Ouvrir une auto-école

Malgré les différentes tentatives gouvernementales pour réduire leur nombre, l’automobile ou la moto restent des moyens de locomotion privilégiés par de nombreux Français. Il faut dire que ce genre de véhicule présente de nombreux avantages et incarne le plus souvent la liberté de mouvement par excellence. La difficulté est que, pour bénéficier du droit de rouler cheveux aux vents sur toutes les routes du pays, l’obtention du permis de conduire constitue une étape incontournable. Anciennement surnommé « petit papier rose », ce document est maintenant délivré sous forme de carte et justifie de votre bonne maitrise des règles du code de la route ainsi que des règles de sécurité.
Pour accompagner les aspirants au permis de conduire dans leur apprentissage, les auto-écoles sont en mesure de délivrer la formation nécessaire et adéquate. Leçon de code de la route, accompagnement à l’examen, séances pratiques de conduite, ces établissements sont en mesure d’apporter tous les enseignements essentiels à l’obtention du très convoité permis de conduire.
Conduite accompagnée, apprentis ou encore autonomie comptent parmi les notions qui vous parlent ? Vous disposez de réelles qualités pédagogiques ? Votre patience et votre professionnalisme font l’objet d’une reconnaissance unanime de vos pairs ? Les subtilités de la conduite n’ont aucun secret pour vous ? Vous bénéficiez d’une réelle expertise dans l’accompagnement à la conduite ? Dans ce cas, pourquoi réfléchir encore ? Il semble évident que vous avez le profil idéal pour ouvrir votre propre auto-école. Alors faites chauffer le moteur et prenez le volant de votre nouvelle vie !
Enseigner, transmettre, dispenser les règles et méthodes de bases pour devenir un parfait conducteur sont des qualités que vous pouvez et savez communiquer à vos apprentis ? Alors, le moment est certainement venu de vous lancer ! Gagnez en efficacité grâce à notre guide Pas à Pas et notre modèle de business plan Auto-école.

Définition

Vous êtes sur le point de vous engager sur une route nouvelle ! Félicitations ! L’indépendance vous tend les bras et vous allez enfin pouvoir faire coïncider votre passion et l’exercice de votre activité professionnelle. S’il s’agit pour vous d’une démarche encore inédite, sachez que tous les ans, nombre de nos compatriotes se lancent dans la grande aventure l’entrepreneuriat. Chaque année des entrepreneurs en herbe font éclore de nouvelles entreprises comme autant de promesses. Et maintenant, vous aussi, vous désirez mettre un coup d’accélérateur à votre vie tant personnelle que professionnelle. Voilà pourquoi vous voulez embrayer aussi vite que possible sur la création de votre auto-école. Cependant, avant de démarrer, prenez le temps d’effectuer tous les contrôles de sécurité et réfléchissez.
Vous vous apprêtez à partir à l’aventure. Mais vous vous posez certainement la question de savoir comment débuter. Comment assurer à votre projet toutes les chances de réussite ? Une grande partie de la réponse se trouve dans l’acquisition d’un regard clair et objectif sur la prestation que vous comptez fournir. Afin d’y parvenir, vous devrez faire le point sur vos ressources à la fois humaines et professionnelles. Il y a dans ce couple la quintessence de ce qui vous permettra de conduire votre projet d’auto-école à son but.

Étape 1 : validez son idée

A travers votre projet d’auto-école, vous cherchez à vous dépasser, à explorer de nouveaux horizons. Dans ce cas, soyez certain que la création d’entreprise vous permettra de combler vos attentes. Mais, pour fournir à votre projet des bases solides, il vous faudra respecter une véritable méthodologie. Bien sûr, vous pouvez choisir de vous y soustraire, mais cela reviendrait à conduire de nuit, en plein brouillard et sans phares. Pas très sécurisant n’est-ce pas ? Alors installez-vous confortablement et commencez à vous poser les bonnes questions :

  • Etes-vous réellement motivé par la création de votre auto-école ?
  • Pensez-vous avoir les ressources et les compétences dont vous aurez besoin pour ouvrir votre auto-école ?
  • Croyez-vous parvenir à synchroniser votre vie personnelle et professionnelle ?

