Ouvrir un fleuriste

Elles permettent de déclarer sa flamme, fêter un événement particulier, transmettre un message ou tout simplement faire plaisir. Les fleurs sont de toutes les occasions. Passionné de botanique et porté par l’envie de communiquer votre savoir-faire, vous souhaitez que chacun de vos clients puisse, s’approprier le langage des fleurs. Cette mission trouve un écho en vous ? Alors soyez assuré(e) que vous avez le profil idéal pour devenir fleuriste ! Vous avez de l’imagination et l’amour du travail bien fait ? N’hésitez plus et lancez-vous en toute simplicité dans l’aventure grâce à notre guide Pas à Pas, à notre modèle de business plan fleuristeNotre objectif : faire de votre passion votre métier !

Les 7 étapes clés pour ouvrir un magasin de fleurs

Étape 1 : posez vous les bonnes questions

L’ouverture d’un fleuriste constitue une décision importante qui nécessite d’élaborer son projet de manière consciencieuse. A défaut, vous serez contraint(e) de cesser votre activité à l’instar de beaucoup d’autres vendeurs de roses :

Pour prévenir cette situation, posez-vous les bonnes questions :

  • Etes-vous réellement motivé(e) pour ouvrir votre propre fleuriste ?
  • Disposez-vous réellement des compétences nécessaires pour gérer une entreprise ?
  • Votre vie personnelle est-elle en adéquation avec vos objectifs professionnels ?

Étape 2 : élaborez le concept

Donnez-vous le temps de peaufiner l’idée qui fera de votre business bien plus qu’un simple commerce de fleurs coupées. Laissez exprimer votre sens artistique et transformez votre magasin en un lieu de voyage et de féerie pour votre clientèle. Demandez-vous pour quelles raisons vos clients se rendraient chez vous en particulier :

  • des tarifs imbattables ?
  • des produits uniques ?
  • une relation client privilégiée ?

Vous pouvez aussi vous différencier par la proposition de prestations spécialisées ou par des choix inédits. Ainsi, vous pourriez choisir de ne proposer que des végétaux de saison et axer vos compositions sur cette thématique. Vous pourriez, à l’inverse, privilégier les plantes exotiques.

Laissez libre cours à votre imagination et vos envies. L’essentiel reste que vous devez proposer à vos clients un concept original, nouveau et puissant afin de vous démarquer de la concurrence !

Pour vous accompagner de manière efficace dans l’étude de votre projet, nos experts ont développé pour vous un outil en mesure de réaliser un diagnostic pertinent de votre projet. Vous pourrez ainsi concevoir avec une grande finesse les atouts et les faiblesses de votre projet.

Étape 3 : réalisez une étude de marché

L’étude de marché que vous allez mener portera sur l’analyse du secteur de la fleur. Elle vous permettra de valider ou non la poursuite de votre projet. Avec ce type d’étude, vous serez au faîte de votre concurrence, de vos possibles fournisseurs et futurs partenaires. Vous allez aussi caractériser précisément votre clientèle et identifier ses attentes.  En somme, cette étude confirmera ou infirmera l’intérêt de « partir à l’aventure » !

A la suite des résultats obtenus vous affinerez votre offre, votre positionnement en termes de prix et votre stratégie de conversion de prospects.

Pour concrétiser votre étude de marché, il vous faudra vous confronter au terrain. C’est une étape cruciale. A cette occasion, vous ferez la rencontre de votre clientèle.

Pensez à recueillir et reporter ses attentes ou remarques :

  • Accentuer votre présence sur Internet
  • Proposer des produits avec un bon rapport qualité-prix
  • Proposer des compositions florales originales
  • Se spécialiser dans certains types d’événements ou d’occasions : mariages, enterrements, baptêmes, fêtes calendaires, …
  • Assurer un service de livraison performant

Vous serez aussi en mesure de pouvoir établir un profil détaillé de la clientèle locale :

  • Catégorie socioprofessionnelle
  • Panier moyen
  • Type de produits recherchés (roses, plantes coupées, végétaux d’intérieur ou d’extérieur, …)
  • Raisons qui poussent à l’acte d’achat

Étape 4 : choisissez votre emplacement et vos outils de travail

A présent, votre étude de marché est bouclée et vous avez méthodiquement compilé chacun des résultats de votre analyse. Vous allez maintenant partir à la recherche de la meilleure localisation pour votre magasin de fleurs. On ne le dira jamais assez : l’emplacement importe tout autant que la qualité des produits vendus.

Dès lors, pour augmenter la probabilité de parvenir à vos objectifs, prenez en compte le plus de paramètres possibles :

  • Une zone de chalandise suffisante
  • Le dynamisme du marché local
  • La proximité avec un axe passant
  • La facilité de stationnement (parking, transports en commun, etc…)
  • La présence de lieux de vie aux alentours (commerces, cinéma, écoles, etc…)

Il peut sembler pertinent de s’intéresser à une implantation dans la galerie marchande d’un grand centre commercial.

