Ouvrir un bar à vins

D’après Byron « le vin console les tristes, rajeunit les vieux, inspire les jeunes et soulage les déprimés du poids de leurs soucis ». Mais au vu de récentes études, pour de nombreux Français, le vin est aussi vecteur de valeurs fortes au nombre desquelles le partage, la tradition, la convivialité, l’authenticité ou encore l’héritage. Pour toutes ces raisons, ce doux breuvage conquiert chaque année plus de 35 millions de consommateurs. Souvent consommé à table pour accompagner un plat ou simplement un bon moment, le vin se voit aussi très consommé dans les restaurants et les bars traditionnels. Mais depuis quelques années, on voit se développer une nouvelle tendance qui met le vin à l’honneur. Il s’agit de l’apparition des bars à thèmes qui permettent d’attirer une clientèle en quête d’originalité. Ces établissements offrent à leur clientèle les connaissances d’un vrai caviste ainsi que les talents d’un bon restaurateur. Grâce à une large variété de produits, il devient possible de déguster deux, trois ou quatre vins différents lors d’un repas et de choisir parmi des cartes proposant parfois jusqu’à deux cent vins différents.
Véritable alternative au bars et restaurants traditionnels, les bars à thème s’adaptent brillamment à la transformation des habitudes de consommation françaises. Nouveauté, originalité et convivialité apparaissent comme leurs atouts charmes.

« Le métier a évolué avec la crise, et le nombre de bars traditionnels ne cesse de diminuer ».

Vous avez une idée de concept innovant et voulez le mettre en œuvre ? Vous êtes passionné de vin et voulait transmettre cette passion à vos clients ? Vous savez mettre en valeur vos produits pour susciter la gourmandise et la curiosité ? Vous êtes convaincu de la nécessité d’apporter un nouveau souffle ce type d’établissements ? Alors, cessez de vous perdre en conjectures. Vous avez le profil idéal pour devenir gérant d’un bar à vin !

Œuvrons ensemble à réaliser vos ambitions !

Vous disposez d’un grand sens commercial et de qualités interpersonnelles fortes ? Vous savez écouter vos clients pour leur offrir le service le mieux adapté ? Vous êtes créatif ? Vous bénéficiez d’un véritable talent pour dénicher le vin qui ravira vos clients ? Alors commencez à bâtir les fondations de vos ambitions grâce à notre guide Pas à Pas et notre modèle de business plan Bar à thème / Bar à vins.

N’hésitez plus…Vos idées sont votre principale ressource !

Étape 1 : posez vous les bonnes questions

L’ouverture d’un bar à vin doit faire l’objet d’une importante phase de réflexion. Le suivi d’une vraie méthodologie s’avère aussi capital. Sans quoi, vous risquez de mettre fin à votre activité très précocement à l’instar de beaucoup d’autres connaisseurs en herbe. Cela n’est pas votre objectif ? Alors posez-vous les bonnes questions :

  • Etes-vous réellement motivé(e) pour ouvrir votre propre bar à vins ?
  • Disposez-vous réellement des compétences nécessaires pour gérer ce type d’entreprise ?
  • Votre vie personnelle est-elle en adéquation avec vos objectifs professionnels ?

Étape 2 : élaborez le concept

Accordez-vous le temps de bien imaginer votre bar à vins. Mûrissez votre idée et challengez-la. A l’issue de cette phase, vous augmenterez grandement vos probabilités de parvenir à ouvrir un bar à vins tendance et fréquenté. Laissez s’exprimer votre passion et transformez votre organisation en vitrine de votre savoir-faire. Questionnez-vous. Enfilez votre costume de client. Demandez-vous ce qui pourrait les conduire jusque dans votre bar à vins :

  • La qualité de votre sélection de produits ?
  • La nouveauté de votre concept ?
  • Des tarifs accessibles ?

Vous pouvez aussi vous différencier par des prestations spécialisées ou par des choix inédits. Ainsi, vous pourriez choisir de ne pas proposer de cartes afin de créer une réelle relation de confiance entre vous et le client. Vous pourriez aussi opter pour une carte des vins qui, chaque semaine, mettrait à l’honneur des vins d’une origine particulière. La seule limite reste votre imagination alors ne mettait aucune proposition de côté. Votre seul impératif ? Être en mesure de proposer au client un concept original, nouveau et inspirant afin de vous démarquer de la concurrence ! « Il n’y pas de création sans épreuve ». Alors jouez en équipe. Pour vous accompagner efficacement dans l’étude de votre projet, nos experts ont développé pour vous un outil en mesure de réaliser un diagnostic pertinent et détaillé de votre projet. Anticipez et surmontez les embuches avec notre Business plan Bar à thème – Bar à vins ! Vous pourrez ainsi concevoir avec une grande finesse les atouts et les faiblesses de votre projet.