Étape 2 : élaborez son concept

A ce stade, vous appréhendez une des étapes les plus délicates de votre projet. Vous devrez commencer à construire les éléments qui vont structurer votre auto-école. Afin d’y parvenir, prenez le temps que vous jugerez nécessaire à leur conception. Et cela est d’autant plus important que dans votre domaine, les concurrents sont nombreux. Raison pour laquelle, une vraie ligne différenciante augmente vos chances de faire votre place sur ce marché. Bien sûr, il n’y a pas qu’une seule possibilité. Une piste pourrait être de profiter des dernières technologies pour proposer des séances de conduites virtuelles. Vous pourriez aussi choisir de fournir des services inédits que l’on n’a pas l’habitude de trouver dans une auto-école.
Il n’y a que vous qui sachiez ce que vous attendez votre future auto-école. C’est vous le pilote. Malgré tout, et de manière constante, attachez-vous à offrir à vos clients des prestations de qualité et adaptées à leurs attentes. Afin d’y voir plus clair, nos experts ont développé pour vous un outil en mesure de réaliser un diagnostic pertinent et détaillé de votre projet.
En vous aidant de votre business plan Auto-école, vous parviendrez à déceler les grandes forces et les petites faiblesses de votre projet afin de prendre les décisions adéquates.

TESTEZ GRATUITEMENT
VOTRE PROJET DE CRÉATION
69 179
ÉVALUATIONS
réalisées ces 12 derniers mois

Étape 3 : réalisez une étude de marché

Ah, la fameuse étude de marché ! Vous n’en avez jamais menée ? Peut-être que vous ne voyez pas vraiment en quoi cela consiste. Ne vous en faites pas. Nous allons tout vous dire. L’objectif de l’étude de marché consiste à comprendre et analyser l’ensemble des facteurs qui vont exercer une influence sur votre auto-école. D’ailleurs, si vous en sentez la nécessité, n’hésitez pas à étendre votre étude à d’autres domaines moins directement liés à votre secteur mais qui sont aussi susceptibles d’avoir un impact. De la sorte, l’étude de marché de votre auto-école gagnera en pertinence.
Le principal avantage de l’étude de marché est qu’elle permet un regard objectif sur les conditions d’exercice de votre activité. Il s’agit aussi d’un outil très efficace pour identifier vos concurrents et saisir leurs stratégies. Vous saisirez aussi de nombreuses informations relatives à vos partenaires possibles. L’étude de marché représente donc un instrument incontournable et doit être conduite selon une méthode structurée.
Dés lors que vous aurez récolté les informations dont vous aurez besoin, il faudra les analyser et les compiler. En outre, vous ne pourrez faire l’économie de rencontrer les cibles qui deviendront vos futurs clients. C’est comme cela que vous arriverez à obtenir des informations extrêmement précises, que vous recueillerez leurs remarques et leurs critiques. Après quoi, vous n’aurez plus qu’à les prendre en compte pour faire les ajustements nécessaires et bâtir une offre qui répond aux besoins de vos clients :

  • Faut-il mettre principalement en avant la conduite accompagnée ?
  • Quels seraient les formats idéaux de séances ?
  • Comment adapter vos séances à votre public ?
  • Comment répartir votre activité entre permis auto et permis moto ?

Sur la base de ces informations, vous établirez un véritable portrait-robot de vos futurs clients :

  • Quelle est la tranche d’âge à privilégier ?
  • Quelles serait le tarif idéal pour vos séances ?
  • Quelle est la nature des besoins et attentes de vos apprentis ?
  • Quels sont les horaires sur lesquels vous aurez le plus d’affluence ?

Étape 4 : choisissez votre emplacement et votre outil de travail

Votre étude de marché est terminée ? Bravo ! Maintenant, vous êtes en mesure de cerner l’ensemble des spécificités de votre secteur d’activité. A présent, votre mission va consister dans la recherche d’un endroit pour implanter votre auto-école. Il s’agit d’une phase cruciale qui ne doit donc pas être négligée. La pertinence dans le choix de votre emplacement est en effet une des grandes règles du commerce. C’est pourquoi, bien choisir les locaux de votre auto-école est essentiel.
Alors, plus vite vous entamerez votre recherche, plus vous vous donnez de chances de trouver l’emplacement idéal. Pour optimiser votre quête, intégrer le plus de paramètres possibles :

  • Quelle serait la taille de ville optimale ?
  • Faut-il préférer une implantation en plein centre-ville ou plutôt un peu excentrée ?
  • Avez-vous une idée de l’intensité de la concurrence sur votre périmètre ?
  • Avez-vous une idée du dynamisme économique ?