Eventuellement, renseignez-vous auprès d’autres professionnels du secteur. Ils vous fourniront peut-être des informations précieuses à vos débuts.

Étape 5 : rédigez votre business plan

A ce stade, votre projet se concrétise de plus en plus. Vous êtes maintenant assuré(e) de son véritable potentiel. Mais ce n’est pas encore terminé. En effet, il vous faut à présent entrainer votre banquier dans cette aventure.

A cette fin, nous ne saurions mieux vous conseiller que de rédiger votre indispensable business plan Fleuriste.

Ce document va vous permettre de présenter l’ensemble de votre projet. Après en avoir pris connaissance attentivement, votre banquier pourra lui aussi s’assurer de la faisabilité de votre projet.

Ce business plan s’accompagne de tableaux financiers parmi lesquels :

  • le compte de résultat prévisionnel
  • le bilan prévisionnel
  • le plan de financement
  • le budget de trésorerie

Peut-être devrez-vous ajouter d’autres indicateurs idoines s’ils s’avèrent pertinents.

Sur la base de ces éléments, votre banquier pourra juger de la solidité de votre projet et vous accordera sa confiance.

Afin de vous accompagner dans cette étape, notre équipe d’experts en accompagnement a mis au point un modèle de business plan « Fleuriste » soigné et efficace qui a déjà fait ses preuves auprès de centaines d’entrepreneurs comme vous ! Consultez-le vite si vous souhaitez consolider votre projet !

LE BUSINESS PLAN FLEURISTE

Acheter notre modèle ou testez votre idée !

Êtes-vous prêt pour l’aventure ? Nous avons conçu un logiciel qui vous permettra en quelques minutes de déterminer les points forts et les points faibles de votre projet. Vous pouvez aussi opter pour notre modèle de business plan fleuriste rédigé par nos experts de la création qui vous permettra de partir sur de bonnes bases pour rédiger votre business plan.

Étape 6 : choisissez le statut juridique

Le choix du statut juridique de votre activité concrétise réellement votre projet de création. Attention, chaque statut a ses particularités. De votre choix découleront les responsabilités financières et juridiques qui pèsent sur vous et vos associés.

Vous devrez également établir la répartition du capital entre les différents associés (sauf si vous choisissez un statut comme l’EURL ou une entreprise individuelle). Enfin, vous devrez définir le régime fiscal et social de votre fleuriste.

Voici les statuts qui peuvent convenir à votre activité :

  • La SA (société anonyme): Elle est faite pour les projets à fort développement. Elle rassure les banquiers et les autres investisseurs. Les actionnaires et associés ne sont responsables qu’à hauteur de leurs apports et la société peut faire appel public à l’épargne. Un autre avantage est qu’elle permet à ses dirigeants d’être assimilés salariés et de leur octroyer la même protection. En revanche, la SA doit comprendre au moins 2 actionnaires et disposer d’un capital d’au moins 37 000 €. De plus, cette société présente une certaine lourdeur car elle nécessite la nomination d’un conseil d’administration, ou d’un directoire, et d’un commissaire aux comptes.
  • La SAS (société par action simplifiée) et la SASU (société par action simplifiée unipersonnelle): Les associés ne sont responsables qu’à hauteur de leurs apports. Le dirigeant est assimilé salarié et bénéficie donc de la même protection.
  • La SARL (société à responsabilité limitée): Elle est composée de 2 associés au minimum. L’entreprise créée est une personne morale. En cas de faillite, seul le montant du capital de la SARL peut être réclamé. Le créateur de la société ne peut voir ses biens propres saisis (hormis dans le cas d’une faute grave de sa part). Le capital social de l’entreprise est constitué par les apports des différents associés. Attention, une assemblée générale doit être organisée une fois par an.
  • L’EI (entreprise individuelle): le créateur du commerce dirige seul son entreprise. On ne parle pas alors de société. Le patrimoine personnel de l’entrepreneur se confond avec son patrimoine professionnel. En cas de faillite, ses biens privés peuvent donc composer le gage d’éventuels créanciers. Les bénéfices réalisés font partie du revenu du créateur et sont soumis à l’impôt sur le revenu.
  • L’EIRL (entreprise individuelle à responsabilité limitée) : Le patrimoine personnel et professionnel sont dissociés. Il bénéficie donc d’une protection pour son patrimoine propre. Cependant, cette forme n’est pas la plus indiquée pour réaliser un emprunt car elle prive les créanciers de nombreuses garanties.

Étape 7 : réalisez les démarches administratives

La première formalité administrative concerne l’enregistrement de votre établissement au RCS (Registre du Commerce et des Sociétés) ainsi qu’au Répertoire des métiers. En parallèle vous devez vous rapprocher de votre CFE (Centre de Formalités des Entreprises) qui se trouve dans votre CCI afin de réaliser les déclarations obligatoires nécessaires à la création d’une entreprise. Il vous aiguillera afin de faciliter vos démarches. Il transmettra notamment vos informations directement auprès du greffe du tribunal de commerce, de la DIRECCTE, de l’INSEE, etc.