TESTEZ GRATUITEMENT
VOTRE PROJET DE CRÉATION
69 230
ÉVALUATIONS
réalisées ces 12 derniers mois

Étape 3 : réalisez une étude de marché

Vous devrez axer votre analyse sur le secteur du vin et des bars à thème. Si un autre aspect vous semble important, n’hésitez pas à étendre votre champ d’étude. Mener une telle analyse vous permettra de confirmer les points importants de votre projet. Grace à elle, vous conserverez un œil alerte sur l’état de votre concurrence ainsi que sur vos potentielles opportunités. En outre, vous serez vite en mesure d’établir un portrait de votre clientèle cible et d’en dégager les principales attentes. En conclusion, sur la base de cette analyse, vous finaliserez votre choix de créer votre bar à vin ! En compilant chaque résultat de votre étude de marché, vous préciserez votre offre, votre positionnement en matière de prix et votre stratégie de conversion de prospects. Afin d’apporter du corps à votre étude, prenez l’initiative de partir sur le terrain. Il s’agit d’une phase capitale. Elle vous permettra de faire connaissance avec vos clients. Répertoriez leurs attentes et prenez en compte leurs remarques. Vous en dégagerez des pistes d’amélioration précieuses :

  • Accentuer votre présence sur Internet ?
  • Augmenter votre communication ?
  • Choix des vins ?
  • Prévoir des animations ?
  • Manière de travailler vos produits ?

En suivant cette démarche, vous définirez le profil idéal de votre clientèle :

  • Catégories socioprofessionnelles
  • Attentes des clients
  • Durée moyenne passée dans votre établissement
  • Budget moyen

Étape 4 : choisissez votre emplacement

A ce stade, vous avez consolidé votre étude de marché. Tous les résultats de votre étude ont fait l’objet d’un examen approfondi. Il est maintenant grand temps de partir en quête d’une localisation pour votre futur bar à vins. Gardez toujours en tête les trois règles essentielles du commerce. En premier, l’emplacement. Ensuite, l’emplacement. Enfin…l’emplacement. Vous l’aurez compris, cette donnée importe tout autant que les services proposés à votre future clientèle.
Alors, afin de garantir l’atteinte de vos objectifs, il vous faudra envisager tous les paramètres qui influeront sur votre activité :

  • Une implantation en périphérie ou en centre-ville ?
  • Une installation à domicile ou dans un local professionnel ?
  • Aurez-vous l’espace minimum nécessaire pour accueillir vos clients et collaborateurs ?
  • L’endroit est-il bien desservi ?

En outre, obtenir des conseils d’autres professionnels du secteur pourra vous être d’une grande aide. Il y a fort à parier que vous en obtiendrez des informations capitales pour vos débuts.

Étape 5 : rédigez votre business plan

Peu à peu, votre dessein prend forme et son potentiel de réussite est évident. Mais il n’est pas encore temps de vous reposer ! Dans cette aventure, vous aurez certainement besoin d’un partenaire financier. C’est pourquoi, il est capital de rallier votre banquier à votre cause. Alors mettez toutes les chances de votre côté dès le départ. Votre indispensable business plan Bar à vins – Bar à thème vous offrira toute l’assise nécessaire pour ce face à face.

Sur la base de ce document, vous pourrez apporter du concret à votre projet et en rappellerez chaque étape. A la suite d’une lecture attentive, votre banquier n’aura d’autre choix que de vous suivre et vous accompagner. Malgré tout, pour favoriser ce dialogue, il est nécessaire de parler dans la langue de votre interlocuteur, à savoir votre banquier. C’est pourquoi votre business plan Bar à thème / Bar à vins s’accompagne de tableaux financiers incontournables :

Bien sûr, rien ne vous empêchera d’inclure d’autres indicateurs s’ils s’avèrent pertinents. Avec ces informations, votre banquier se fera une idée du sérieux de votre projet et vous fera confiance. Afin d’être à vos côtés pour cette étape fondatrice, nous vous proposons un modèle de business plan Bar à thème / Bar à vins réalisé par notre équipe d’experts chevronnés. Il a déjà fait ses preuves auprès de centaines d’entrepreneurs comme vous ! Vous n’avez pas encore de business plan ? Consultez vite notre business plan Bar à thème – Bar à vins pour asseoir efficacement votre projet !

Télécharger le modèle

Étape 6 : choisissez le statut juridique

Le choix du statut juridique de votre activité concrétise réellement votre projet de création. Attention, chaque statut a ses particularités. De votre choix découleront les responsabilités financières et juridiques qui pèsent sur vous et vos associés le cas échéant. Vous devrez également établir la répartition du capital entre les différents associés (sauf si vous choisissez un statut comme l’EURL ou une entreprise individuelle). Enfin, vous devrez définir le régime fiscal et social de votre Bar à thème – Bar à vins. Voici les statuts qui peuvent convenir à votre activité :