De plus, il pourrait ne pas être inutile de vous rapprocher d’autres professionnels qui connaissent le secteur. Vous bénéficierez peut-être de nouvelles informations intéressantes pour affiner votre projet.

Étape 5 : rédigez votre business plan

L’ensemble de votre projet commence à se préciser ? Dans ce cas, poursuivons. Vous avez pleine conscience du potentiel de votre future auto-école ? Dans ce cas, il va aussi falloir que votre banquier y croie. Et pour le convaincre de vous suivre vous aurez notamment besoin de votre business plan Auto-école. Il vous sera précieux lorsqu’il s’agira d’obtenir son soutien.
Afin d’augmenter vos chances d’emporter sa conviction, vous n’aurez d’autres choix que de lui présenter des arguments auxquels il va être sensible. C’est-à-dire des chiffres à analyser. Sur cette base, il vous accordera les fonds dont vous aurez besoin pour démarrer votre activité. Cependant, pour atteindre votre but à coup sûr, pensez à vous équiper de votre business plan Auto-école. Avec ce document, vous gagnerez vite en crédibilité et votre banquier sera enclin à prendre connaissance des tableaux financiers essentiels :

  • le compte de résultat prévisionnel
  • le bilan prévisionnel
  • le plan de financement
  • le budget de trésorerie

Bien sûr, si vous pensez devoir ajouter des indicateurs spécifiques, rien ne vous en empêche. Bien au contraire.
Une fois que votre banquier aura pris connaissance de votre projet, il y a fort à parier qu’il vous accordera votre prêt sans difficultés particulières. Pour vous fournir un soutien supplémentaire, notre équipe chevronnée d’experts en accompagnement a mis au point un modèle de business plan Auto-école pertinent et structuré. De nombreux entrepreneurs en ont déjà bénéficié alors pourquoi pas vous ? Consultez vite votre business plan Auto-école et gagnez un temps précieux !

Télécharger le modèle

Étape 6 : choisissez le statut juridique

Le choix du statut juridique permet à ce qui n’était jusqu’alors qu’un projet de devenir une réelle entreprise. Malgré tout, il s’agit d’une phase sensible qui doit être mûrement réfléchie. En effet, chaque statut a ses particularités et n’entraine pas les mêmes effets. Ce sont aussi les statuts de votre entreprise qui vont déterminer les niveaux de responsabilité financière et juridique auxquelles vous êtes soumis, vous et vos associés.
Il faudra encore effectuer la répartition du capital social de votre Auto-école entre tous les associés. Cette étape n’étant pas nécessaire si vous choisissez le statut de l’EURL ou de l’entreprise individuelle. Pour finir, il vous faudra choisir le régime fiscal et social de votre auto-école.
Voici les statuts qui peuvent convenir à votre activité :

Le régime de micro-entrepreneur

Il s’agit d’une entreprise individuelle immatriculée au Répertoire des métiers ou au Registre du commerce et des sociétés. Ce régime permet de bénéficier d’un régime social simplifié ; le micro-social. La responsabilité est illimitée. Ce statut présente plusieurs avantages, et notamment celui de la simplicité. En effet, les contributions fiscales et sociales ne sont payées qu’une fois le chiffre d’affaires réalisé. Les cotisations sociales sont calculées sur la base du chiffre d’affaires et non du bénéfice. Cependant, des plafonds de chiffre d’affaires sont à respecter.

La SARL (société à responsabilité limitée)

Elle est composée de 2 associés au minimum. L’entreprise créée est une personne morale. En cas de faillite, seul le montant du capital de la SARL peut être réclamé. Le créateur de la société ne peut voir ses biens propres saisis (hormis dans le cas d’une faute grave de sa part). Le capital social de l’entreprise est constitué par les apports des différents associés. Attention, une assemblée générale doit être organisée une fois par an.

