux sociaux. La création de votre site web représentera aussi une formidable opportunité de gagner en visibilité et d’être contacté par vos prospects. Enfin, si vous bénéficiez du budget nécessaire, vous pourrez encore faire appel aux moyens de communication payants.
  3. L’importance de l’emplacement : si vous avez lu avec attention ce qui a précédé alors vous aurez saisi toute l’importance de choisir un emplacement qui correspond le plus possible à l’activité que vous souhaitez exercer ainsi qu’à vos ambitions. Dés lors, vous devrez, assez tôt dans votre projet, établir les qualités que vous attendez d’un local pour abriter votre entreprise de recyclage :Quel est le passé du local ?
    • Le local est-il visible ?
    • Quel est l’environnement d’implantation du local ?
    • Comment les lieux sont-ils disposés ? Sont-ils largement accessibles ?
    • Le local vous permet-il de stocker vos matériels dans de bonnes conditions ?
    • Votre budget vous permet-il l’acquisition de ce local en particulier ?
    • Le local nécessite-t-il des travaux ?
    • Vous laisse-t-il de la place pour éventuellement faire évoluer votre activité ?
    • Comment se situe la concurrence à proximité ?
  4. Le plan d’affaires : aussi appelé « business plan », il s’apparente à un véritable carnet de route. Ce document vous accompagnera tout au long de votre parcours. Vous pourrez aussi vous en servir pour appuyer votre propos lorsqu’il s’agira pour vous de convaincre de nouveaux investisseurs ou partenaires.
    Ainsi, ne perdez pas de temps et bénéficiez d’une méthode maintes et maintes fois éprouvée auprès d’heureux entrepreneurs comme vous. Notre business plan Entreprise de recyclage constitue un condensé de tout notre savoir-faire acquis et que nous mettons maintenant à votre disposition. Votre business plan Entreprise de recyclage est le partenaire de votre performance. Il vous attend déjà ! Venez vite le consulter sur notre site !

Voyez-vous d’autres points clés pour favoriser le succès ?

Valider

Les forces du concept

Une problématique d’actualité : en effet, aujourd’hui la très grande majorité des entreprises de petite et moyenne taille n’ont pas les moyens financiers et matériels d’assurer eux-mêmes une gestion adéquate de leurs déchets. En effet, la majorité de ces prestations est principalement réalisée auprès de gros acteurs. Il existe donc une large part du marché du recyclage à conquérir.

La hauteur des investissements nécessaires
: selon toute vraisemblance, l’ouverture d’une entreprise de recyclage va nécessiter de nombreux investissements essentiellement sur un plan matériel. Ceux-ci pouvant s’avérer conséquents. Vous devrez donc impérativement parvenir à en faire une évaluation, même globale, afin de vous éviter certaines déconvenues.

La passion qui vous anime : l’ouverture d’une entreprise de recyclage, en sus d’une motivation purement financière, s’accompagne d’une véritable démarche dans le sens de la protection de l’environnement. C’est cette ambition alliée à votre passion de l’entrepreneuriat qui vous permettra de relever tous les défis qui se présenteront à vous. En la conservant, vous assurez à votre projet d’entreprise de recyclage une véritable pérennité.

Les entreprises de recyclage en chiffres

0
On dénombre 1250 entreprises de recyclage et 2160 établissements en France
0MDS €
Le chiffre d’affaires réalisé se porte à 8, 2 milliards d’euros
0M tonnes
100 millions de tonnes de déchets collectés en 2016
CET ARTICLE VOUS A PLU ?
VOTEZ !
CONNECTÉ
SUR LES RÉSEAUX
NEWSLETTER
INSCRIVEZ-VOUS !
Recevez une fois par mois toute l'actualité du Business Plan dans votre boite mail.