  • la SARL (société à responsabilité limitée) : elle est composée de 2 associés au minimum. L’entreprise créée est une personne morale. En cas de faillite, seul le montant du capital de la SARL peut être réclamé. Le créateur de la société ne peut voir ses biens propres saisis (hormis dans le cas d’une faute grave de sa part). Le capital social de l’entreprise est constitué par les apports des différents associés. Attention, une assemblée générale doit être organisée une fois par an.
  • La SAS (société par action simplifiée) et la SASU (société par action simplifiée unipersonnelle) : Les associés ne sont responsables qu’à hauteur de leurs apports. Le dirigeant est assimilé salarié et bénéficie donc de la même protection. Cette forme de société est réputée plus flexible que la SARL car son organisation est complètement définie par les statuts.
  • L’EURL (entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée) : Elle a les mêmes caractéristiques que la SARL si ce n’est qu’elle ne comporte qu’un associé unique.
  • Le régime de micro-entrepreneur : il s’agit d’une entreprise individuelle immatriculée au Répertoire des métiers ou au Registre du commerce et des sociétés. Ce régime permet de bénéficier d’un régime social simplifié ; le micro-social. La responsabilité est illimitée. Ce statut présente plusieurs avantages, et notamment celui de la simplicité. En effet, les contributions fiscales et sociales ne sont payées qu’une fois le chiffre d’affaires réalisé. Les cotisations sociales sont calculées sur la base du chiffre d’affaires et non du bénéfice. Cependant, des plafonds de chiffre d’affaires sont à respecter.

Étape 7 : réalisez les démarches administratives

Rédigez vos statuts

La rédaction des statuts constitue une phase importante dans la création de votre société. Cet acte juridique régit l’ensemble des règles afférentes à la vie de la société. Il va notamment définir les modalités de prises de décision, les règles de gouvernance ou encore l’étendue des pouvoirs des dirigeants.

Procédez au dépôt du capital social

Cette étape consiste dans la remise des fonds auprès d’un organisme dépositaire. Il peut s’agir d’une banque, de la Caisse des Dépôts et Consignations ou encore d’un notaire.
Ce versement peut prendre la forme d’un chèque de banque émis par un établissement bancaire domicilié en France, d’un virement bancaire ou d’un versement en espèces.
Pour certaines formes de société, ce versement peut être échelonné dans le temps. Par exemple, pour les SARL, le minimum est fixé à 20%. Le reste pouvant être versé dans les 5 ans suivant la création. Pour les SA et SAS, le minimum est fixé à 50%.

Procédez à la nomination du dirigeant

Que la société n’ait qu’un seul ou plusieurs dirigeants, les informations à leur propos doivent figurer dans le formulaire M0.
De plus, les dirigeants doivent signifier leur acceptation par la signature de l’acte nominatif précédée de la mention « bon pour acceptation des fonctions de » gérant ou de président, par exemple. En outre, l’identité des premiers dirigeants devra figurer sur l’avis de constitution publié au journal des annonces légales. Enfin, chaque dirigeant devra signer une déclaration sur l’honneur de non-condamnation.

Contactez le CFE

Cet organisme a pour rôle de centraliser les pièces du dossier de demande d’inscription pour les communiquer aux autres organismes tels que l’INSEE, le Greffe du tribunal de commerce, les services fiscaux, l’inspection du travail et bien d’autres.

Procédez à la publication de votre annonce légale

Cette formalité est une étape obligatoire dans la constitution d’une société. Elle doit contenir un certain nombre de mentions obligatoires qui varient selon la forme juridique. Cependant certaines mentions sont communes. Ainsi :

  • Dénomination sociale
  • Forme juridique
  • Montant de capital social
  • Adresse du siège social
  • Objet social
  • Durée de la société
  • Identité des dirigeants
  • Identité du RCS qui a immatriculé la société

Obtenez vos numéros d’identification

Dès l’effectivité de votre immatriculation, vous recevrez un numéro SIREN qui permet d’identifier l’entreprise ; un numéro SIRET qui identifie chaque établissement de la même entreprise ; un code APE qui identifie la branche d’activité de l’entreprise.

Prenez connaissance de la réglementation

Vous vous en doutez, il s’agit d’une phase essentielle pour sécuriser votre l’exercice de votre activité.
Tout d’abord, vous devrez penser à déclarer votre bar à la DDPP compétente dans la mesure où votre établissement proposera vraisemblablement de la nourriture d’origine animale. De plus, concernant la réglementation en matière d’hygiène et de sécurité, il vous faudra suivre une formation spécifique. Il vous faudra aussi vous assurer de justifier, à tout moment, de la traçabilité de vos produits. Cela signifie qu’il vous faudra connaître notamment l’origine, les durées et conditions de conservation de vos aliments. Enfin, vous serez soumis à la législation sur les ERP. Prenez en connaissance.

LE BUSINESS PLAN BAR À THÈMES – BAR À VINS

Découvrez notre modèle de business plan bar à thèmes – bar à vins rédigé par un de nos experts de la création d’entreprise. Ce document est indispensable pour créer votre entreprise. En effet, ce plan d’affaires vous permettra de mieux convaincre votre banquier de la solidité de votre entreprise et de structurer votre réflexion afin de mettre toutes les chances de votre côté.

Télécharger le modèle
Voir la fiche produit
CET ARTICLE VOUS A PLU ?
VOTEZ !
CONNECTÉ
SUR LES RÉSEAUX
NEWSLETTER
INSCRIVEZ-VOUS !
Recevez une fois par mois toute l'actualité du Business Plan dans votre boite mail.