L’EURL (entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée)

Elle a les mêmes caractéristiques que la SARL si ce n’est qu’elle ne comporte qu’un associé unique.

La SAS (société par action simplifiée) et la SASU (société par action simplifiée unipersonnelle)

Les associés ne sont responsables qu’à hauteur de leurs apports. Le dirigeant est assimilé salarié et bénéficie donc de la même protection. Cette forme de société est réputée plus flexible que la SARL car son organisation est complètement définie par les statuts.

Étape 7 : réalisez les démarches administratives

1. Rédigez vos statuts

La rédaction des statuts constitue une phase importante dans la création de votre société. Cet acte juridique régit l’ensemble des règles afférentes à la vie de la société. Il va notamment définir les modalités de prises de décision, les règles de gouvernance ou encore l’étendue des pouvoirs des dirigeants.

2. Procédez au dépôt du capital social

Cette étape consiste dans la remise des fonds auprès d’un organisme dépositaire. Il peut s’agir d’une banque, de la Caisse des Dépôts et Consignations ou encore d’un notaire.
Ce versement peut prendre la forme d’un chèque de banque émis par un établissement bancaire domicilié en France, d’un virement bancaire ou d’un versement en espèces.
Pour certaines formes de société, ce versement peut être échelonné dans le temps. Par exemple, pour les SARL, le minimum est fixé à 20%. Le reste pouvant être versé dans les 5 ans suivant la création. Pour les SA et SAS, le minimum est fixé à 50%.

3. Procédez à la nomination du dirigeant

Que la société n’ait qu’un seul ou plusieurs dirigeants, les informations à leur propos doivent figurer dans le formulaire M0.
De plus, les dirigeants doivent signifier leur acceptation par la signature de l’acte nominatif précédée de la mention « bon pour acceptation des fonctions de » gérant ou de président, par exemple. En outre, l’identité des premiers dirigeants devra figurer sur l’avis de constitution publié au journal des annonces légales. Enfin, chaque dirigeant devra signer une déclaration sur l’honneur de non-condamnation.

4. Contactez le CFE

Cet organisme a pour rôle de centraliser les pièces du dossier de demande d’inscription pour les communiquer aux autres organismes tels que l’INSEE, le Greffe du tribunal de commerce, les services fiscaux, l’inspection du travail et bien d’autres.

5. Procédez à la publication de votre annonce légale

Cette formalité est une étape obligatoire dans la constitution d’une société. Elle doit contenir un certain nombre de mentions obligatoires qui varient selon la forme juridique. Cependant certaines mentions sont communes. Ainsi :
Dénomination sociale

  • Forme juridique
  • Montant de capital social
  • Adresse du siège social
  • Objet social
  • Durée de la société
  • Identité des dirigeants
  • Identité du RCS qui a immatriculé la société

6. Obtenez vos numéros d’identification

Dès l’effectivité de votre immatriculation, vous recevrez un numéro SIREN qui permet d’identifier l’entreprise ; un numéro SIRET qui identifie chaque établissement de la même entreprise ; un code APE qui identifie la branche d’activité de l’entreprise.

7. Prenez connaissance de la réglementation

Avant de vous installer, prenez soin d’obtenir un agrément préfectoral. Ce dernier vous sera délivré pour une durée de 5 ans et vous permettra de disposer d’un local. De plus, afin de justifier de votre expérience professionnelle, il vous faudra posséder un certificat de qualification professionnelle « responsable d’unités d’enseignement de la sécurité routière et de la conduite ».

LE BUSINESS PLAN AUTO-ÉCOLE

Découvrez notre modèle de business plan auto-école rédigé par un de nos experts de la création d’entreprise. Ce document est indispensable pour créer votre entreprise. En effet, ce plan d'affaires vous permettra de mieux convaincre votre banquier de la solidité de votre entreprise et de structurer votre réflexion afin de mettre toutes les chances de votre côté.