Le local devra répondre aux normes de sécurité applicables aux établissements qui reçoivent du public. Il faudra aussi veiller au respect des normes d’hygiène des locaux.

LES FORCES DU CONCEPT

Trois atouts président à faire de ce business une bonne solution pour ceux qui souhaitent se lancer dans la vente de fleurs :

  • Le coût: votre investissement dépendra des moyens que vous souhaitez mettre en œuvre et des services que vous désirez proposer.
  • La créativité: certes le métier de fleuriste, comme la plupart des métiers qui allient vente et créativité, constitue un métier exigeant. Cependant, vous choisissez aussi une profession dans laquelle vous pourrez laisser votre sens artistique s’exprimer. Par l’écoute des nouvelles tendances et pratiques, vous permettrez à vos clients de découvrir de nouvelles espèce de fleurs, de nouvelles atmosphères et un nouveau moyen de faire parler leurs sentiments. Il vous suffit de trouver votre propre identité !
  • La passion: encore et toujours, la passion doit rester le maître mot ! Grâce à elle, vous deviendrez bientôt expert dans la confection de splendides bouquets qui raviront vos clients. Ne l’oubliez pas, la passion est la première source de motivation qui amène les entrepreneurs à tenter l’aventure !

LE COMMERCE DE FLEURS EN CHIFFRES

Voici les chiffres clés du secteur de la restauration traiteur :

  • En 2016, le chiffre d’affaires généré était d’un peu moins de 2 milliards d’euros
  • Le chiffre d’affaire est inférieur de 6% à celui de l’année précédente
  • On dénombre environ 15 000 entreprises de fleuristes
  • Le panier moyen pour des fleurs à offrir est d’environ 60 euros
  • Le panier moyen pour des fleurs coupées s’élève à 25 euros

5 POINTS POUR GARANTIR LE SUCCÈS DE VOTRE BOUTIQUE DE FLEURS

Préalablement à l’ouverture de votre boutique de fleurs, voici quelques éléments pour garantir votre succès et éviter certaines déconvenues :

  • Le service proposé: sur un marché qui reste concurrentiel et dans lequel les attentes du client sont élevées, vous devez sans cesse proposer un service à forte valeur ajoutée. Vous ne pourrez faire l’économie de définir votre propre concept et réfléchir quant aux produits et services que vous souhaitez offrir au client. Travaillez votre offre pour vous doter d’une réelle identité.
  • Le prix: il varie selon votre positionnement, vos attentes, votre notoriété et votre localisation.
  • Les compétences: pour parvenir à vous accomplir dans votre activité, il vous faudra maitriser un certain nombre de compétences. Il peut s’agir notamment des techniques de vente et de négociation, de la gestion des demandes et des réclamations de vos clients ou encore de votre capacité à analyser les indicateurs de résultats. Il vous faudra encore faire preuve de créativité, de minutie et de disponibilité.
  • La promotion: à moins de bénéficier d’une grande notoriété, impossible de compter exclusivement sur le bouche à oreille pour augmenter vos chances de réussite. Ce n’est pas un secret. Les habitudes de consommation ont muté. Le développement d’internet et des réseaux sociaux sont déterminants pour promouvoir efficacement votre activité. Garder un œil sur ce type de média est indispensable pour assurer une bonne visibilité de son activité.
  • La localisation: la qualité de l’emplacement est un point clé pour réussir votre projet. Il est indispensable de ne pas se précipiter. Il faut se poser plusieurs questions avant de démarrer : la visibilité, la population du quartier ciblé et le type de concurrence à proximité.
  • Le local proprement dit: sachez qu’une boutique traditionnelle répond à certains canons. Ainsi votre local devra avoir une surface d’exposition comprise entre 25 et 60 m² ; un atelier de préparation d’un minimum de 20 m² ; un comptoir de vente ; une chambre climatique ainsi qu’un camion réfrigéré.
  • Le plan d’affaires : comme pour toute création d’entreprise le business plan est indispensable pour monter une affaire pérenne et en toute sécurité. Notre business plan vous permettra de poser vos idées et ainsi rencontrer les banques pour les convaincre de vous faire confiance.

Votre modèle de business plan Fleuriste vous attend sur notre siteConsultez-le maintenant !

BESOIN D’UN COUP DE POUCE ?

DÉCOUVREZ NOS GUIDES COMPLETS PAR SECTEUR D’ACTIVITÉS

CET ARTICLE VOUS A PLU ?
VOTEZ !
COMMENT OUVRIR UN FLEURISTE : LE GUIDE COMPLET
5 (100%)
2 votes

CONNECTÉ
SUR LES RÉSEAUX
NEWSLETTER
INSCRIVEZ-VOUS !
Recevez une fois par mois toute l'actualité du Business Plan dans votre boite mail.
2017-11-16T18:28:12+00:00

Poster un Commentaire

Me notifier des
avatar
wpDiscuz