COMMENT RÉUSSIR SON PROJET DE FINANCEMENT PARTICIPATIF ?

Face aux difficultés pour financer leur projet de création d’entreprise, de nombreux entrepreneurs se tournent vers une alternative au demeurant alléchante : le financement participatif (crowdfunding). Cette solution permet de faire appel gratuitement à des investisseurs extérieurs grâce à des sites internet qui mettent en relation porteur de projet et financeurs. La simplicité de fonctionnement du financement participatif et sa rapidité expliquent cet engouement. Ce succès augmente considérablement le nombre de projets à financer sur les différents sites, ce qui dilue le flux d’investissement. Il devient donc nécessaire, pour se distinguer, de proposer un projet cohérent et complet, en respectant ces quelques principes clés.

ÉVALUATION GRATUITE

Inscrivez-vous gratuitement, testez votre projet de financement participatif.

JE DÉBUTE LE TEST !

Ce n’est pas l’originalité de l’idée qu’un investisseur finance mais sa qualité

L’objectif est de se différencier par la qualité de son projet. En effet le but n’est pas de trouver l’idée susceptible de séduire le plus d’investisseurs possible mais bien de les convaincre que votre start-up possède un réel potentiel et mérite d’attirer leur attention. La description de votre projet doit fournir l’ensemble des éléments qui permettront de donner confiance et de démontrer votre professionnalisme. Pour la rédiger, vous devez vous inspirer de l’executive summary de votre business plan.

Ne cherchez pas à lever des fortunes

L’utilité de ce moyen de financement est de pouvoir tester une idée. Bien qu’aucune interdiction de soumettre des projets nécessitant un investissement important ne soit mise en place par les sites, il convient de ne pas utiliser le financement participatif pour des projets excédant les 20 000€. L’entrepreneur doit voir cet outil comme un complément à l’évaluation de projet. Il permet ainsi de minimiser les risques, de tester son concept et son plan de communication.

Choisissez bien votre type de financement participatif

Plusieurs possibilités s’offrent aux porteurs de projet quand ils créent leur demande de financement participatif sur les sites spécialisés :

  1. L’apport en fonds propres qui permet en plus du financement, la création d’un réseau riche en expertise favorisant le développement de l’entreprise. La contre- partie étant la distribution de dividendes.
  2. Le « peer to peer lending » permet d’obtenir des prêts sans intérêt par des particuliers. Ce système est une bonne alternative lorsqu’on est exclu du système bancaire classique.
  3. Le don contre don : les investisseurs en contre-partie d’un financement, obtiennent une compensation non financière lorsque l’entreprise est créée

La réussite de votre projet de financement participatif et par voie de conséquence de votre future entreprise dépendra grandement du choix de financement que vous utiliserez. Pour déterminer lequel est le plus pertinent il faut penser comme un investisseur. Si votre projet est susceptible de générer des dividendes importants, l’apport en fonds propres est la meilleure solution. A contrario, si votre entreprise produit un bien répondant à un nouveau besoin, le don contre don est l’option la plus adéquate.

L’objectif d’un financement participatif est donc triple : tester son projet, lever des fonds et se créer un réseau de confiance. S’il est utilisé dans cette optique, il devient une alternative crédible au système d’investissement classique et permet de lever rapidement des fonds.

CET ARTICLE VOUS A PLU ?
VOTEZ !
Création d’entreprise : réussissez votre projet de financement participatif
3.5 (70%)
18 votes

CONNECTÉ
SUR LES RÉSEAUX
EN IMAGES
LA VIDÉO CMBP
Vidéo CMBP