Télécharger le modèle
Voir la fiche produit

5 points pour garantir le succès de votre auto-école

Avant de vous laisser conquérir le marché de l’auto-école, nous voudrions vous fournir quelques derniers petits conseils pour que vous puissiez gagner du temps :

  1. La prestation fournie : le secteur de l’auto-école représente un marché porteur dans la mesure où la demande est permanente. De plus, ce marché présente un vrai dynamisme et connait de profondes transformations notamment en raison de l’arrivée de nouveaux concurrents proposant ce type de services en ligne. Alors, pour conserver vos futurs clients, assurez-vous de leur offrir des prestations qualitatives et personnalisées le plus possible.
  2. Le montant de vos services : veillez à ce que le prix de vos services soit toujours en corrélation avec la réalité de vos prestations. Cela est d’autant plus important que de nouveau acteurs parviennent, par des méthodes différentes, à proposer des prix très attractifs.
  3. La promotion de votre activité : Aujourd’hui vous devez faire face à de nombreux concurrents dont le nombre de ne cesse de croitre. Raison pour laquelle il est essentiel de mener une communication pertinente sur votre auto-école. Afin d’y parvenir, vous disposez de différents outils complémentaires. Le premier réside dans la publicité papier. Elle constitue un très bon moyen de diffuser votre logo, le nom de votre auto-école ou encore les moyens de vous joindre. De plus, vous devrez absolument vous servir de la puissance d’internet. C’est pourquoi il vous faudra rapidement créer un site et vous emparer des réseaux sociaux pour apporter un coup de projecteur sur votre activité. Enfin, si vous en avez les moyens, il vous reste encore les outils de communication payants.
  4. L’emplacement : on vous l’a déjà dit mais il s’agit d’une question réellement capitale afin d’assurer le développement de votre auto-école. C’est pourquoi, il ne s’agit pas de vous saisir du premier local venu. Au contraire, prenez le temps de peser le pour et le contre :
    • Quel est le passé du local ?
    • Le local est-il visible ?
    • Quel est l’environnement d’implantation du local ?
    • Comment les lieux sont-ils disposés ? Sont-ils largement accessibles ?
    • Le local vous permet-il de stocker vos matériels dans de bonnes conditions ?
    • Votre budget vous permet-il l’acquisition de ce local en particulier ?
    • Le local nécessite-t-il des travaux ?
    • Vous laisse-t-il de la place pour éventuellement faire évoluer votre activité ?
    • Comment se situe la concurrence à proximité ?
  5. Le plan d’affaires : Il s’agit du document à utiliser sans modération. Il doit devenir votre premier partenaire. Votre business plan Auto-école vous permettra de définir votre stratégie afin d’assurer à votre future auto-école un départ sur les chapeaux de roues. A l’aide de notre business plan Auto-école, vous bénéficierez de toute la méthode nécessaire et la structure pour présenter votre projet. Grâce à lui, vous rencontrerez sereinement les banques et tous vos partenaires. Vous les convaincrez avec force de vous faire confiance. Vous n’êtes plus très loin de réaliser votre rêve alors consultez-vite votre business plan Auto-école ! Il vous attend déjà sur notre site !

Voyez-vous d’autres points clés pour favoriser le succès ?

Valider

Les forces du concept

Une activité assise sur une obligation législative : un des avantages de cette activité repose sur le fait que la conduite d’un véhicule est soumise à l’obtention d’un permis. Cette circonstance assure dès lors une demande constante et pérenne.

Les ressources financières nécessaires : celles-ci vont être condition de l’importance de votre projet. Par exemple, plus vous aurez de véhicules, plus la charge financière attachée sera importante. C’est pourquoi, il est nécessaire que vous anticipiez ces coûts dès la conception de votre projet.

La passion : bien évidemment, pour conduire votre projet à son terme et lui assurer une véritable pérennité, vous aurez besoin d’être véritablement passionné par votre activité. C’est grâce à elle que vous pourrez surmonter toutes les embuches qui se présenteront à vous.

Les auto-écoles en chiffres

0
On dénombre environ 12 000 entreprises du secteur en france.
0MDS €
Le flux moyen de clients pour une auto-école est estimé à 200 par jours.
0%
En moyenne, la marge réalisée sur ce type d’activité est de 24%.
CET ARTICLE VOUS A PLU ?
VOTEZ !
CONNECTÉ
SUR LES RÉSEAUX
NEWSLETTER
INSCRIVEZ-VOUS !
Recevez une fois par mois toute l'actualité du Business Plan dans votre boite mail.